Vous êtes ici : Actu et info sur le football » Fiche de Dominique Rocheteau

Fiche de Dominique Rocheteau

Poste : milieu

Rocheteau, bleus1

Né le 14 janvier 1955 à Saintes (Charente-Maritime)
1m77 pour 72 kg
49 matches en équipe de France, 15 buts marqués entre 1975 et 1986

Clubs successifs

de 1972 à 1980  Saint-Etienne
de 1980 à 1987   Paris SG
de 1987 à 1989   Toulouse

Palmarès

– En équipe de France
Vainqueur du Championnat d’Europe en 1984
Vainqueur de la Coupe Intercontinentale en 1985
Demi-finaliste de la Coupe du Monde Mexico 1986 (3ème)
Demi-finaliste de la Coupe du Monde España 1982 (4ème)

– En club
Champion de France en 1974, 1975 et 1976 avec Saint-Etienne
Champion de France en 1986 avec le Paris SG
Vainqueur de la Coupe de France en 1977 avec Saint-Etienne
Vainqueur de la Coupe de France en 1982 et en 1983 avec le Paris SG
Finaliste de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1976 avec l’AS Saint-Etienne

Rocheteau, bleus3On le surnommait l’ange vert dans les années 70, ses longues chevauchées le long de la touche, ses nombreux buts sous le maillot vert, sous la tunique bleue ou vêtu de celle du Paris SG, il représentait véritablement un modèle d’attaquant de l’époque. Pas le moindre carton rouge en dix-huit ans de carrière, Dominique Rocheteau a marqué l’histoire du football Français et c’est toujours un réel plaisir de parler de lui encore aujourd’hui surtout lorsque l’on voit la tournure qu’a pris le football. Né en Charente Maritimes en 1955, Dominique Rocheteau devint célèbre à l’époque de la grande réussite de l’AS Saint Etienne. De superbes matches en coupes d’Europe de Kiev à Geoffroy Guichard en passant par Munich, les Verts ont brillé en Europe jusqu’à échouer face au Bayern de Munich en finale de C1 1976 malgré une nette domination des coéquipiers de Jean Michel Larqué. Rocheteau était un attaquant rapide, vif et très adroit devant le but, ses qualités lui ont permis de remporter trois années de suite (de 1974 à 1976) le titre de champion de France avec l’ASSE. L’entraîneur de l’équipe de France Michel Hidalgo repère ce jeune prodige et le lance dans le grand bain de la Sélection Française à la fin des années 70. Son parcours en 1982 est remarquable avec ses coéquipiers que l’on ne présente plus, de Tigana à Platini, en passant par Max Bossis, Alain Giresse ou encore Joël Bats et Patrick Battiston. Les Bleus d’Hidalgo éprouvent beaucoup de plaisir sur le terrain, leur chef d’orchestre Michel Platini (record avec 41 buts) multiplie les exploits avec des passes décisives venues d’ailleurs et des coup-francs à faire frémir les gardiens adverses. Un super but de Rocheteau face à l’Irlande du Nord après avoir traversé en solo une grande partie du terrain. Puis cette demi-finale France – RFA que l’on ne cesse de ressasser a marqué tous les esprits, après avoir mené 3-1 en prolongations, les Bleus n’ont pas bien géré la fin de match et ont malheureusement laissé filer la finale dans une séance de coups de pieds aux buts cauchemardesque.

Rocheteau, bleus2Dominique Rocheteau fait partie du Groupe champion d’Europe 1984, les tricolores survolent le tournoi et apportent à la France leur premier grand titre majeur. Un match d’ouverture emporté à l’arrachée face au Danemark (1-0) grâce à un but de Platini au parc des princes, ensuite un festival face à la Belgique (5-0) dans un stade de la Beaujoire flambant neuf à Nantes puis une victoire (3-2) face à la Yougoslavie à Geoffroy Guichard. Les Bleus de Michel Hidalgo réussissent à battre le Portugal (3-2) après un match d’anthologie, où le suspense fut digne d’un roman de Hitchkok. Les coéquipiers de Platini ne manquent pas leur finale face à l’Espagne (2-0), le trophée est à eux, les supporters du Parc des Princes exultent ! Michel Platini avec 9 buts reste le meilleur buteur de l’Euro encore aujourd’hui. Dominique Rocheteau poursuit son aventure en s’envolant au Mexique pour le Mondial 86. Un premier tour parfaitement géré. Certes ne victoire laborieuse face au Canada après un but du tout jeune Jean Pierre Papin, un match nul face à la Russie avec une belle égalisation de Luis Fernandez (1-1) et une victoire facile face à la Hongrie. La France bat en 1/8ème de finale le champion du Monde sortant, l’Italie de Dino Zoff. Ce match de 1/4 de finale face au Brésil est un modèle de football samba, les Bleus éliminent le grand Brésil de Zico dans une séance de coups de pied aux buts où Fernandez achève le beau travail. Rocheteau se blesse malheureusement dans ce superbe match, la France écoue une nouvelle fois face à la RFA en demi-finale (0-2), c’est la fin d’une belle aventure vécue par les Bleus en Coupe du Monde, il reste encore aujourd’hui des regrets dans les esprits mais le football des années 80 n’a rien à voir avec celui d’aujourd’hui où les enjeux économiques ont véritablement pris le dessus.

Rocheteau, bleus4Au total 49 sélections pour 15 buts pour Monsieur Rocheteau, une brillante carrière laissée derrière lui… Ce tout nouveau Président du Conseil National de l’éthique suscite beaucoup d’admiration. Son passage au Paris SG entre 1980 et 1987 fut tout aussi brillant avec un titre de champion de France en 1986 et deux finales de Coupe de France remportées en 1982 et en 1983. Espérons que bon nombre d’attaquants de notre époque prennent exemple sur ce talentueux buteur. Rocheteau fera éternellement partie de l’histoire de la maison bleue, son nom raisonne dans toutes les têtes des vrais supporters Français, je ne me lasserai jamais de vous parler des Bleus des années 80 qui ont bercé notre douce enfance…


Roulion
Fiche mise en jour en 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*