Les Pays-Bas ont accédé aux quarts après avoir battu les Etats Unis

Le parcours des États-Unis à la Coupe du monde 2022 a pris fin après que les Pays-Bas aient battu les États-Unis 3-1 en huitième de finale.

Les États-Unis n’avaient pas beaucoup menés dans ce tournoi, avec des nuls contre le Pays de Galles et l’Angleterre 

Un jeu très réaliste pour les Oranje

Christian Pulisic a eu une occasion en or de mettre les États-Unis sur le tableau d’affichage dès le début du match contre les Pays-Bas. À la troisième minute, il était en tête-à-tête avec l’imposant gardien de but néerlandais, mais il n’a pas réussi à tromper Andries Noppert 

Les Pays-Bas ont marqué le premier but. À la 10e minute, Memphis Depay envoie une volée qui dépasse les bras tendus du gardien américain Matt Turner. La physionomie du match change alors. Les Pays-Bas ont ralenti le rythme et ont envoyé des joueurs dans le champ arrière pour bloquer l’attaque américaine.

Le déficit américain se creuse encore plus lorsque les Pays-Bas marquent à nouveau, quelques instants avant la fin de la première mi-temps, dans les arrêts de jeu. Dans une copie presque exacte du premier but, une passe néerlandaise à travers la surface de but a trouvé le pied droit de Daley Blind qui a botté le ballon par Turner pour doubler l’avance des Pays-Bas à 2-0 à la mi-temps.

Le milieu de terrain américain Weston McKennie réagit à une occasion manquée lors du match de huitième de finale de la Coupe du monde contre les Pays-Bas, samedi.

L’ambiance est définitivement différente de celle des matchs de groupe des États-Unis. À chaque fois, les foules ont généré un niveau d’intensité hors du commun. En particulier lors du match contre l’Iran, où le vacarme du coup d’envoi a fait paraître les 42 000 spectateurs deux fois plus nombreux. Mais samedi, au Khalifa International Stadium, la foule plus petite a généré une tension bien moindre de la part des supporters.

 

Les Oranje s’imposent face au Team USA

Les États-Unis ont commencé la deuxième mi-temps avec énergie, intensité et plusieurs occasions de but. Et, à la 76e minute, les États-Unis ont trouvé le moyen de marquer. Pulisic a envoyé un centre devant le but néerlandais et celui-ci a ricoché sur Haji Wright pour se retrouver dans le filet.

L’élan des États-Unis n’a pas duré longtemps. À la 81e minute, Denzel Dumfries a été laissé grand ouvert devant le but américain et il a propulsé le ballon au-delà de Turner pour porter le score à 3-1.

Les États-Unis n’ont pas pu capitaliser car les milieux et les défenseurs néerlandais ont étouffé l’attaque américaine, combinée aux occasions manquées par les États-Unis. 

Les Pays-Bas ont abordé ce match contre les États-Unis sur leur plus longue série d’invincibilité de la Coupe du monde. Les Néerlandais n’avaient pas perdu leurs 10 derniers matchs (sept victoires et trois nuls).

C’était la cinquième fois que les États-Unis se qualifiaient pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde. Ils n’avaient gagné qu’une seule fois auparavant, en battant le Mexique en 2002 pour se qualifier pour les quarts de finale (les États-Unis avaient atteint les demi-finales de la première Coupe du monde en 1930, alors que 13 équipes seulement y participaient).

Les Pays-Bas se qualifient en quart de finale et affrontera l’Argentine ce vendredi

Youns
Younès
Depuis mon enfance, le football a toujours été une de mes passions. J'adorais regarder les matchs de mon équipe favorite et passer du temps sur le terrain avec mes amis.