L’histoire des Bleus avant le Mondial 1998

Bon nombre d’internautes aimeraient connaître le chemin parcouru par les Bleus de l’équipe de France de football avant la consécration du Mondial 1998. Retraçons cette belle odyssée des Bleus de Raymond Kopa, de Just Fontaine et de Michel Platini… Les joies, les peines, revenons sur les grandes dates qui ont marqué l’épopée du football Français. Retour sur ce grand bleu, place au grand roman bleu, à la passion et à l’émotion…

C’est le 1er Mai 1904 à Bruxelles que l’équipe de France joue son premier match de l’histoire. Les Bleus affrontent alors la Belgique devant 2 000 spectateurs, les deux équipes se séparent sur le score de trois buts partout. La sélection Nationale est née du besoin de regrouper les meilleurs joueurs d’un pays afin de se mesurer aux autres meilleurs internationaux du monde entier. La sélection Nationale est née en 1904 et depuis elle a affronté bon nombre de Nations dans différentes compétitions internationales. Le bilan est plus qu’honorable puisque les tricolores en 100 ans ont remporté une Coupe du Monde en 1998 après avoir été demi-finaliste en 1958, en 1982 et en 1986. Deux championnats d’Europe remportés en 1984 et en 2000 et deux Coupes des Confédérations remportées en 2001 et en 2003. L’équipe de France est caractérisée par un certain style de jeu, trois joueurs majeurs ont marqué l’histoire de l’équipe de France, Raymond Kopa dans les années 50-60, puis Michel Platini dans les années 80 et enfin Zinedine Zidane en 1996-2000. Trois talentueux joueurs patrons sur le terrain, chefs d’orchestre grâce à leurs dribbles, leur intelligence de jeu et leur génie de la dernière passe ou du but. Ces trois génies venus d’origines diverses ont un point commun : le goût prononcé pour l’invention, la création et le plaisir du jeu. Le jeu des bleus a toujours eu un penchant vers l’offensive tout en conservant une défense exemplaire. L’équipe de France aura su conserver une image de marque dans le monde entier. Son palmarès, ses supporters, ses joueurs, la sélection Nationale est aimée et supportée aux quatre coins du Monde. Ce titre de champion du Monde 1998 n’est pas le druit du hasard, c’est la récolte d’un long travail de fond. C’est l’aboutissement d’un travail de longue haleine où les hommes passionnés et forts se mobilisent dans la même direction.

L’esprit collectif, la collaboration, la solidarité sur et en dehors du terrain, le travail des clubs, des entraîneurs, la France est reconnue pour ses centres de formation de renommée.  Ce 12 Juillet 1998, comment trouver les mots pour décrire cette soirée, ce soir là on repense à ce France – Bulgarie de Novembre 1993, à cette demi-finale de Séville en Juillet 1982 ou encore à ce long travail de Michel Hidalgo, d’Henri Michel ou encore de Michel Platini… Aimé Jacquet est entré dans la légende, bon nombre de supporters citeront son nom lorsqu’on leur demandera quel est le meilleur sélectionneur de l’histoire. Enchaîner par la suite par une victoire à l’Euro 2000 est historique, ce but de Sylvain Wiltord au bout de la nuit qui envoie les Italiens en enfer puis David Trezeguet le goleador qui crucifie le portier Francesco Toldo, bon nombre d’images nous reviennent à l’esprit. Devrait-on parler voire oublier le Mondial 2002 ? Que dire sur l’Euro 2004 où la Grèce crée la sensation face aux grandes nations, revenons année après année sur ce long périple de l’équipe de France. Après un destin fragile et incertain, la trajectoire des Bleus est allée en s’améliorant pour devenir dynamique et victorieuse. Il était une fois l’équipe de France…

1904 – 1914 : Une periode d’apprentissage difficile

Les rencontres internationales prennent naissance au début du siècle, en 1900 on compte à peu près deux mille joueurs sur le territoire Français. Les clubs du Nord de la France tentent des matches européens en allant affronter ses voisins Belges ou ses voisins Outre Manche Britanniques qui ont créé ce sport populaire qu’est le football. C’est officiellement le 1er Mai 1904 que naît notre chère équipe de France. Elle est alors composée de deix joueurs parisiens et de l’ailier gauche tourquennois Filez. Ce premier match a lieu sur le terrain du Vivier d’Oie à Bruxelles. Les deux équipes se séparent sur un match nul (3-3). L’équipe de France joue alors en maillot blanc.

