Vous êtes ici : Actu et info sur le football » CDM

CDM

Coupe du Monde 1970 en Angleterre

logo-mexico-1970Après un retour au fondamentaux, avec une édition en Angleterre, berceau du football, la Coupe du monde change de continent selon le principe d’alternance. Cap sur le Mexique donc et ses stades à 2000m d’altitudes. Cette édition marque le début de la prise en compte de la différence de but pour départager les équipes à égalité. L’autre innovation majeure consiste en l’autorisation des remplacements (2 par match). Dernière nouveauté, l’apparition des cartons jaunes et rouges.

Première coupe du monde diffusée en couleur, les horaires des matchs ont été modifiés, avec des débuts de rencontre à midi, pour permettre aux européens de suivre plus facilement les matchs.

Les 5 stades de la compétition

  • Guadalajara : Stade Jalisco (70 000 places)
  • León : Stade Nou Camp (30 000 places)
  • Mexico : Stade Azteca (107 494 places)
  • Puebla : Stade Cuauhtémoc (31 000 places)
  • Toluca : Stade Nemesio Díez (32 000 places)

Classement de la phase de poule

Sur cette phase, chacune des équipes joue trois matches. Il y a 4 poules de 4 sélections, soit 16 équipes présentes sur la compétition. La victoire vaut 2 points, un nul 1 point et une défaite 0 point. La différence de buts départage les équipes à égalité.

  • Groupe A : 1. URSS (5pts); 2. Mexique (5pts); 3. Belgique (2pts); 4. Salvador (0pt).
  • Groupe B : 1. Italie (4pts); 2. Uruguay (3pts); 3. Suède (3pts); 4. Israël (2 pts)
  • Groupe C : 1. Brésil (6pts); 2. Angleterre (4pts); 3. Roumanie (2pts); 4. Tchécoslovaquie (0pt)
  • Groupe D : 1. Allemagne de l’Ouest (RFA) (6pts); 2. Pérou (4pts); 3. Bulgarie(1pt); 4. Maroc (1pt)

Podium de la compétition

Finale : Brésil 4 – 1 Italie

Vainqueur : Brésil
Finaliste ; Italie

Petite finale : RFA 1 – 0 Uruguay

Troisième : RFA
Quatrième : Uruguay


Coupe du Monde 1974 en Allemagne

embleme_coupe_du_monde_1974Avec l’édition 1974, qui se déroule en Allemagne du 13 juin au 7 juillet, la Coupe du monde franchit un cap. Exit l’obsolète coupe Jules Rimet, bienvenue à la nouvelle FIFA Wold Cup et son trophée en or massif. Pour l’anecdote donc le Brésil peut conserver le trophée Jules Rimet original puisqu’il ne sera plus remit en jeu. SI le tournoi n’est pas plus ouvert avec toujours 16 qualifiés, en revanche la formule évolue. Les quarts et demi sont remplacés par une 2ème phase de poule qui voit le 1er se qualifier pour la finale et le second disputer le match pour la 3ème place.

Les 9 stades de la compétition

  • Berlin, Stade olympique de Berlin (87 574 places)
  • Dortmund, Westfalenstadion (53 790 places)
  • Düsseldorf, Rheinstadion (67 861 places)
  • Francfort-sur-le-Main, Waldstadion (62 500 places)
  • Gelsenkirchen, Parkstadion (69 976 places)
  • Hambourg, Volksparkstadion (60 341 places)
  • Hanovre, Niedersachsenstadion (60 050 places)
  • Munich, Stade olympique de Munich (82 230 places)
  • Stuttgart, Neckarstadion (73 058 places)

Classement du 1er tour de phase de poule

Le Mondial Allemand de 1974 se déroule en 2 phases de poule, une petite finale et une finale. La première phase de groupe oppose 16 équipes réparties en 4 poules. Les deux premiers de chaque groupe accède à une 2e phase de poule. A noter la présence de la RDA et de la RFA dans le groupe 1. C’est assez marquant pour être préciser, d’autant que la compétition à lieu en Allemagne de l’Ouest et Berlin. La victoire vaut toujours deux points.

