Ribéry confirme sa retraite internationale

Ribery-Equipe-France-foot-retraiteLe 13 août dernier, Franck Ribéry a annoncé prendre sa retraite internationale. Cette décision surprenante et soudaine a été faîte dans le magazine allemand « Kicker ».

A 31 ans, et à deux ans d’un Euro en France, celui qui est désormais un ancien international arrête la sélection nationale après 81 sélections. Franck Ribéry a marqué 16 buts avec la France et a joué une finale de Coupe du Monde, en 2006.

L’histoire entre l’équipe de France et Franck Ribéry a été faîte de haut et de bas. Les débuts ont été presque extraordinaires car pour sa première campagne, le joueur natif de Boulogne sur Mer (né en 1983), a atteint la finale de la Coupe du Monde 2006 en Allemagne. Le milieu de terrain avait d’ailleurs marqué la compétition de son empreinte, par sa fougue et son insouciance. On se rappelle d’ailleurs de sa superbe performance face à l’Espagne en 8e de finale (3-1 pour la France), où il avait été un élément déclencheur en inscrivant le but de l’égalisation. A partir de ce match, l’Equipe de France avait été resplendissante comme rarement et elle avait réussi le coup presque parfait… Malheureusement la France de Zidane avait échoué en finale face à l’Italie de Materazzi. Ce Mondial a été l’apothéose de Ribéry sous le maillot Bleu.

Le traumatisme de la grève du bus de Knysna

Le fond allait être touché quatre ans plus tard lorsque Franck Ribery et la France ont vécu un traumatisme avec une des plus cauchemardesques expériences de l’équipe de France sur une compétition internationale. En effet, au Mondial Sud-Africain, en 2010, les Bleus avaient pris l’étrange décision de faire une grève de l’entrainement, désormais communément appelé « grève du bus à Knysna ». Un triste évènement dont l’actuel joueur du Bayern de Munich a été l’un des instigateur, même si le sélectionneur Raymond Domenech et la FFF n’ont pas été exempt de tout reproche. Quoi qu’il en soit, cet épisode sera resté comme une plaie béante dans l’histoire entre l’Equipe de France et Franck Ribéry, car il semble que les supporters lui reprochent encore cette grève. Cela même si depuis le barrage retour de la France face à l’Ukraine en novembre 2013, le traumatisme semble se refermer.

Cette embellie n’a semble-t-il pas été suffisante pour Franck Ribéry. Pour rappel, ce dernier a été le grand absent français du dernier Mondial de foot au Brésil 2014. Blessé, le milieu offensif du Bayern Munich n’a pas pu participer à l’aventure de l’équipe de France qui, d’un point de vue communication, a été une réussite puisque le public semble désormais acquis aux joueurs français (voir le match amical de rentrée, au Stade de France, face à l’Espagne). Côté Français, le seul petit couac de la Coupe du Monde au Brésil a justement concerné Franck Ribéry, et sa blessure dont le staff médical français a dénoncé la mauvaise gestion par le Bayern Munich. Ce qui n’a pas plu à l’ancien international français. Et cette goutte d’eau a certainement été celle qui fait débordé le vase, celle qui a décidé Ribéry de raccrocher les crampons bleu-blanc-rouge.

Platini en remet une couche

Une décision, d’abord annoncée par Ribéry le 13 août dernier dans le magazine allemand « Kicker », qui a refait l’actualité ces derniers jours avec la sortie du président de l’UEFA, Michel Platini. L’ancien numéro 10 des Bleus a fait une déclaration, pour le moins provocatrice. Il a en effet annoncé de possibles sanctions sportives envers Ribéry s’il ne répondait pas à une convocation de Didier Deschamps, le sélectionneur de l’Equipe de France. Sur le fond, la décision de Franck Ribéry est inopportune puisque la France jouera une Coupe d’Europe à domicile en 2016 et maladroite car annoncée dans des médias Allemands. Mais elle est reste une décision personnelle qu’il faut respecter. Puis, obliger un joueur à jouer n’est pas une solution.

En tout cas, la déclaration de Michel Platini n’a pas du tout plu à Franck Ribéry, et à son club, car le joueur a fait hier (jeudi 11 septembre) une nouvelle interview, toujours dans un quotidien allemand « Die Welt », où il annonce que sa décision est irrévocable et qu’elle a été prise en accord avec Didier Deschamps.

L’un des meilleurs joueurs de l’Equipe de France, 3e au classement du Ballon d’Or 2014, semble donc avoir vécu sa dernière rencontre avec les Bleus lors d’une soirée de novembre 2013, face à l’Ukraine. C’était le début du renouveau pour une équipe nationale et peut-être le début de la fin sous le maillot français pour un grand joueur de l’Equipe de France.

Alors, pour vous, Ribéry a-t-il raison d’arrêter sa carrière internationale ou est-ce une erreur ?

Autres articles sur Ribéry et l’Equipe de France

FOOTBALL : France vs Allemagne - Coupe du Monde 2014 - 04/07/2014 Elimination de la France face à l’Allemagne en 8e de finale de la Coupe du Monde 2014

Ribery-Bayern-Munich Ribery marque pour son retour avec le Bayern Munich en Allemagne


1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucun vote)
Loading...

Partager cet article :