Valence prévoit de faire appel après que la Fédération espagnole impose la fermeture de tribunes pour le racisme envers Vinicius Jr

Valence prévoit de faire appel d’une sanction de fermeture de cinq matches infligée par la Fédération espagnole de football (RFEF) à la suite de l’incident raciste concernant Vinicius Junior dimanche dernier. L’ailier brésilien a été victime d’abus horribles de la part des supporters dans la tribune Mario Kempes, le jeu étant interrompu à un moment donné alors que Vinicius et d’autres joueurs cherchaient à identifier les responsables. Vinicius a été expulsé dans les derniers instants du match pour avoir revendiqué une prise à la gorge par l’un des joueurs de Valence, bien que cette interdiction ait été levée par la RFEF. L’instance dirigeante du football espagnol a également imposé une fermeture de cinq matches de la tribune Kempes, affectant le dernier match à domicile de Valence de la saison et les quatre premiers matches de la prochaine saison, ainsi qu’une amende de 45 000 € au club. Toutefois, Valence affirme que les sanctions sont « disproportionnées et injustes » car elles punissent d’autres personnes dans la tribune qui n’ont pas proféré d’insultes racistes à Vinicius, et un appel sera déposé. Trois supporters ont également été arrêtés en relation avec les injures racistes visant Vinicius, s’ajoutant à quatre arrestations effectuées lundi en relation avec des supporters de l’Atletico Madrid qui ont suspendu une effigie du joueur de 22 ans à un pont en janvier.

Youns
Younès
Depuis mon enfance, le football a toujours été une de mes passions. J'adorais regarder les matchs de mon équipe favorite et passer du temps sur le terrain avec mes amis.