Vous êtes ici : Actu et info sur le football » Youri DJORKAEFF

Youri DJORKAEFF

Après des débuts à Grenoble puis à Strasbourg en D2, Youri Djorkaeff, le fils de Jean, posa ses valises sur le Rocher. C’est le début de la gloire pour le « Snake ». C’est au cours de la saison 1993-94 qu’il va exploser, en terminant meilleur buteur du championnat de France avec Monaco. Son positionnement élastique et le plus souvent flou fut un casse-tête pour son entraîneur mais surtout pour ses adversaires. Et on se souvient tous du « snake » qui anima à merveille le jeu de l’Equipe de France championne du Monde 1998 avec son compère Zizou.


Sommaire


La fiche du Snake

Djorkaeff3, bleus

Poste Milieu offensif

Date de naissance : le 9 Mars 1968 à Lyon

Mensurations : 1m79 pour 72 kg

Dernier club : Metrostars New York (Etats-Unis)

Infos diverses :

  • 1er Match en Division 1 le 10 Novembre 1990 (Monaco 1-0 Sochaux)
  • 1ère sélection en équipe de France le 13 Octobre 1993 à Paris au Parc des Princes (France 2-3 Israël)
  • 82 matches avec les Bleus, 28 buts

Parcours en clubs :

grenoble_foot 1984 – 1989 Grenoble foot 38 (D2)
rc-strasbourg 1989 – nov 1990 RC Strasbourg (D2)
as-monaco nov 1990 – 1995 AS Monaco
paris-saint-germain 1995 – 1996 Paris Saint Germain
inter_milan 1996 – 1999 Inter Milan
fc-kaiserslautern 1999 – fev 2002 FC Kaiserslautern (Allemagne)
 bolton_wanderers fev 2002 – 2004 Bolton Wanderes (Angleterre)
blackburn_rovers 2004 – jan 2005 Blackburn Rovers (Angleterre)
jan 2005 – 2007 MetroStars New Yorks (Etats-Unis)

Palmarès de Djorkaeff

  • Vainqueur de la Coupe du monde en 1998 (FRANCE)
  • Vainqueur de l’Euro en 2000 (FRANCE)
  • Vainqueur de la Coupe des Confédérations en 2001 (FRANCE)
  • Vainqueur de la Coupe de France en 1991 (Monaco)
  • Finaliste de la Coupe des Coupes (C2) en 1992 (Monaco)
  • Meilleur buteur du Championnat de France en 1994 (Monaco)
  • Vainqueur de la Coupe des Coupes (C2) en 1996 (Paris SG)
  • Finaliste de la Coupe de l’UEFA (C3) en 1997 (Inter Milan)
  • Vainqueur de la Coupe de l’UEFA (C3) en 1998 (Inter Milan)
  • Finaliste de la Coupe de la Ligue en 2004 (Bolton Wanderers)

Biographie de Youri Djorkaeff

Djorkaeff1, bleusFils de Jean Djorkaeff, Youri doit son prénom au film « Le docteur Jivago » qui a bercé la jeunesse de sa maman. Youri Djorkaeff grandit à Lyon, en banlieue. A 15 ans, il rejoint le centre de formation de Grenoble, qui oscille entre D2 et D3.

Ses années en 2e Division française

En junior, il parvient à atteindre la finale de la Coupe Gambardella, perdue contre le Racing Paris, qui lui permet de se révéler aux yeux de l’entraineur des pros. C’est sous la houlette de Christian Dalger donc qu’il va s’imposer comme attaquant au sein de l’équipe Iséroise. Malgré un talent incroyable, il n’arrive pas à faire monter le club en D1. Il va néanmoins s’affirmer petit à petit comme un bon buteur. Strasbourg flaire la bonne affaire en 1989 et enrôle ce 9 et demi atypique. En Alsace, Youri explose littéralement et inscrit la bagatelle de 21 buts en 28 matchs pour la seule saison 89-90 !! Il est désigné « joueur de l’année », devant David Zitelli et Erik Van Den Boogaard. Immédiatement, il intéresse les plus grands clubs et Monaco le recrute en 1990.