  • Groupe 1 : 1. Allemagne de l’Est (RDA) (5pts); 2. Allemagne de l’Ouest (RFA) (4pts); 3. Chili (2pts); 4. Australie (1pt).
  • Groupe 2 : 1. Yougoslavie (4pts); 2. Brésil (4pts); 3. Ecosse (4pts); 4. Zaire (0pt)
  • Groupe 3 : 1. Pays-Bas (5pts); 2. Suède (4pts); 3. Bulgarie (2pts); 4. Uruguay (1pt)
  • Groupe 4 : 1. Pologne (6pts); 2. Argentine (3pts); 3. Italie (3pt); 4. Haiti (0pt)

Classement du 2eme tour de phase de poule

Deuxième phase de poule de la compétition, avec deux groupes, dont les premiers sont qualifiés pour la finale tandis que les seconds se disputent la petite finale.

  • Groupe A : 1. Pays-Bas (6pts); 2. Brésil (4pts); 3. Allemagne de l’Est (RDA) (1pts); 4. Argentine(1pt).
  • Groupe B : 1. Allemagne de l’Ouest (RFA) (6pts); 2. Pologne (4pts); 3. Suède (2pts); 4. Yougoslavie (0pt)

Podium de la compétition

Finale : RFA 2 – 1 Pays-Bas

Vainqueur : RFA
Finaliste ; Pays-Bas

Petite finale : Brésil 0 – 1 Pologne

Troisième : Pologne
Quatrième : Brésil


Coupe du Monde 1978 en Argentine

logo-coupe-du-monde-argentine-1978La 11ème édition de la Coupe du Monde retrouve le continent sud américain et plus précisément, l’Argentine. La FIFA ne fait pas de politique et pas de problème pour visiter une des dictatures les plus sanglantes. Pas mal de joueurs vont se poser beaucoup de questions avant de faire le voyage et le plus grand d’entre eux, Johan Cruyff, maitre à jouer des Pays-Bas, boycottera l’épreuve. En France, Rocheteau et quelques autres hésiteront longtemps, tout comme l’Argentin de St Étienne Piazza qui ne fera pas le voyage, même si la réalité est plus prosaïque. La encore, cette coupe du monde sera marquée par des arrangements entre ami un peu particuliers.

La France est de retour dans la compétition, après 12 ans d’absence. Il y a toujours 16 qualifiés, mais depuis la précédente édition, les quarts de finale ont disparu au profit d’une phase de poule débouchant sur une finale directe. Le calendrier rallongé, ainsi que la propension aux arrangements génèreront de nombreuses critiques et cette formule ne sera plus rééditée.

Les 6 stades de la compétition

  • Bueno Aires : Estadio Monumental (72 300 places)
  • Bueno Aires : Estadio José Amalfitani (46 765 places)
  • Cordoba : Estadio Olímpico Chateau Carrera (46 678 places)
  • Mar del Plata : Estadio José Maria Minella (40 346 places)
  • Mendoza : Stade Ciudad de Mendoza (44 480 places)
  • Rosario : Estadio Gigante de Arroyito (37 804 places)

Classement du 1er tour de phase de poule

  • Groupe 1 : 1. Italie (6pts); 2. Argentine (RFA) (4pts); 3. France (2pts); 4. Hongrie (1pt).
  • Groupe 2 : 1. Pologne (5pts); 2. Allemagne de l’Ouest (RFA) (4pts); 3. Tunisie (3pts); 4. Mexique (0 pt)
  • Groupe 3 : 1. Autriche (4pts); 2. Brésil (4pts); 3. Espagne (3pts); 4. Suède (1pt)
  • Groupe 4 : 1. Pérou (5pts); 2. Pays-Bas (3pts); 3. Ecosse (3pt); 4. Iran (1pt)

Classement du 2eme tour de phase de poule

Deuxième phase de poule de la compétition, avec deux groupes de 4 équipes. Les premiers sont qualifiés pour la finale et les seconds se disputent la petite finale.