Le premier match de l’equipe de France

1er Mai 1904 à Bruxelles – FRANCE 3-3 BELGIQUE

1 500 spectateurs. Arbitre : M. Keene (Angl.) Buts : Quéritet (7e, 50e), Destrebecq (65e) pour la Belgique ; Mesnier (12e), Royet (13e), Cyprès (87e) pour la France.

BELGIQUE : Verdyck, Poelmans, Friling, Van Hoorden, Cambier, Van den Eynde, Vanderstrappen, Destrebecq, Quéritet, Wigand, Tobias

FRANCE : Guichard, Verlet, Canelle, G.Bilot, Davy, C.Bilot, Mesnier, Royet, Garnier, Cyprès, Filez

A l’époque, les Médias ne s’intéressaient pas à ce sport, aucune image de ce match n’est donc disponible. Le second match de la France a lieu le 12 Février 1905 à Paris face à la Suisse. Une victoire pour les Bleus sur un but de Cyprès à la 60ème minute de jeu. Les joueurs Français séduisent, le public du Parc des Princes est comblé. Le 7 Mai 1905 à Bruxelles l’équipe de France affronte une nouvelle fois la Belgique. Les Bleus s’entraînent huit jours avant ce match à Bécon les Bruyères, un nouveau gardien nommé Rozier vient de Fulham en Angleterre. Ce talentueux portier doit alors doit répondre à ses obligations militaires, il quitte les buts à vingt cinq minutes de la fin, il a un train à 18h, les Bleus sont alors menés 3-0, ils en encaissent quatre autres et sombrent 0-7 dans cette bien triste rencontre où les joueurs Belges réalisent alors un festival de buts. Dur dur l’apprentissage pour les jeunes joueurs de l’équipe de France, d’ailleurs le plus douloureux arrive. Le 22 Avril 1906 à Saint-Cloud en région parisienne, la France est une nouvelle fois battue par son voisin Belge (0-5). Ensuite le 1er Novembre 1906 à Paris devant 1 500 spectateurs, l’équipe de France affronte pour la première fois de l’histoire l’Angleterre. Les Britanniques ont créé le football et sont ravis de rivaliser avec la France, la débâcle est totale dans le camp Français, la machine Anglaise est en marche, l’équipe de France encaisse la bagatelle de quinze buts dans ce match (0-15). Le gardien Français de Lille Zacharie Bâton se souviendra longtemps de cette première sélection, un véritable calvaire pour lui et ses coéquipiers.