Meilleur buteur du championnat de France de D2 (saison 1989-1990), il rejoint Monaco en novembre 1990.

Fort d’une grosse saison 1989-1990, il rejoint Monaco

C’est sur le Rocher que Youri Djorkaeff va se faire un nom et un surnom… Après une honnête première saison où il remporte au passage une Coupe de France (1991), il dispute une finale de Coupe des Vainqueurs de Coupes (1992), perdue contre le Werder Brême, quelques jours après le drame de Furiani, qui prive Monaco d’une nouvelle finale de Coupe de France.

C’est au cours de la saison 1993-94 qu’il va exploser, en terminant meilleur buteur du chmapionnat de France. Son positionnement élastique et le plus souvent flou est un casse-tête pour son entraîneur mais surtout pour ses adversaires. En effet, Djorkaeff est un animal à sang froid, très opportuniste, toujours là pour mettre un pointard ou une mine de 18m. Ce caractère reptilien lui a valu le surnom du Snake, qui sera le titre de sa biographie. Après une nouvelle saison très correcte, il est recruté en grande pompe par le PSG, qui est en quête du titre de Champion de France. Le coup est d’autant plus fameux que Youri est en fin de contrat.

Meilleur buteur du championnat de France de division 1 (saison 1993-1994), il est recruté par le PSG en 1995.

Le PSG au côté de Rai, Loko ou Valdès

Djorkaeff2, bleus

Au côté de Patrice Loko, Julio Dely Valdés et Rai, il réalise un début de saison tonitruant. Il s’affirme plus que jamais comme l’un des meilleurs joueurs du championnat. Face à l’AS Saint-Étienne, il réalise son premier doublé sous ses nouvelles couleurs. L’équipe pratique un beau jeu et les résultats sont là : le PSG vire en tête du championnat à mi-saison, avec six points d’avance sur le RC Lens et huit sur l’AJ Auxerre. Mais le club de la Capitale s’écroule par la suite, et se fait dépasser par les Bourguignons, auteurs d’une fin de championnat 1995-1996 époustouflante. Grand artisan du parcours Européen du PSG, il marquera un but providentiel en demi contre La Corogne pour ouvrir les portes de la finale au club parisien. La suite on la connaît tous… Une frappe de Bruno N’Gotty sur un coup franc de 30m permettra au PSG de rentrer dans la cour des grands.

Youri Djorkaeff a remporté la Coupe des Coupes (C2) avec le PSG en 1996. Il fut l’un des artisans de cette campagne européenne car il a été l’auteur d’un but importissime en demi finale de la compétition.

Star parmi les stars à l’Inter Milan

Djorkaeff5, bleusAvec l’arrêt Bosman la carrière de Youri va décoller et il file à l’Inter. En Italie, Youri Djorkaeff est star au milieu des stars, avec Ronaldo, Zamorano,..et Benoît Cauet. En 1997, il perd en finale de la Coupe UEFA contre Shalke mais se rattrape la saison suivante en remportant la Coupe UEFA, face à la Lazio de Rome au Parc des Princes. Pourtant malgré les joueurs de talents, l’Inter ne parvient toujours pas à être champion d’Italie et tout champion du monde qu’il est, Djorkaeff n’est pas assez talentueux pour changer la tradition locale.