  • Groupe A : 1. Pays-Bas (5pts); 2. Italie (3pts); 3. Allemagne de l’Ouest (RFA) (2pts); 4. Autriche (2pt).
  • Groupe B : 1. Argentine (5pts); 2. Brésil (5pts); 3. Pologne (2pts); 4. Pérou (0pt)

Podium de la compétition

Finale : Argentine 3 – 1 Pays-Bas (Après Prolongations)

Vainqueur : Argentine
Finaliste ; Pays-Bas

Petite finale : Brésil 2 – 1 Italie

Troisième : Brésil
Quatrième : Italie


Coupe du Monde 1982 en Espagne

Accès vers le dossier sur les anciens joueurs de l’Equipe de France

logo-coupe-du-monde-1982C’est dans une Espagne post-franquiste que se déroule la 12ème édition de la Coupe du Monde. Du fait de l’achèvement de la décolonisation et de la multiplication des pays, 24 équipes sont désormais invités, au lieu de 16 précédemment. Ces 8 nouvelles places bénéficient surtout aux autres continents que l’Europe. Problème : avec 24 équipes, difficile de faire une seconde phase à élimination directe, du coup, le 2ème tour est organisé en 4 poules de 3 équipes. Système un peu merdique s’il en est, mais cela permet de dégager 4 équipes pour les demis.

Les 17 stades de la compétition

  • Alicante : José Rico Pérez (38 000 places)
  • Barcelone : Nou Camp (120 000 places)
  • Barcelone : Estadi de Sarrià (44 000 places)
  • Bilbao : San Mamés (47 000 places)
  • Elche : Stade Martinez-Valero (40 000 places)
  • Gijón : le Molinón (47 000 places)
  • La Corogne : Stade du Riazor (37 000 places)
  • Madrid : Stade Santiago Bernabéu (91 000 places)
  • Madrid : Stade Vicente Calderón (66 000 places)
  • Málaga : Stade La Rosaleda (44 000 places)
  • Oviedo : Stade Carlos Tartiere (23 000 places)
  • Saragosse : La Romareda (42 000 places)
  • Séville : Benito Villamarin (50 000 places)
  • Séville : Sanchez Pizjuan (68 000 places)
  • Valence : Luis Casanova (55 000 places)
  • Valladolid : Stade José Zorilla (30 000 places)
  • Vigo : Stade du Balaidos (40 000 places)

Classement du 1er tour de phase de poule

La Coupe du Monde s’internationalise et il y a désormais 24 équipes participantes, au lieu de 16 précédemment. Mais le format reste le même avec deux phases de poules, d’abord avec 6 groupes de 4 équipes et ensuite avec 4 groupes de 3 équipes. Les 4 premiers de ces derniers sont qualifiés pour des demi-finales.

  • Groupe 1 : 1. Pologne (4pts); 2. Italie (3pts); 3. Cameroun (3pts); 4. Pérou (2pt).
  • Groupe 2 : 1. Allemagne de l’Ouest (RFA) (4pts); 2. Autriche (4pts); 3. Algérie (4pts); 4. Chili (0 pt)
  • Groupe 3 : 1. Belgique (5pts); 2. Argentine (4pts); 3. Hongrie (3pts); 4. Salvador (0pt)
  • Groupe 4 : 1. Angleterre (6pts); 2. France (3pts); 3. Tchécoslovaquie (2pt); 4. Koweit (1pt)
  • Groupe 5 : 1. Irlande du Nord (4pts); 2. Espagne (3pts); 3. Yougoslavie (3pts); Honduras (2pts)
  • Groupe 6 : 1. Brésil (6pts); 2. Union Soviétique (3pts); 3. Ecosse (3pts); 4. Nouvelle Zélande (0pt)

Classement du 2eme tour de phase de poule

Deuxième phase de poule de la compétition, avec deux groupes de 4 équipes. Les premiers sont qualifiés pour la finale et les seconds se disputent la petite finale.

  • Groupe A : 1. Pologne (3pts); 2. Union Soviétique (3pts); 3. Belgique (0pt).
  • Groupe B : 1. Allemagne de l’Ouest (RFA) (3pts); 2. Angleterre (5pts); 3. Espagne (1pt)
  • Groupe C : 1. Italie (4pts); 2. Brésil (2pts); 3. Argentine (0pt)
  • Groupe D : 1. France (4pts); 2. Autriche (1pt); 3. Irlande du Nord (1pt)

Podium de la compétition

Finale : Italie 3 – 1 RFA

Vainqueur : Italie
Finaliste ; RFA

Petite finale : Pologne 3 – 2 France

Troisième : Pologne
Quatrième : France


Coupe du Monde 1986

Accès vers le dossier sur les anciens joueurs de l’Equipe de France

logo-mondial-mexico-1986A la base, cette 13ème édition de la Coupe du monde devait se dérouler en Colombie. Mais bon, déjà à l’époque, c’était bien le bordel. Finalement, devant l’incapacité du pays accueillir la compétition, la FIFA s’est rabattue sur le Mexique. Pour cette nouvelle édition, la formule change de nouveau. Exit le second tour sous forme de poule, trop long et illisible. Des huitièmes de finales sont organisés, à élimination directe. Du coup, comme il n’y a que 6 groupes, les 4 meilleurs troisièmes sont également qualifiés. Ca facilite les choses.

