Ronaldo remporte le 1er Classico 2014-2015

Info d’avant match de ce Real Madrid – Barcelone

benzema-but-real-contre-barceloneLes oppositions entre le Real Madrid au FC Barcelone sont en général de véritables matches de prestige car elles opposent deux clubs à la rivalité historique au palmarès unique, aux équipes féériques et au style de jeu magique. Et la première édition de la saison 2014-2015 n’a pas dérogé à la règle entre les deux clubs les plus riches de la planète football puisque la rencontre a été suivie dans plus de 100 pays par environ 400 millions de téléspectateurs (presque 1/15e de la planète).

Une défense barcelonaise invaincue en 8 matches

Leader de la Liga, le Barça s’est déplacé chez l’équipe Merengue, au Santiago Bernabeu, avec l’ambition d’accroitre son avance sur la Maison Blanche. En effet, les Catalans mènent la danse dans le championnat Espagnol avec 22 points devant le Séville FC (19 points) et surtout le Real de Madrid, 3e avec 18 points. Alors, si le Barça est sûr de rester leader de la Liga à la fin de la 9e journée, il peut cependant abandonner sa statistique de n’avoir pris aucun but en Espagne depuis le début de la saison, soit 8 rencontres de championnat sans but encaissé.

15 buts en 8 matches : Ronaldo, une régularité dans les performances hors norme

messi-et-cristiano-ronaldo-toujours-inseparables_102283Mais l’adversaire de ce samedi 25 octobre était d’un calibre tout autre que les autres, sans vouloir être déshonorant pour les autres formations du championnat espagnol de foot. Tout d’abord car le Real de Madrid est le champion en titre de la Ligue des Champions 2014 et il compte parmi ses rangs le meilleur joueur du monde, Cristiano Ronaldo, Ballon d’Or 2013.

Déjà meilleur buteur de la Ligue des Champions l’an dernier avec 17 buts, le Ronaldo portugais est actuellement un véritable Messie qui marche sur l’eau avec le Real car il affiche des statistiques stratosphériques. Il est ainsi le meilleur buteur de la Liga avec 15 buts en 8 matches, loin devant ses poursuivants que les Barcelonais Neymar (8 buts) et Messi (7 buts). Le joueur âgé de 29 ans, 30 ans le 5 février prochain, est d’ailleurs dans la régularité de ses performances qui lui ont permis d’être Ballon d’Or en 2013 avec 59 buts en 50 matches avec le Real sur l’année 2013 soit 1 but toutes les 71 minutes. Aujourd’hui, il est à 44 buts en 39 rencontres sur 2014, soit 1 but toutes les 74 minutes. Tout simplement incroyable pour un joueur au prénom prédisposé.

Messi, meilleur buteur de l’histoire de la Liga ? Une question de minutes !

De son côté, le Barça a les crocs avec le retour à la compétition de sa toute nouvelle recrue, le mordant Luis Suarez. Suspendu 4 mois pour avoir mordu le défenseur Italien, Chiellini, durant la Coupe du Monde 2014, l’attaquant Uruguayen va faire son retour sur le rectangle vert à l’occasion de ce grand match entre le Real et le Barça. Il sera accompagné sur le front de l’attaque par Neymar et Messi. Avec ce dernier, le Barça possède également un joueur hors norme car Lionel Messi a déjà remporté 4 ballons d’or à seulement 27 ans, soit deux de plus que le Portugais. Aussi, le petit argentin a déjà inscrit 250 buts en 10 saisons en Liga, soit un seul but de moins que le meilleur buteur de l’histoire du championnat espagnol, Telmo Zarra avec 251 buts.

messi-et-cristiano-ronaldo-toujours-inseparables_102283Pichichi de la Liga en 2012/2013, Messi avait inscrit le chiffre inimaginable de 46 buts, chiffre bien supérieur à ceux de Ronaldo, pichichi 2013/2014 avec 31 buts. Mais, faisant fi de ces statistiques, le meilleur joueur de la Coupe du Monde 2014 s’est reconverti en meneur de jeu avec le Barça pour alimenter Neymar et maintenant Suarez, puisqu’il a donné 10 passes décisives, dont 5 à Neymar, à ses coéquippiers lors des 8 premiers matches de Liga. Avec Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, le football tient actuellement ses Jésus du football, eut égard à leur nom mais surtout à leurs statistiques depuis des années, ces deux joueurs étant considérés comme les seuls vrais meilleurs joueurs du Monde depuis 2008, soit presque 7 ans. Une éternité dans le football. Enfin, autre force de Barça, le nouvel entraîneur de Barcelone est Luis Enrique, une idole chez les Catalans, un homme détesté chez les Merengue pour y avoir évolué en tant que joueur (1991-1996) avec de rejoindre le Barcelone (1996-2004).