Retour sur une riche carrière en club

La carrière en club du Snake n’est pas si mal aussi, après des débuts prometteurs à Grenoble en D2, Youri est monté en puissance à Monaco où il remporte la Coupe de France en 1991, perd la finale de la Coupe des Coupes en 1992 mais devient meilleur buteur du championnat de France en 1994. Sa seule saison sous le maillot du Paris SG aura été glorieuse grâce à cette victoire en Coupe des Coupes en 1996. Puis avec Ronaldo « el fenomeno » à l’Inter Milan, Youri remporte brillament cette finale de la Coupe UEFA (3-0) en Mai 1998. Après deux saisons et demi passées à Kaiserslautern en Bundesliga, Youri finit sa carrière en Angleterre. Des buts et des bons matches avec Bolton de 2002 à 2004 et depuis Août 2004, le Snake se fait encore plaisir à 36 ans avec Blackburn Rovers en Premier League. Et ce n’est pas tout, car il a aussi évolué avec les MetroStars de New Yorks jusqu’à 38 ans (cette équipe deviendra les Red Bulls et verra un autre champion du Monde, Thierry Henry, évolué sous ses couleurs).

Le « snake » est de nouveau champion d’Europe, dans la petite compétition européenne de l’UEFA (C3), avec l’Inter Milan en 1998.

De la langue de Goethe à celle de Shakespeare

Prié de quitter l’Inter après 3 bonnes saisons, il ira en Allemagne à Kaiserslautern. Mais son entente avec Brehme est loin d’être parfaite, entre jalousie et rancœur. Ce dernier lapidaire déclarera notamment : « Quand (Djorkaeff) affirme que j’étais jaloux de lui, cela me fait mourir de rire. Quand on compare nos deux palmarès, on voit vite qui de nous deux a eu le plus de succès » avant d’enfoncer le clou : « Djorkaeff était un solitaire qui ne parlait pas allemand et qui ne faisait aucun effort » Au bout de 3 ans, Youri commence à se faire vieux et ça se ressent sur le terrain…

Il part en Angleterre, à Bolton, Maison de retraite pour vieilles gloires en manque de temps de jeu… Youri y découvre le charme fou du bas de tableau anglais et l’aventure dure quand même 3 ans. Il finira sa période anglaise par un prêt de 6 mois à Bolton avant de franchir l’Atlantique. Attiré par les USA, comme Yohan Cruyff, le héros de son enfance, il signe au New-York MetroStars qui deviennent en 2005, les New-York Red Bull. Il ne parviendra pas non plus à être champion là-bas… En 2006, il range définitivement les crampons, après un bien belle carrière.

Clap de fin sur une belle carrière de footballeur de l’autre côté de l’Atlantique.

L’Equipe de France et sa génération dorée

Djorkaeff, bleusYouri Djorkaeff suit les traces de son père et est appelé pour la première fois en équipe de France par Gérard Houiller, pour un match anecdotique contre Israël en 1993, celui-là même qui devait emmener les Bleus en Amérique… Le rêve américain se transforme en cauchemar et le but de Kostadinov à la 91ème minute de France-Bulgarie aurait pu sonner le glas de sa carrière internationale. Aimé Jacquet qui a pris la suite de Houiller décide d’en faire un des piliers offensif de son équipe… Star des Bleus à L’Euro 96, il aurait pu être le héros de la demi-finale, lorsqu’en prolongation contre les tchèques, il tente un lob de 25m… qui s’écrase sur la barre (la règle du but en or était pour la première fois en vigueur lors de l’Euro Anglais)…

Les débuts compliqués avec l’inoubliable génération 98

Qui oserait oublier Youri Djorkaeff ? Ce milieu offensif a véritablement marqué l’histoire de l’équipe de France ! « Le Snake » a séduit les supporters grâce à ses gestes techniques, à ses jaillissements, à sa force de frappe et surtout à sa vision du jeu. Lancé dans le grand bain des Bleus sous l’ère Jacquet en cette triste soirée d’Octobre 2003 où les Bleus se voyaient déjà qualifiés pour le Mondial 94 aux USA. Une défaite 2-3 face à l’Israël puis ce coup de tonnerre et cette douloureuse élimination suite à ce France 1-2 Bulgarie qui restera gravé dans toutes les mémoires.