Les 12 stades de la compétition

  • Guadalajara : Stade Jalisco (66 000 places)
  • Guadalajara : Stade 3 de marzo (30 000 places)
  • Irapuato : Estadio Sergio León Chávez (31 000 places)
  • León : Estadio Nou Camp (31 000 places)
  • Mexico : Stade Azteca (114 580 places)
  • Mexico : Estadio Olímpico Universitario (72 000 places)
  • Monterrey : Estadio Olímpico Universitario (44 000 places)
  • Monterrey : Estadio Tecnológico (34 000 places)
  • Nezahualcóyotl : Stade Neza 86 (35 000 places)
  • Puebla : Stade Cuauhtémoc (46 000 places)
  • Santiago de Querétaro : Stade Corregidora (39 000 places)
  • Toluca : Stade de Toluca (33 000 places)

Classement de la phase de poule

  • Groupe A : Italie, Argentine, Bulgarie, Corée du Sud
  • Groupe B : Mexique, Belgique, Paraguay, Iraq
  • Groupe C : France, URSS, Hongrie, Canada
  • Groupe D : Brésil, Espagne, Irlande du nord, Algérie
  • Groupe E : Allemagne, Danemark, Ecosse, Uruguay
  • Groupe F : Angleterre, Pologne, Portugal, Maroc

Coupe du Monde 1990

logo-italie-cdm1990Après un voyage au Mexique, la Coupe du monde revient en Europe et se déroule en Italie du 8 juin au 8 juillet. Pas de changement notable dans la formule par rapport à l’édition précédente. Cette coupe du monde restera dans les annales pour la pauvreté du jeu et le faible nombre de but. Ce sera la dernière Coupe du monde avec la possibilité pour le gardien de prendre la balle avec les mains sur une passe en retrait d’un coéquipier. Le grand absent de la compétition est la France, 3ème de la dernière édition.

Les 12 stades de la compétition

  • Bari : Stadio San Nicola (56 875 places)
  • Bologne : Stadio Renato Dall’Ara (37 825 places)
  • Cagliari : Stadio Sant’Elia (40 117 places)
  • Florence : Stadio Artemio Franchi (41 300 places)
  • Gênes : Stadio Luigi Ferraris (35 921 places)
  • Milan : Stade Giuseppe Meazza (76 398 places)
  • Naples : Stadio San Paolo (74 090 places)
  • Palerme : Stadio Renzo Barbera (36 982 places)
  • Rome : Stadio Olimpico (80 258 places)
  • Turin : Stadio delle Alpi (67 411 places)
  • Udine : Stadio Friuli (38 685 places)
  • Vérone : Stadio Marc’Antonio Bentegodi (40 976 places)

Classement de la phase de poule

  • Groupe A : Italie, Tchécoslovaquie, Autriche, Etats-Unis
  • Groupe B : Argentine, URSS, Roumanie, Cameroun
  • Groupe C : Brésil, Suède, Ecosse, Costa Rica
  • Groupe D : Allemagne, Yougoslavie, Colombie, Emirats Arabes Unis
  • Groupe E : Espagne, Belgique, Uruguay, Corée du Sud
  • Groupe F : Pays-Bas, Angleterre, Irlande, Egypte

Coupe du Monde 1994

World-Cup-USA-1994Pour la première fois, la Coupe du monde fait une halte dans un pays qui n’est pas vraiment réputé pour être une terre de football : les Etats-Unis. Les impératifs financiers d’un événement planétaire sont trop forts. Cette édition verra l’irruption d’une nouveauté : l’interdiction pour les gardiens de prendre à la main la balle sur une passe en retrait intentionnelle. En vigueur depuis 2 ans, cette règle n’est pas encore totalement intégrée.

