L’Italie prend le dessus sur l’Angleterre

Italie Coupe du Monde 2014

Reuters

Troisième gros choc de cette Coupe du Monde 2014, l’Angleterre et l’Italie ont croisé le fer dans la nuit de samedi à dimanche (heure française), en plein milieu de la forêt amazonienne (Manaus).

Pour l’Italie, l’objectif est clair : faire mieux qu’il y a 4 ans lorsque, champion du monde en titre, elle s’était faite sortir dès le premier tour du Mondial en Afrique du Sud. Cette grosse désillusions veut donc être effacée pour la Squadra Azzura.

De son côté, l’Angleterre, avec une équipe rajeunie, souhaite sortir d’un Groupe D très relevé avec l’Uruguay de Luis Suarez, meilleur buteur de la saison en Premier League (31 buts en 33 matches), et du Costa Rica, déjà auteur d’une belle performance lors du premier tour de ce Mondial face à l’Uruguay (victoire du Costa Rica 3 à 1).

Un match enlevé dans la fournaise de Manaus

Si le match a eu lieu en tout début de soirée (19h, heure locale), les conditions ont été extrêmes avec une température de 35°C et un taux d’humidité atteignant les 90%. Cela n’a pas empêché les deux équipes d’Angleterre et d’Italie d’offrir un spectacle de grande qualité.

compo Italie coupe du monde 15-06-2014Compo equipe Angleterre coupe du monde 15-06-2014Cesare Prandelli, coach des Transalpins, a opté pour une formation en 4-1-4-1 avec le Romain Daniele De Rossi, en sentinelle devant la défense, et Mario Balotelli, seule à la pointe de l’attaque. A noter qu’au coup d’envoi sur la pelouse, il y a deux champions de France avec le PSG, Marco Verratti, au côté d’Andréa Pirlo, et Salvatore Sirigu, au but en remplacement de Gianluigi Buffon, blessé pour ce match.

Du côté Anglais, Roy Hodgson a mis une équipe offensive en 4-3-3 avec Wayne Rooney et Dany Wellbeck sur les côtés de l’attaque et Daniel Sturridge en pointe des offensives de la Three Lions.

Le début de la rencontre a donc été enlevé avec l’Italie à la possession du ballon et l’Angleterre opérant en contres. Les deux formations ont eu cependant le point commun de prendre leur chance sans se poser de question avec des frappes de loin. Ainsi, les deux gardiens ont été sollicités sur des tirs lointains avec Henderson (5e) pour l’Angleterre et Candreva (19e) et Balotelli (23e) côté Italiens.

Après ce round d’observation très intéressant, les Italiens ont décidé d’entrer dans le vif du sujet avec l’ouverture du score. Celle-ci est venue d’un corner certainement travaillé à l’entraînement… Sur un coup de pied de coin en retrait joué à ras terre, Pirlo laisse passer le ballon entre ses jambes et Marchisio, arrivé lancé, a décoché une frappe des 25 mètres qui n’a laissée aucune chance au portier Anglais, Joe Hart (1-0, 35e). 

Les Anglais n’ont pas eu le temps de douter après ce but Italien car ils ont rapidement égalisé. Sur un contre rondement mené, Rooney prend la profondeur sur la gauche et délivre un centre au millimètre pour Sturridge oublié au second poteau. La reprise de l’attaquant de Liverpool (22 buts cette saison), ne laisse aucune chance à Sirigu (1-1, 37e). Grâce à ce 5e but en sélection, Sturridge permet à sa sélection d’entrer aux vestiaires sur un score de parité.

Balotelli offre la victoire à l’Italie

Le début de la seconde mi-temps verra le sort du match se décider. En effet, rapidement après le retour des vestiaires, l’attaquant de la Squadra Azzura, Balotelli, double la mise pour son équipe en profitant d’un centre de Candreva pour tromper le gardien Anglais d’un puissant coup de tête (2-1, 50e).

Les Anglais ont bien tenter de revenir au score pour éviter la défaite sur ce premier match de la Coupe du Monde 2014. Une chose qui n’était plus arrivé aux Anglais depuis 1986 car leur dernière défaite en ouverture d’un Mondial remonte à la Coupe du Monde au Mexique et un revers 0-1 contre le Portugal.

Mais les conditions climatiques ont un peu ralenti le jeu en fin de match, les organismes des joueurs étant fortement mis à mal par la température et l’humidité. Pour preuve, le jeune Anglais, Sterling, a eu des crampes dès la 65e minutes de jeu.

Aussi, Cesare Prandelli a un peu plus fermé le jeu avec l’entrée d’un Parisien, Thiago Motta, en lieu et place d’un autre joueur du PSG, Marco Verratti (57e). Pourtant, Wayne Rooney a bien eu l’occasion d’inscrire son premier but en Coupe du Monde mais sa frappe a été trop croisée (62e). Steven Gerrard aurait aussi pu remettre les deux équipes à égalité sur un coup franc très intéressant. Raté, à 20 mètres à l’angle gauche de la surface de Sirigu, sa frappe est partie au dessus des buts de l’Italie (85e).

Surtout, la dernière occasion du match a été à l’actif des Italiens sur un coup franc tiré par Maître Pirlo, dont le tir est allé s’échouer sur la barre d’un Joe Hart médusé (90e+4). Le score en restera là et les Italiens entrent de la meilleure des manières dans ce Mondial Brésilien avec une victoire, très importante dans ce Groupe D qui s’annonce passionnant et indécis.


1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucun vote)
Loading...

Partager cet article :