De 1904 à 1914, en 36 matches, la sélection Française compte 22 défaites, 3 matches nuls et 11 victoires. 59 buts marqués contre 163 encaissés. La défense de l’équipe de France a de gros problèmes, les joueurs ont du pain sur la planche pour vite trouver des solutions. L’Angleterre est Maître alors que la France apprend, la leçon n’est pas si facile à retenir pour les tricolores. Le 23 Mars 1908, les footballeurs anglais continuent à humilier les Français, 12-0 à Londres, l’attaquant anglais Jordan parvient à inscrire 6 buts dans le même match, le 12 Avril 1908, à Colombes, les tricolores s’inclinent (1-2) face à leurs voisins belges. De même à Rotterdam les Pays-Bas corrigent les Bleus (4-1). En Octobre 1908, c’est au tour du Danemark de cartonner (9-0) face à des joueurs Français réduits à des débutants. Comment est-ce possible de perdre ensuite (17-1) le 22 Octobre 1908 à Londres face au Danemark où le buteur S.Nielsen s’amuse en inscrivant 10 buts ! Ce n’est pas en 1909 que l’on peut noter des efforts des footballeurs Français puisqu’ils continuent leurs contre performances (Belgique 5-2 à Bruxelles et France 0-11 Angleterre). Et l’Italie en Mai 1910, peut-on croire que la France peut se mesurer à elle ? Les Italiens l’emportent (6-2) à Milan. A Saint-Ouen en Mars 1911, les Bleus montrent l’ombre d’un effort et d’une amélioration de leur jeu puisqu’ils ne s’inclinent que (0-3) face à leurs ennemis anglais. On note enfin des progrès en Avril 1911, les Italiens sont tenus en échec (2-2) mais la Suisse (5-2) et la Belgique (7-1) corrigent une nouvelle fois la France. Le 29 Octobre enfin une victoire des footballeurs Français face au Luxembourg à l’extérieur en plus (1-4). En 1912, les tricolores commencent un peu à mordre et à consolider leur défense. 1-1 face à la Belgique à Saint Ouen, 4-1 face à la Suisse à Saint Ouen, Maes l’attaquant Français apporte son efficacité en marquant souvent des buts. Le 17 Mars 1912 à Turin les Bleus l’emportent (3-4) face à l’Italie, on commence à croire que l’équipe de France confirme ses progrès mais la Belgique corrige de nouveau les Français (3-0) à Bruxelles en Février 1913.  Après une nouvelle défaite (1-4) face à leurs voisins anglais, l’équipe de France se révolte en allant s’imposer en Suisse (1-4) en Mars 1913. Le 20 Avril 1913 le public de Colombes se régale en assistant à un festival de buts, les tricolores humilient le Luwembourg (8-0), l’attaquant Maes inscrit la bagatelle de cinq buts. 1914, la Guerre Mondiale approche, le sport s’efface, mais les Bleus parviennent à disputer quelques rencontres internationales et à confirmer ses efforts. A Lille la Belgique est défaite (5-4) mais le Luxembourg s’impose chez eux à la surprise générale (5-4). Les Italiens battent par la suite l’équipe de France (2-0) puis c’est au tour de la Hongrie à Budapest de montrer leurs qualités (5-1). La Guerre 1914-1918 éclate, durant ces quatre ans, l’équipe de France ne peut disputer de matches internationaux. L’équipe de France a encore ce complexe d’infériorité, beaucoup trop de buts encaissés, la défense est vraiment à améliorer.

Henri Delaunay met au point une nouvelle organiqation pour le football Français, la Fédération Française de Football est créée le 7 Avril 1919. Le manager Gaston Barreau devient le manager de l’équipe de France, un nouveau souffle pour les tricolores, mais malgré ces changements, les Bleus ne parviennent pas à enchainer les victoires, un match nul face à la Belgique à Bruxelles (2-2) en Mars 1919, les Italiens se promènent (9-4) à Milan en Janvier 1920. Dewaquez  et P.Nicolas sont les buteurs Français face à la Suisse à Genève (0-2) le 29 Février 1920. les footballeurs Français commencent à prendre du plaisir ensemble, le jeu s’anime, une victoire courte face à la Belgique (2-1) à Paris en Mars 1920 mais à Rouen le 5 Avril 1920 les anglais poursuivent le  calvaire des Bleus (0-5) à Rouen. Les Jeux Olympiques en Belgique ont lieu durant l’été 1920, l’équipe de France de football signe une belle victoire face à l’Italie (3-1), Boyer,Bard et P.Nicolas sont les buteurs. La Tchécoslovaquie rencontre pour la première fois de l’histoire l’équipe Française, une victoire (4-1) des Tchèques, Mazal signe un triplé, le football de l’Est de l’Europe démontre ainsi qu’il a bon nombre de qualités. A noter que l’équipe de France n’avait plus battu l’Italie pendant 62 ans ! Le 23 Février 1982 les hommes de Michel Hidalgo ont mis ainsi fin à une bien triste série de défaites face aux voisins Italiens.

Suite de l’épopée des Bleus en cours de rédaction, n’hésitez pas revenir sur le site afin de revivre la grande histoire de l’équipe de France…