La cruelle élimination de Monaco contre la Juve !

En ballotage légèrement défavorable après sa défaite au Juventus Stadium (1-0), Monaco a reçu la Juve, mercredi 22 avril, pour le match retour des quarts de finale de la Ligue des Champions. Si la Vieille Dame avait l’avantage, Monaco pouvait quand même croire en ses chances. Malheureusement pour les Monégasques, les Italiens ont mis en place le catenaccio tandis que l’arbitre aurait pu expulser un joueur italien au bout d’une minute de jeu ou siffler un pénalty pour le Rocher. Mais il n’en a rien été et le match nul entre les deux équipes (0-0) fait les affaires de la Juve, qualifiée pour les demies.

L’arbitrage qualifie la Juventus en demi-finales de LDC

Chiellini-main-monaco-juventusBattu à l’aller sur le score de 1 à 0 grâce à un pénalty généreux accordé à la Juventus, Monaco a connu un match retour du même acabit. En effet, au Stade Louis II, ce mercredi 22 avril, la Juve aurait du voir son défenseur Chiellini se faire expulser dès la 1ère minute de jeu. Alors que Moutinho partait seul au but, le défenseur de la Juventus s’écroule et enlève grossièrement le ballon des pieds du Monégasque avec la main. La faute est flagrante, annihile une action de but et mérite donc un carton rouge mais l’arbitre ne donne qu’un carton jaune au joueur de la Juventus (1ère). Cette décision est lourde de conséquence car si la Juventus avait évolué à 10 pendant toute la partie, le sort du match aurait pu être différent. Mais, comme on dit, « avec des si on pourrait mettre Paris en bouteille ».

Dès la première minute de jeu, le défenseur Chiellini fait une faute d’anti-jeu qui aurait dû lui valoir un carton rouge. Mais l’arbitre en décide autrement et ne lui donne qu’un carton jaune.

monaco-juventus-penalty-oubliéDans cette première mi-temps, Monaco peut encore regretter une décision arbitrale car Kondogbia, très en vue dans ce match, est pris en sandwich par Vidal et Chiellini dans la surface de réparation (36e). Malheureusement, l’arbitre de la partie ne porte pas le sifflet à la bouche et laisse le jeu continuer.

Lors du second acte, la Juventus, qui a déjà remporté deux fois la Ligue des Champions (1985 et 1996), a fait parler son expérience pour fermer le jeu et empêcher Monaco d’inscrire un but qui aurait relancer les débats de ce quart de finale de C1. A noter que cette équipe de la Juve enregistre une moyenne d’âge de 31 ans, ce qui en fait le 11 de titulaires le plus âgés de l’histoire de la Vieille Dame en LDC. Aussi, le Catenaccio Italien a été très efficace et à la fin du temps réglementaire, le score est toujours de 0-0. Ce qui qualifie la Juventus pour les demis-finales de LDC et élimine les Monégasques, auteurs d’un superbe parcours dans la compétition européenne.

Sur les deux rencontres aller-retour de ce quart de LDC, deux pénaltys ont été oubliés pour Monaco et la Juventus a bénéficié d’un pénalty plus que généreux et évité l’expulsion d’un de ses joueurs dès la 1ère minute du match retour.

A l’image du PSG éliminé par Barcelone la veille, Monaco quitte également la plus prestigieuse compétition européenne de foot dès les quarts de finale. Pourtant, à l’inverse des Parisiens sèchement sortis (5-1 sur les deux matches), Monaco sort avec les honneurs (1-0 sur les deux rencontres). mais l’élimination de Monaco est plus cruelle car les hommes de Leonardo Jardim ont vraiment touché du doigt la qualification pour les demi-finales, 11 ans après l’incroyable épopée de l’équipe de Didier Deschamps.

De son côté, la Juventus rejoint le dernier carré de la Coupe aux Grandes Oreilles, 12 ans après sa dernière demi-finale de Ligue des Champions. Dans l’autre quart de finale de la C1 de mercredi 22 avril, le Real Madrid a bataillé dur pour se débarrasser de l’Atletico Madrid.

Le Real bat l’Atletico en quart de finale de LDC

Après le match nul et vierge de la rencontre aller qui avait eu lieu à Vicente Calderon (0-0), le Real a reçu l’autre gros club de Madrid, l’Atlético, pour un derby madrilène en Ligue des Champions et une revanche de la précédente finale de C1.

Le Real pouvait avoir la boule au ventre car Benzema, Bale, Marcelo et Modric n’étaient pas alignés sur la feuille de match pour cause de blessure ou de suspension. Surtout, depuis sa victoire en finale de la Ligue des Champions 2014 face à l’Atletico (1-0), le Real a rencontre 7 fois l’autre club de Madrid pour 0 victoire, 3 nuls et 4 défaites. Enfin, l’attaquant français de l’Atletico, Antoine Griezmann, est « on fire » en ce moment avec 20 buts en Liga dont 4 réalisations sur ses 5 derniers matches.

Pourtant, comme lors du match aller, la rencontre a été assez fermée et on se dirigeait vers un match nul et vierge et donc une prolongation. Mais l’expulsion du joueur de l’Atletico, Arda Turan, pour un deuxième carton jaune a ouvert des espaces aux joueurs du Real. Il n’en fallait pas tant pour le ballon d’or 2014, Cristiano Ronaldo, qui a débordé la défense de l’Atlético pour transmettre un caviar à Chicharito Hernandez qui transforme l’offrande en but. C’est à la 88e minutes (1-0, 88e). C’est le seul but du match et il offre une qualification à l’arraché pour le Real Madrid.

Les 4 équipes qualifiées pour les demi-finales de la Ligue des Champions sont : le FC Barcelone, le Real Madrid, le Bayern Munich et la Juventus. Ces 4 clubs comptabilisent 21 victoires en finales de C1


Jérémy ParardPar Jérémy Parard

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucun vote)
Loading...

Partager cet article :