Notes des joueurs : Real Valladolid 3-1 Barcelona, défaite lamentable des Blaugrana.

Real Valladolid a quitté la zone de relégation avec une victoire choc de 3-1 sur les champions Barcelone mardi. Le propre but précoce d’Andreas Christensen a donné le ton pour une soirée misérable pour l’équipe de Xavi, qui était menée 2-0 en moins de 20 minutes grâce au penalty de Cyle Larin. Gonzalo Plata a ajouté un troisième but après la pause, couronnant ainsi peut-être la plus grande surprise de la saison de La Liga et assurant que le but tardif de Robert Lewandowski ne signifie rien.

La première mi-temps

Valladolid est sorti comme une équipe possédée et a pris la tête à peine 90 secondes plus tard. La passe dangereuse de Darwin Machis se dirigeait droit vers Larin, non marqué, et les tentatives désespérées de Christensen pour réduire le danger ont vu le Danois mettre la balle dans son propre filet. Ce n’est qu’à la 13ème minute que le gardien de Valladolid Jordi Masip a été mis à l’épreuve, la frappe basse de Raphinha était assez puissante mais assez simple pour l’ancien gardien de Barcelone.

Sept minutes plus tard, Valladolid a doublé son avance. Marc-Andre ter Stegen est sorti de son but et a créé une véritable panique parmi la défense de Barcelone, et après qu’Eric Garcia ait taclé Plata pour l’empêcher de tirer dans un but ouvert, Larin a transformé le penalty suivant pour créer une distance entre les deux équipes. Masip a dû être vigilant pour nier Raphinha à nouveau à la demi-heure de jeu, et le gardien de Valladolid a réalisé un arrêt encore meilleur pour empêcher Christensen de se racheter de son propre but précédent avec une tête féroce sur corner.

La deuxième mi-temps

Xavi a apporté des changements à la pause, dont le remplacement du gardien Ter Stegen, mais cela n’a pas changé grand-chose et Valladolid a failli marquer un troisième but lorsque le centre de Plata est revenu sur le poteau. Il aurait dû y avoir un quatrième but immédiat lorsque Lucas Rosa a foncé vers le but et a piqué la balle au-dessus d’Inaki Pena, mais il n’a pu que regarder la balle rebondir sur le poteau.

Cependant, c’est Barcelone qui a marqué le quatrième but du match. A sept minutes de la fin, Frenkie de Jong a joué en Lewandowski, qui a contourné Masip et a trouvé le fond des filets. Barcelone a continué à pousser pour marquer plus de buts mais n’a jamais semblé pouvoir en marquer un seul et a dû se contenter d’une défaite amère sur laquelle il ne pouvait pas se plaindre.

Les notes du match

GK: Jordi Masip (7); RB: Ivan Fresneda (7); CB: Joaquin Fernandez (N/A); CB: Javi Sanchez (7); LB: Lucas Olaza (6); DM: Roque Mesa (7); DM: Alvaro Aguado (8); RW: Gonzalo Plata (8); AM: Oscar Plano (7); LW: Darwin Machis (6); ST: Cyle Larin (8)
Remplaçants : David Torres (6), Monchu (6), Sergio Escudero (7), Kike Perez (6), Lucas Rosa (6)

GK: Marc-Andre ter Stegen – 4/10; RB: Sergi Roberto – 2/10; CB: Andreas Christensen – 3/10; CB: Marcos Alonso – 2/10; LB: Alejandro Balde – 4/10; DM: Eric Garcia – 1/10; CM: Frenkie de Jong – 6/10; CM: Gavi – 2/10; RW: Raphinha – 5/10; ST: Robert Lewandowski – 5/10; LW: Pablo Torre – 5/10
Remplaçants : Inaki Pena (46′ pour Ter Stegen) – 4/10; Franck Kessie (46′ pour Roberto) – 4/10; Ferran Torres (63′ pour Raphinha) – 4/10; Ousmane Dembele (63′ pour Torre) – 5/10; Ansu Fati (76′ pour Gavi) – 5/10

Le manager

Xavi – 2/10 – Il y a évidemment eu un recul majeur depuis que le titre a été confirmé. Xavi a mal préparé son équipe et toutes ses tentatives pour y remédier se sont révélées vaines.

L’homme du match

Cyle Larin (Real Valladolid)

Youns
Younès
Depuis mon enfance, le football a toujours été une de mes passions. J'adorais regarder les matchs de mon équipe favorite et passer du temps sur le terrain avec mes amis.