Série A : Un scandale financier dans la ligue italienne touche la moitié des clubs.

L’enquête « Prisma »

Une enquête intitulée « Prisma » suscite l’inquiétude dans le football italien. Elle porte sur des soupçons de falsification de bilans et touche près de la moitié des équipes de Serie A. Les enquêtes sur les éventuelles falsifications de bilans des clubs de football italiens sont de plus en plus étendues. Outre le parquet de Turin, les autorités judiciaires de Bologne, Gênes, Cagliari, Bergame, Udine et Modène ont également lancé des enquêtes. Les équipes de première division FC Bologne, Sampdoria Gênes, Cagliari Calcio, Atalanta Bergame, Udinese et Sassuolo Calcio sont concernées par ces investigations selon les médias italiens.

Ces clubs auraient effectué des transferts de joueurs record avec la Juventus Turin, qui sont maintenant examinés par les autorités judiciaires. Dans le cadre des enquêtes du parquet de Turin, l’attaquant argentin Paulo Dybala, transféré cet été de la Juventus à l’AS Rome, a été interrogé ces derniers jours.

Dans l’enquête « Prisma », il est question que la Juventus ait gonflé ses bilans avec des transferts de joueurs surévalués – pour des centaines de millions d’euros. Les procureurs veulent élucider les faits qui auraient rapporté au club coté en bourse à Milan des gains en capitaux de 282 millions d’euros en trois ans.

Dans les prochains jours, les enquêteurs devraient entendre d’autres témoins. L’enquête vise également l’ancien président du club Andrea Agnelli ainsi que l’ancien vice-président Pavel Nedved, tous deux démissionnaires aujourd’hui. En raison de ce scandale, la Juventus a été pénalisée de 15 points lors de la saison en cours.

Youns
Younès
Depuis mon enfance, le football a toujours été une de mes passions. J'adorais regarder les matchs de mon équipe favorite et passer du temps sur le terrain avec mes amis.