Dybala, la Juventus, le trou de la serrure et toutes ses vérités.

Clarification préliminaire

Il convient de préciser que Paulo Dybala et ses avocats ne réclament pas 50 millions d’euros à la Juventus. À l’heure actuelle, aucune action en justice n’a été intentée contre le club qui, conformément à l’accord de 2021 encadré dans la dite manœuvre salariale, doit encore lui verser environ trois millions d’euros. Il est plausible de penser que ceux-ci seront payés, bien que les parties restent silencieuses à ce sujet. Toutes ces affaires, en effet, ont été découvertes et continuent de l’être par le biais d’un trou de serrure. Des fragments d’une reconstruction partiale, extraits de leur contexte et exposés à une opinion publique dont les appétits prurigineux sont devenus de plus en plus voraces au cours des trente dernières années de voyeurisme judiciaire. Ensuite, beaucoup plus tard, qui sait quand, il y aura un procès, un débat et nous ouvrirons la porte sur la question des salaires, des accords et des documents secrets, en écoutant deux voix, en ayant une image complète et probablement plus claire. Mais lundi, à Turin, nous aurons seulement l’audience préliminaire de l’enquête Prisma, qui selon les manuels de droit est la première étape d’un processus visant à établir la culpabilité ou l’innocence d’un suspect.

Youns
Younès
Depuis mon enfance, le football a toujours été une de mes passions. J'adorais regarder les matchs de mon équipe favorite et passer du temps sur le terrain avec mes amis.