Vous êtes ici : Actu et info sur le football » Didier SIX

Didier SIX

Didier Six est un ancien ailier de l’Equipe de France pour laquelle il a été sélectionné entre 1976 et 1984. Il a pris sa retraite internationale après le titre de Champion d’Europe 1984. En clubs, il a été un véritable globe trotter dont sa meilleure réussite s’est faîte en Turquie, où il fut appelé Dundar Siz.


Sommaire


La fiche de Dundar

Six, bleus

Poste : Attaquant

Date de naissance : né le 21 Août 1954 à Lille

Infos diverses :

  • 1er match en équipe de France le 27 Mars 1976 (France 2-2 Tchécoslovaquie)
  • 52 sélections avec les Bleus, 13 buts

Parcours en clubs :

 25x25xvalenciennes_fc_902.png,qitok=UgjfsrFf.pagespeed.ic.qN7xMVVc0- 1972 à 1977 US Valenciennes
rc-lens_949.png,qitok=Zbhyr0Op.pagespeed.ce.p6bC-MKHhb 1977 à 1978 RC Lens
olympique_de_marseille_929.png,qitok=KpKZp7qe.pagespeed.ce.UoL9M83BbB 1978 à 1980 Olympique de Marseille
1980 à 1981 Cercle Bruges
rc-strasbourg_4025.png,qitok=W24uC25b.pagespeed.ce.4vfAvCpTpC 1981 RC Strasbourg
 25x25xvfb-stuttgart_829 1981 à 1983 VFB Stuttgart
25x25xfc_mulhouse_942.png.pagespeed.ic.Ji09YjIRnP 1983 à 1984 FC Mulhouse
25x25xaston_villa_813.png.pagespeed.ic.b7A_EzsfjM 1984 à 1985 Aston Villa
fc-metz_955.png,qitok=91GIDbPv.pagespeed.ce.asO2cKc2TL 1985 à 1986 FC Metz
rc-strasbourg_4025.png,qitok=W24uC25b.pagespeed.ce.4vfAvCpTpC 1986 à 1987 RC Strasbourg
25x25xvalenciennes_fc_902.png,qitok=UgjfsrFf.pagespeed.ic.qN7xMVVc0- fin 1987 US Valenciennes
galatasaray_sk_784 1987 à 1988 Galatasaray d’Istanbul
stade_de_vallauris_6227 1988 à 1989 Vallauris
1989 à 1990 Vauban Strasbourg
lokomotiv_leipzig_4942 1990 à 1992 VFB Leipzig

Palmarès de Six

– En équipe de France

  • Vainqueur du Championnat d’Europe en 1984
  • Demi-finaliste de la Coupe du Monde 1982, 4ème au Mondial 82 en Espagne

– En club

  • Champion de Turquie en 1988 avec le Galatasaray d’Istanbul
  • Vainqueur de la Coupe de Turquie en 1988 avec le Galatasaray d’Istanbul
  • Vice champion de France de D2 en 1975 avec l’US Valenciennes

Biographie de Didier Six

En bon gars du Ch’nord, Didier traîne ses guêtres du côté de Nungesser, alors en D2. Pro à 15 ans à peine, Didier est un formidable ailier, dribbleur fou, doté d’un rare sens du but.. une sorte de Magnusson français. Le VA est alors tout récent champion de D2, mais l’aventure parmi l’élite ne dure qu’une saison. Rapidement Didier s’impose devant et fait remonter le club en 1975, échouant dans le match du titre. Après 2 saisons et une 17ème place, Dundar entame un long périple de pigeon voyageur.

Des passages à Lens, Marseille, Strasbourg,

Six, bleus1Didier Six ne part pas très loin et débarque à Lens. Il y passera une seule saison à l’issue de laquelle les sang et or descendent en D2. Didier descend dans le sud et atterri à l’OM. Malgré des résultats moyens en club, il est toutefois appelé en Equipe de France. Michel Hidalgo apprécie son talent de dribbleur malgré une certaine irrégularité. Il est retenu pour la coupe du monde 78. Il ne quittera plus les Bleus sous l’ère Hidalgo. Dans le groupe de l’Argentine,, l’Italie et la Hongrie, les bleus ne passent logiquement pas le 1er tour du Mondial 1978.

A l’OM, les résultats ne sont pas non plus fantastiques et la grave blessure de Marius Trésor conduit le club en D2, malgré la présence de quelques joueurs renommés (Marc Berdoll, Marius Tresor…). Il tente alors une première expérience à l’étranger, en Belgique. Mais cela ne dure pas et en novembre il atterrit à Strasbourg qui a mal su gérer le titre de 79.