Youri Djorkaeff aura été le principal artisan de la reconquête lors de la reconstruction et du retour des Bleus d’Aimé Jacquet au plus au niveau international au milieu des années 90. Laurent Blanc ayant été convaincu de poursuivre malgré l’échec en 1993, Zinedine Zidane auteur d’excellents débuts sous le maillot tricolore et cette défense impériale qui restera très certainement l’une des meilleures du Monde (Blanc, Liza, Thuram et Desailly) et Youri Djorkaeff buteur et passeur permettent à l’équipe de France de se qualifier pour l’Euro 96 qui se déroule en Angleterre. Nous retiendrons un bon parcours mais une élimination en demi-finale par la République Tchèque aux coups de pied au but après avoir battu les Pays-Bas en 1/4 de finale.

Il fait partie des joueurs sollicités pour reconstruire l’Equipe de France après le traumatisme de 1993. Et la reconstruction aurait pu être plus rapide si la République Tchèque ne s’était pas mise en travers de la route des Bleus en demi-finale de l’Euro 1996.

Djorkaeff4, bleusPar la suite, il sera un des piliers de l’âge d’or (1998-2001). Son entente avec Zinedine Zidane fait débat mais malgré tout, ils se complètent à merveille… Et comme à cette époque, les Bleus n’ont pas d’avant-centre digne de ce nom (Stéphane Guivarc’h sera champion du Monde..), Youri endosse à maintes reprises le costume du sauveur, toujours là pour planter des buts importants… Même lorsque sa carrière en club commence à s’effilocher, il reste un pilier du système Lemerre, qui a succédé à Jacquet après le triomphe de 98. Youri fait donc la passe de 2 et remporte l’Euro en 2000. La suite sera plus compliquée. Vieillissant, il marque moins… Le naufrage coréen de 2002, sera le signe d’une nécessaire remise en question et il en fera les frais, comme d’autres.

Le parcours des Bleus lors de la Coupe du Monde 1998

Entre 1996 et l’été 1998, le brillant sélectionneur Aimé Jacquet faisant face aux terribles critiques des journalistes, s’efforce de protéger son groupe pour cette Coupe du Monde 1998 qui se déroulera en France et qu’il ne faudra pas manquer ! Il s’appuie notamment sur Youri Djorkaeff qui est devenu une pièce maîtresse dans le dispositif des Bleus. Après un premier tour parfaitement réussi (France 3-0 Afrique du Sud, France 4-0 Arabie Saoudite et France 2-1 Danemark avec 1 but sur penalty du Snake), les coéquipiers de Youri font sortir toute la France d’en haut et d’en bas dans la rue pour fêter ce parcours exceptionnel des huitièmes à cette finale qui restera gravée dans toutes les mémoires.

Après avoir difficilement sorti le Paraguay en huitièmes de finale grâce à un but en or de Blanc parfaitement servi par Trezeguet (1-0), les Bleus éliminent en 1/4 la Squaddra Azzura de Vieiri et de Del Piero (0-0 puis 4-3 aux tab) puis battent les Croates en demi-finale grâce à un doublé de Thuram que l’on ne parvient toujours pas à expliquer encore aujourd’hui (2-1). Finale au Stade de France en ce 12 Juillet 1998, Youri Djorkaeff ne rêve pas, il est titulaire dans le onze de départ. Sur un corner tiré par Djorkaeff, Zinedine Zidane ouvre le score à la demi-heure de jeu, puis double la mise d’un second coup de tête et enfin Emmanuel Petit achève cette finale triomphale dans les arrêts de jeu (3-0). Djorkaeff peut enfin embrasser cette Coupe du Monde que toute la France attendait, il réalise ainsi son rêve d’enfant.

Avec Zinedine Zidane, Youri Djorkaeff compose le milieu créatif de l’Equipe de France, vainqueur du Mondial 1998.

