Jim Ratcliffe, propriétaire d’INEOS, exclut la vente de l’OGC Nice malgré les rumeurs de cession, affirmant qu’il apprécie le concept du multi-club.

Jim Ratcliffe confirme qu’il n’a pas l’intention de vendre l’OGC Nice

Dans une interview exclusive accordée à Bloomberg, Jim Ratcliffe a annoncé qu’il n’avait aucune intention de vendre l’OGC Nice. Cette déclaration intervient suite à des rapports de The Independent alléguant que plusieurs sources leur avaient indiqué qu’INEOS était ouvert à la vente du club français, en partie en raison des difficultés financières auxquelles est confronté le marché français en raison du litige en cours sur les droits TV, mais aussi parce que Ratcliffe avait concrétisé son rêve de s’impliquer avec Manchester United.

Une perspective intéressante pour un investisseur

Malgré l’incertitude financière qui pèse sur les équipes françaises, Nice est considéré comme une perspective intéressante pour un investisseur. Son emplacement attractif sur la côte sud et le énorme potentiel au sein du club suggèrent que tandis que d’autres équipes pourraient avoir du mal à trouver un acheteur, Le Gym pourrait maintenir sa valeur.

La multi-propriété de clubs : une stratégie envisagée

Cependant, Ratcliffe a nié envisager de vendre le club de Ligue 1, même si sa vente déchargerait Manchester United de certaines contraintes réglementaires qui leur sont actuellement imposées. « Ce n’est pas notre intention de vendre Nice car j’apprécie assez le concept de la multi-propriété de clubs. »

Cette déclaration fait écho à ses commentaires antérieurs à la BBC en février, où il a déclaré : « Il y a des aspects très positifs à la multi-propriété de clubs et les bénéficiaires sont souvent les clubs plus petits plutôt que les plus grands. »

Youns
Younès
Depuis mon enfance, le football a toujours été une de mes passions. J'adorais regarder les matchs de mon équipe favorite et passer du temps sur le terrain avec mes amis.