A l’issue de la saison 81, nouveau départ, cette fois-ci pour l’Allemagne. Didier Six passe donc 2 saisons à Stuttgart. Parallèlement, il sera du voyages en Espagne en 1982.

La campagne des Bleus au Mondial 1982

Equipe de France 1982 en blancAuteur d’un excellent match face au Pays-bas en qualifications, il sera un grand artisan de la qualifications de Bleus, qui avaient raté l’Euro 80 à cause de ces mêmes hollandais.

Après une défaite initiale face à l’Angleterre, les français relèvent la tête et passe le 1er tour. Un petit exploit.

A la faveur d’un tirage extrêmement favorable, les français atteignent les demi-finales, face à l’Allemagne.

1-1 à la fin du temps règlementaire face à l’Allemagne en demi-finale de la CDM1982

Les Bleus mènent 3-1 à la 98ème sur des buts de Trésor (91ème) et Giresse (98ème). Mais les Allemands ont la ressources de revenir juste avant la pause à 3-2 puis à 3-3. Les tirs aux but départageront les 2 équipes. Stielicke échoue devant Jean-Luc Ettori. La légende raconte qu’une opposition avec Michel Platini sur le tireur serait à l’origine de sa course d’élan. Alors qu’il a la qualification au bout des pieds, Didier se précipite et échoue sur le portier Allemand. On connaît la suite, Bossis s’élance ensuite et manque le coche. Didier devra attendre 2 ans avant de remporter son premier et unique titre international : l’Euro 84. il prendra sa retraite internationale sur ce triomphe.

Une demi finale 1982 cauchemardesque

Didier Six a fait partie du groupe de Michel Hidalgo lors de l’épopée de l’équipe de France au Mondial 82 en Espagne et à l’Euro 84. Cet attaquant vif et rapide s’est en effet montré volontaire et efficace lors de ce Mondial Espagnol qui a vu les Bleus de Platini briller jusqu’en demi-finale face à la RFA. Cette rencontre d’anthologie où les tricolores menèrent (3-1) face aux coéquipiers de Rummenigge dans les prolongations mais se firent rejoindre au score dans le dernier quart-d’heure. Malheureusement Didier Six manque son penalty, arrêté par Harald Schumacher, Maxime Bossis bute aussi sur le portier Allemand, Horst Hrubesh crucifie Jean Luc Etorri, c’est fini, les Bleus n’iront pas en finale face à l’Italie.

Le sacre au championnat d’Europe 1984

L’Euro 84 fut plus joyeux pour l’attaquant Français. 9 buts de Michel Platini dans ce tournoi organisé en France, une victoire à l’arrachée en demi-finale face au Portugal (3-2 après prolongations) et le triomphe en finale face à l’Espagne (2-0) au Parc des Princes. Voici les deux temps forts de la carrière de Didier Six en équipe de France, 52 sélections pour 13 buts marqués, Didier Six a démontré bon nombre de qualités sous le maillot frappé du coq, avec Alain Giresse, Jean Tigana, Luiz Fernandez, Genghini et Michel Platini au milieu de terrain, avec Bellone, Bernard Lacombe et Dominique Rocheteau en attaque, Six a su s’imposer et apporter son efficacité dans le système de jeu de Michel Hidalgo.

Un véritable globe trotter de clubs

Après une expérience allemande réussie sur un plan personnel, nouveau retour en France pour le père spirituel de Xavier Gravelaine. Il pose ses valises à Mulhouse, en D2. Au bout d’une saison, il quitte à nouveau la France pour l’Angleterre cette fois, à Birmingham dans le club d’Aston Villa.

Retour en France en 85 où il débarque à Metz pour une saison : une belle 6ème place est à la clef dans cette équipe messine qui jouit d’une belle génération. Il ne restera pas plus d’une saison. Il part chez le rival alsacien, en D2 mais rentre chez lui pour la noël, toujours en D2. A l’issue de l’exercice, il fait une nouvelle fois ses valises pour la Turquie, où il adopte le patronyme Dundar Siz afin de mieux s’intégrer. Il laissera d’excellents souvenirs et gagnera un titre de champion et une coupe. A son retour en 1988, il ira en pré-retraite sur la côte à Vallauris puis dans l’autre club strasbourgeois, les Pierrots, avant de relever un dernier challenge en Allemagne, à Leipzig, une fois le mur tombé.