A domicile, le Real gagne sur le score de 3 à 1

resultat - real madrid 3 - 1 barcelone - 25-10-2014Le début de la rencontre est à l’avantage des visiteurs qui ouvrent d’ailleurs le score très rapidement. Luis Suarez, titulaire pour son retour de suspension, sert Neymar d’une jolie transversale que l’attaquant brésilien transforme en passe décisive en ouvrant le score (0-1, 4e). Etouffé, le Real manque de peu de se faire breaker quelques minutes plus tard. Luis Suarez, encore lui et décidément assoiffé après sa suspension pour morsure, est à l’origine de l’action du 2-0 pour Messi à la 22e minute. Malheureusement pour le Barça, la Puce a manqué son duel face à Casillas, auteur d’un bel arrêt réflexe (0-1, 22e). Certainement le tournant du match. En effet, les Catalans avaient mis un rythme effréné en début de rencontre, surement pour essayer de rapidement tuer le match. Mais l’occasion manquée de Leo Messi a permis au Real de Madrid de revenir dans la partie. Car, sur un tacle peu lucide de Piqué, le défenseur catalan stoppe le ballon de la main et l’arbitre n’hésite pas une seconde pour montrer le point de pénalty.

Un tir au but que se charge de transformer Cristiano Ronaldo pour l’égalisation du Real (1-1, 35e) et le 16e but du buteur Portugais. en Liga cette saison. A noter que ces 16 réalisations ont été inscrites en 8 rencontres car Ronaldo a manqué un match de Liga pour cause de blessure. Ce qui porte la moyenne du portugais à 2 buts par match. Irrésistible. Ce score de parité 1-1 entre les deux grands clubs espagnol est la marque affichée au tableau d’affichage à la mi-temps.

Madrid fait la différence en 2e mi-temps

En seconde période, à l’image d’un Luis Suarez émoussé, la Barça a été beaucoup moins tranchant dans son pressing et a été mis en difficulté par le Real. Notamment sur coup de pieds arrêtés, tel que les corners, dont un a d’ailleurs été à l’origine du second but madrilène. Sur un coup de pied du coin droit tiré par Kroos, le défenseur Pépé s’impose dans la surface pour placer une tête qui ne laisse aucune chance à Bravo (2-1, 50e). Et 10 minutes plus tard, sur une contre attaque foudroyante, le Real achève son ennemi barcelonais avec le but de la victoire. Rapidement projeté vers l’avant, Isco sert Ronaldo qui transmet à James et ce dernier passe pour le français Benzema qui s’en va tromper pour la 3e fois Bravo d’une frappe croisée (3-1, 61e).

Benzema, homme de ce Classico

Real-Madrid Ronaldo-BenzemaRetour aux grandes heures du Real avec Zinedine Zidane, l’homme du match a été le français Karim Benzema. Critiqué par certains pour son rendement, l’attaquant de Madrid est également loué par d’autres pour sa compatibilité avec Cristiano Ronaldo. Ayant obtenu la note de 8 dans le journal français L’Equipe, l’ancien lyonnais a également été loué dans la presse espagnole qui a été presque unanime pour le désigner homme du match. Une sacré performance pour le français quand on regarde toutes les stars, dont les deux meilleurs joueurs du monde, qui ont foulé la pelouse de Bernabeu ce samedi 25 octobre 2014. Ainsi le quotidien pro-madrilène Marca lui a donné la meilleure note du match avec un 8,5. Idem pour le journal pro-catalan le Mundo Deportivo qui lui a également attribué un 8,5, et élu Benzema meilleur joueur du match. Il faut dire que le français bonifie le jeu du Real dans son rôle de 9 et demi pour donner des caviars à Ronaldo ou lui ouvrir des espaces par ses appels.

Benzegoal aime d’ailleurs les classico puisqu’il a inscrit 4 buts lors des 3 derniers Classico pour un total de 7 réalisations sur ces matches hors normes. Samedi, il a frappé 5 fois pour un but et un poteau. Il a également 91% de passes réussies. Pas mal après un doublé inscrit en Ligues des Champions à Liverpool (0-3), mercredi 22 octobre 2014.


Jérémy ParardPar Jérémy Parard

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucun vote)
Loading...

Partager cet article :