Les 9 stades de la compétition

  • Rose Bowl, Pasadena (Los Angeles) – Capacité : 91 000 places.
  • Stanford Stadium, Stanford (San Francisco) – Capacité : 80 000 places.
  • Pontiac Silverdome, Pontiac (Détroit)- Capacité : 80 000 places.
  • Giants Stadium, East Rutherford (New York) – Capacité : 77 000 places.
  • Citrus Bowl, Orlando – Capacité : 70 000 places.
  • Soldier Field, Chicago – Capacité : 67 000 places.
  • Cotton Bowl, Dallas – Capacité : 67 000 places.
  • Foxboro Stadium, Foxborough (Boston) – Capacité : 61 000 places.
  • Robert F. Kennedy Memorial Stadium, Washington – Capacité : 56 000 places.

Le pari américain sera réussi, avec une belle moyenne de spectateurs et de nombreux buts. A noter l’absence de nations phares comme l’Angleterre (demi-finaliste en 1994), le Danemark, champion d’Europe en titre ou encore la France.

Classement de la phase de poule

  • Groupe A : Colombie, Roumanie, Suisse, Etats-Unis
  • Groupe B : Brésil, Cameroun, Russie, Suède
  • Groupe C : Allemagne, Espagne, Bolivie, Corée du Sud
  • Groupe D : Argentine, Bulgarie, Grèce, Nigéria
  • Groupe E : Italie, Mexique, Norvège, Irlande
  • Groupe F : Belgique, Maroc, Pays-Bas, Arabie Saoudite

Le podium

  • Petite finale : Suède – Bulgarie
  • Finale : Brésil – Italie

Coupe du Monde 1998

accès vers le dossier Fanafoot sur le Mondial 1998

Accès vers le dossier sur les anciens joueurs de l’Equipe de France

logo-france-98La 16ème édition de la Coupe du Monde se déroule en France. Elle offre enfin l’occasion aux bleus de retrouver une coupe du monde après l’échec de 1990 et surtout celui de 1994, après le drame du match France – Bulgarie de novembre 1993. La nouveauté de cette édition réside dans l’élargissement du nombre de qualifié, qui passe de 24 à 32. En effet, depuis 1986, le système des meilleurs 3ème n’était pas vraiment satisfaisant par manque de lisibilité pour tout le monde. Là, la FIFA a enfin trouvé la bonne formule, avec une rééquilibrage du nombre le place au profit des autres continents, Afrique en tête, qui compte désormais 5 participants.

Les 10 stades de la compétition

  • Saint Denis : Stade de France (80 000 places)
  • Marseille : Stade Vélodrome (60 000 places)
  • Paris : Parc des Princes (49 000 places)
  • Lens : Stade Félix Bollaert (44 000 places)
  • Lyon : Stade de Gerland (41 300 places)
  • Nantes : Stade de la Baujoire (39 500 places)
  • Toulouse : Stadium municipal (37 000 places)
  • Saint Etienne : Stade Geoffroy-Guichard (36 000 places)
  • Bordeaux : Stade Chaban-Delmas (35 200 places)
  • Montpellier : Stade de la Mosson (34 000 places)

Classement de la phase de poule

  • Groupe A : Brésil, Norvège, Ecosse, Maroc
  • Groupe B : Italie, Autriche, Cameroun, Chili
  • Groupe C : France, Danemark, Arabie Saoudite, Afrique du Sud
  • Groupe D : Espagne, Bulgarie, Nigéria, Paraguay
  • Groupe E : Pays-Bas, Belgique, Mexique, Corée du Sud
  • Groupe F : Allemagne, Serbie, Etats-Unis, Iran
  • Groupe G : Roumanie, Angleterre, Colombie, Tunisie
  • Groupe H : Argentine, Croatie, Japon, Jamaïque

Coupe du Monde 2002

accès vers le dossier Fanafoot sur le Mondial 2002

CM2002-coree-japonCette 17ème édition de la Coupe du Monde se déroule pour la première fois sur le continent asiatique. L’autre particularité est que ce n’est pas un mais 2 pays qui organisent la compétition : la Corée du Sud et le Japon. En raison des conditions climatiques, la période du tournoi est avancée de 15 jours et démarre le 31 mai pour se terminer le 30 juin. Ce changement pénalise fortement les équipes européennes puisque cela tronque la période de préparation. cette coupe ne restera d’ailleurs pas vraiment dans les annales en raison d’erreurs d’arbitrage à répétition. Sinon, depuis l’édition française 4 ans plus tôt, pas de changement sur la formule du tournoi.