Un passage réussi en Turquie, au Galatasaray où Didier Six prend patronyme de Dundar Siz. Avec le club Stambouliote, il fait le doublé Coupe – Championnat en 1988.

Au final, Six aura fait figure de précurseur, multipliant les clubs et n’hésitant pas à partir à l’étranger. Des ses nombreux voyages, il ne glanera que peu de titres, la faute à des choix sportifs discutable et pas forcément opportun (relégation à Lens et Marseille). Il explique cette bougeotte par un aspect financier « Je n’ai pas toujours voulu changer d’équipe. Didier Six, on pouvait le vendre parce que cela permettait à un club de souffler financièrement. J’ai été professionnel pendant vingt-trois années et j’ai connu dix clubs (ndlr : en fait 13 clubs) pendant cette période. Cela fait en moyenne deux ans et demi dans chaque club. Regardez la situation du foot aujourd’hui et dites-moi qui reste deux ans et demi dans une seule et même équipe. » On peut aussi dire qu’il n’avait pas un caractère facile et entrait souvent en conflit avec ses coaches.

Que devient-il ?

Didier SixAprès avoir raccroché, Didier Six s’est lancé dans la création d’entreprise et à monter une boîte de stage de foot et de judo. Il vit aujourd’hui dans les environs de Metz. «Plus de 9 000 gamins sont déjà passés chez nous. C’est chaque année une réussite car nous sommes rigoureux et parce que je suis présent sur les stages. On propose aux enfants des loisirs à mi-chemin entre le football et les vacances. Au quotidien, je gère les personnes qui s’occupent de l’administration des stages. Sinon, j’ai également une autre société, Didier Six Evénementiel, qui s’occupe d’organiser des manifestations dans le football et dans d’autres disciplines pour diverses sociétés. »

Aujourd’hui Didier souhaite devenir entraîneur. Il a déjà eu une proposition de Galatasaray, mais à l’époque, il n’avait pas le temps car sa société d’événementiel était trop jeune. Aujourd’hui il est bien installé et souhaite aller dans cette voie « J’ai envie de revenir dans le milieu, en tant qu’entraîneur, car j’ai des choses à dire. Je sens que je peux arriver à mener une équipe. J’ai su manager des hommes dans ma société. Je pense que c’est exactement la même chose que de diriger une équipe de football. Si une occasion se présente, je le ferais… »

Il a fini par trouver un poste en 2011 comme sélectionneur du Togo. Il a réussi à qualifier ce petit pays pour les quarts, emmené par sa star Emmanuel Adebayor qui, après l’élimination contre le Burkina, lâchera que Didier Six n’aura pas été un atout. Philosophe, l’ancien baroudeur tricolore relativise « Il ferait mieux de balayer devant sa porte. Il peut dire ce qu’il veut, ça fait 15 mois que je suis à la tête du Togo, il s’est passé quelque chose pendant ces 15 mois. Pour l’instant j’ai un contrat qui me lie au Togo, je n’ai pas fait de bilan. Et je verrai ensuite. Avoir une sélection, ce n’est pas évident, il y a beaucoup d’entraineurs sans travail. Le terrain nous manque, mais jusqu’à une certaine limite ». En 2013, Didier Six a quitté le poste de sélectionneur du Togo pour devenir sélectionneur et directeur technique nationale de l’Ile Maurice en 2015.

Fiche mise à jour en 2015 par fanafoot

4 Commentaire(s)

  1. Bravo Didier ton parcours à tjrs été exemplaire ai été une de tes fans de la1ere heure
    Espère que tes projets se réalisent
    Ginette

  2. Bonsoir DIDIER
    C’est Mme FUFU j’espère que tu vas bien
    Suis toujours à Valenciennes et serai très heureuse d’avoir de tes nouvelles.

  3. BONJOUR DIDIER
    MON NOM EST BERNARD SIX
    ET PARTOUT OU JE PASSE ON ME PARLE DE TOI C’EST PLAISANT SURTOUT QUE MON PÈRE ANDORAIT
    Toute ma famille est de ta région AULNOY VALENCIENNES
    NOUS FIER DE TOI ET LES GENS T’ AIMES BEAUCOUP
    BIEN AMICALEMENT Bernard SIX

  4. cassaigne raoul et therese

    Bonjour Didier,

    J’espère que tu vas bien, nous aimerions avoir de tes nouvelles ainsi que de ta famille.
    Bisous de tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*