Le buteur de l’équipe de France ne s’arrête pas en si bon chemin puisqu’il conduit l’équipe de France en 2000 à l’Euro. Un doublé historique, les Bleus sont au sommet de leur art, cette formation est vraiment très forte puisqu’elle bat en finale l’Italie (2-1) grâce à une égalisation du Bordelais Sylvain Wiltord dans les arrêts de jeu et ce but en or de Trezegoal au bout de la nuit à Rotterdam. On retiendra ce superbe but de Youri en 1/4 de finale face à l’Espagne après un somptueux coup-franc de Zizou (2-1) et cette demi-finale gagnée dans la douleur face au Portugal (2-1). Face à la République Tchèque au premier tour, Youri s’était aussi montré décisif grâce à une belle frappe au but qui a amené le 2-1 de la victoire. La patte droite de Djorkaeff s’est souvent montrée capitale et salvatrice pour l’équipe de France, le Snake est si souvent passé par là…

Mais la Coupe du Monde 2002 restera un cauchemar pour tous les amoureux de l’équipe de France. Inutile de re-décrire cette copie blanche rendue par les hommes de Roger Lemerre, une élimination dès le 1er Tour, pas le moindre but, Youri Djorkaeff tirera sa révérence en équipe de France peu après ce Mondial 2002. Au total 82 sélections sous le maillot frappé du coq et la bagatelle de 28 buts pour ce buteur qui fait désormais partie des grands noms du football Français. C’est toujours un plaisir de revoir encore aujourd’hui ses coups d’éclat et ses buts sous le maillot bleu… Un joueur exemplaire dans et en dehors du terrain, un excellent état d’esprit, Djorkaeff a franchement démontré à chaque match son attachement et son amour pour l’équipe Nationale.

Après le succès à l’Euro 2000, la carrière internationale de Djorkaeff se finit sur un échec avec la Coupe du Monde 2002 où les Bleus ne seront pas capables d’inscrire le moindre but.

Souvenir de Fanafoot

Personnellement, je garde un excellent souvenir de Youri Djorkaeff, que ce soit durant la Coupe du Monde 1998 ou à l’Euro 2000, ce milieu offensif ou attaquant restera l’un des grands buteurs dans l’histoire de l’équipe de France avec les Papin, Fontaine, Platini ou autres Trezeguet et Henry… Un joueur très vif qui jaillit toujours au bon moment. Il s’est très souvent montré décisif et c’est bel et bien lui qui a fait basculer bon nombre de matches en la faveur de l’équipe de France. Au micro des journalistes, son amour pour l’équipe tricolore sonnait juste, dommage qu’aujourd’hui les supporters et la Presse ne soulignent pas assez ses anciennes performances. Bravo Youri, ton nom restera longtemps dans la dream team des Bleus…

Que devient Youri ?

Le Snake Djorkaeff, après avoir mis fin à sa carrière, souhaite rester dans le milieu. Ainsi, il va passer ses diplômes pour embrasser une carrière de manager, voire plus puisque c’est de présidence qu’il rêve, à l’image de son idole Massimo Moratti, le Robert Louis Dreyfus italien, qui dépense 10 fois plus pour les même résultats. Les trois saisons passées à l’Inter Milan à son contact lui ont permis d’affirmer sa volonté de devenir un jour président en étant « proche des joueurs comme lui. Je voudrais m’impliquer à fond dans la gestion d’un club« .

Il a également écrit un livre, où il livre ses pensées sur le foot, le monde etc…

En 2007, il prend la présidence du Club de l’UGA Décines, dans la banlieue lyonnaise. Son frère s’occupe des affaires courantes, à la vice-présidence, son père y est manager général. L’objectif est la montée en CFA 2 d’ici 5 ans.

En 2008, il a rejoint Orange Foot et son équipe de consultants Christian Karembeu, Luis Fernandez, Franck Sauzée.

Fiche mise à jour en 2015 par fanafoot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*