Le Bleu Evra échappe à la punition

Evra-Deschamps, EDFAuteur d’une interview très remarquée dans l’émission Téléfoot, dimanche 20 octobre, Evra a déchainé les médias durant la semaine.

Dans cette interview parue sur TF1, Patrice Evra a eu des propos très durs envers 4 consultants sportifs : Luis Fernandez, Roland Courbis, Bixente Lizarazu et Pierre Menès.

Déjà instigateur de la grève du bus de Knysna, lors du mondial 2010, l’ancien capitaine des Bleus fait reparler de lui avec cette sortie médiatique pour le moins surprenante, à quelques semaines du barrage qualificatif pour le mondial 2014.

Voici quelques moments croustillants de cette interview et des règlements de compte de Patrice Evra :

Sur Luis Fernandez : « Michel Fernandel… lui je l’ai invité à Manchester, il était comme un gamin à Euro Disney. Quand on lui a donné les clés du PSG, à part sucer des chupa chups et danser la Macarena au bord du terrain, je ne sais pas ce qu’il a fait. »

Sur Bixente Lizarazu : « Lizarazu… je ne sais pas ce qu’il a contre moi. Moi j’ai été élu deux fois meilleur arrière gauche du monde. Lui, je ne sais pas s’il l’a déjà été… ».

Sur Pierre Menès : « Après, il y a Ménez. Ou Ménès, bref peu importe. Lui j’espère le croiser. Il a dit que j’étais prêt à vendre ma mère pour aller en équipe de France… J’espère le choper. Malouda l’a déjà chopé, et il n’en parle plus. Le jour où il arrive à faire 8 jongles, j’arrête ma carrière. »

Sur Roland Courbis : « Et Rolland Tournevis sur RMC, il ne fait que parler… Qu’ils arrêtent de mentir à la France. Même si on mettait Rama Yade arrière gauche, ils la trouveraient meilleure que moi… Après Knysna, j’ai été manger en plein Paris, et il ne s’est rien passé. Ce ne sont pas les gens qui critiquent Evra, ce sont ces personnes là… Ce ne sont pas ces clochards, ces parasites qui vont salir mon image ».

Bien entendu, ces enfantillages seraient passés inaperçus si Evra avait eu la lucidité de laisser ces propos dans le sacro-saint vestiaire de l’Equipe de France. Car, à ne pas en douter, ces propos doivent être très semblables des paroles prononcées envers ces consultants, très critiques contre l’EDF, quotidiennement dans le vestiaire de l’Equipe de France.

Cela aurait pu rester anodin si Patrive Evra n’avait pas eu la bonne idée d’étaler cela sur la place publique. Comme on dit, mieux vaut tourner 7 fois sa langue dans sa bouche. Ou mieux vaut tout simplement se taire.

Quoi qu’il en soit, Patrice Evra a été convoqué par la FFF, ce jeudi, et l’instance dirigeante du Football Français a décidé de ne pas sanctionner Patrice Evra. Une décision surprenante, et preuve une fois de plus de sa frilosité, d’autant que Patrice Evra a été coupable d’injures et de menaces.


1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucun vote)
Loading...

Partager cet article :