Les 20 stades de la Compétition

Corée du Sud

Busan : Busan Asiad Stadium (55982 places)
Daegu : Daegu World Cup Stadium (70140 places)
Daejeon : Daejeon World Cup Stadium (42176 places)
Gwangju : Gwangju World Cup Stadium (42880 places)
Incheon : Incheon World Cup Stadium (52179 places)
Jeonju : Jeonju World Cup Stadium (42477 places)
Seogwipo : Jeju World Cup Stadium (42256 places)
Séoul : Seoul World Cup Stadium (68476 places)
Suwon : Suwon World Cup Stadium (44047 places)
Ulsan : Munsu Cup Stadium (43003 places)

Japon

  • Ibaraki : Kashima Stadium (41800 places)
  • Kobe : Kobe Wing Stadium (42000 places)
  • Miyagi : Miyagi Stadium (50000 places)
  • Niigata : Niigata Stadium (42700 places)
  • Oita : Oita Big Eye Stadium (43000 places)
  • Osaka : Nagai Stadium (50000 places)
  • Saitama : Saitama Stadium 2002 (63700 places)
  • Sapporo : Sapporo Dome (42122 places)
  • Shizuoka : Shizuoka Stadium (50600 places)
  • Yokohama : Yokohama International Stadium (70564 places)

Classement de la phase de poules

  • Groupe A : France, Danemark, Uruguay, Sénégal
  • Groupe B : Espagne, Paraguay, Slovénie, Afrique du Sud
  • Groupe C : Brésil, Turquie, Chine, Costa Rica
  • Groupe D : Corée du Sud, Portugal, Pologne, Etats-Unis
  • Groupe E : Allemagne, Cameroun, Irlande, Arabie Saoudite
  • Groupe F : Argentine, Angleterre, Nigéria, Suède
  • Groupe G : Italie, Croatie, Equateur, Mexique
  • Groupe H : Japon, Belgique, Russie, Tunisie

Coupe du Monde 2006

Accès vers le dossier Fanafoot sur le Mondial de foot 2006

Accès vers le dossier sur les anciens joueurs de l’Equipe de France

logo-coupe-du-monde-2006Après le dramatique épisode asiatique, la Coupe du Monde revient en Europe et quoi de mieux que l’Allemagne pour retrouver le sérieux qui sied à cette compétition. Le tournoi se déroule du 9 juin au 9 juillet. Le tournoi compte 7 novices : la République Tchèque, l’Angola, le Togo, Trinidad et Tobago, la Côte d’Ivoire, le Ghana et l’Ukraine et sera marqué par le retour en grâce des grosses équipes européennes et sud-américaines. Le Brésil, tenant du titre, est archi favori, alors que la Grèce, championne d’Europe en titre, n’est même pas qualifiée.

Les 12 stades de la compétition

  • Olympiastadion – Berlin : 75 000 places
  • Signal Iduna Park – Dortmund : 67 000 places
  • Allianz Arena – Munich : 66 0000 places
  • Gottlieb-Daimler-Stadion – Stuttgart : 54 000 places
  • Veltins-Arena – Gelsenkirchen – 53 000 places
  • AOL Arena – Hambourg : 51 000 places
  • Commerzbank Arena – Francfort : 48 000 places
  • RheinEnergie Stadion – Cologne : 46 000 places
  • AWD-Arena – Hanovre : 44 000 places
  • Zentralstadion – Leipzig : 44 000 places
  • Fritz Walter Stadion – Kaiserslautern : 43 000 places
  • EasyCredit-Stadion – Nuremberg : 42 000 places

Classement de la phase de poules

  • Groupe A : Allemagne, Pologne, Equateur, Costa Rica
  • Groupe B : Angleterre, Suède, Paraguay, Tinidad & Tobago
  • Groupe C : Argentine, Pays-Bas, Côte d’Ivoire, Serbie
  • Groupe D : Portugal, Mexique, Angola, Iran
  • Groupe E : Italie, République Tchèque, Etats-Unis, Ghana
  • Groupe F : Brésil, Croatie, Japon, Australie
  • Groupe G : France, Suisse, Corée du Sud, Togo
  • Groupe H : Espagne, Arabie Saoudite, Tunisie, Ukraine

Phase finale

Petite finale : Allemagne – Portugal
Finale : France – Italie


Coupe du Monde 2014

Accès vers le dossier Fanafoot sur le Mondial de foot 2014

Résumés des matches de la CDM2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*