La star du Bayern, Musiala, ignore la poignée de main de Streich

Élimination amère pour le Bayern en Coupe DFB

Dans la Coupe DFB, le Bayern a dû subir une élimination amère. Jamal Musiala était particulièrement frustré – et a ignoré l’entraîneur de Fribourg, Christian Streich. Sa main a coûté au Bayern la qualification : dans le temps additionnel du quart de finale de la Coupe DFB entre le FC Bayern et le SC Fribourg, la jeune star Jamal Musiala a tenté de bloquer un tir à distance de Fribourg. Cependant, avec un score de 1:1, le joueur de 20 ans a sauté dans le tir avec les mains largement étendues, causant un penalty pour main. Fribourg a converti le penalty et le Bayern a été éliminé. Musiala se montrait donc frustré après le match. Les images télévisées le montraient la tête baissée sur le terrain. Même son coéquipier Alphonso Davies a essayé de réconforter Musiala – en vain.

Tuchel critique Musiala

L’entraîneur de Fribourg, Christian Streich, a également tenté de réconforter la jeune star. Il s’est approché de Musiala et a essayé de lui serrer la main. Cependant, la star du Bayern a simplement ignoré l’entraîneur de Fribourg et a continué tout droit. Streich a ensuite assombri la scène et a appelé quelque chose après le jeune joueur de Munich. Les déclarations de son entraîneur Thomas Tuchel après le match ne devaient certainement pas réconforter Musiala. Il a critiqué le jeu de main de Musiala avec des mots clairs. Sur la chaîne de télévision payante Sky, Tuchel a déclaré: « De nos jours, tu ne peux plus sauter comme ça. Tu ne peux tout simplement pas faire ça. Tu prends un risque énorme. »

D’autres stars également frustrées

Des mots réconfortants sont venus de son coéquipier Thomas Müller. « Nous serons là pour lui en tant qu’équipe », a-t-il déclaré. Musiala n’était certainement pas le seul à être frustré par l’élimination. Selon un rapport du journal « Bild », Leroy Sané a également jeté ses gants sur le terrain et une bouteille d’eau dans les coulisses de l’Allianz Arena. C’est également là que Joshua Kimmich aurait crié sa frustration et lancé : « Quelle merde, mec ! ».

Youns
Younès
Depuis mon enfance, le football a toujours été une de mes passions. J'adorais regarder les matchs de mon équipe favorite et passer du temps sur le terrain avec mes amis.