Ariel Ortega

Ariel Ortega, c’est une légende du football argentin. Surnommé « El Burrito » à cause de sa petite taille et de sa vitesse, Ortega a joué avec passion pendant plus de 20 ans. Avec plus de 300 matchs sous les couleurs de River Plate et plus de 90 sélections avec l’équipe nationale argentine, Ortega est un symbole du football sud-américain. Mais sa carrière a aussi connu des hauts et des bas, notamment en raison de son addiction à l’alcool. Malgré cela, Ortega reste une figure respectée et aimée de tous les amateurs de football, pour son talent et son caractère.


Image illustrative de l’article Ariel Ortega
Ariel « Burrito » Ortega
Biographie
Nom Ariel Arnaldo Ortega
Nationalité Argentin
Naissance (49 ans)
Libertador General San Martín
Taille 1,70 m (5′ 7″)
Poste Milieu offensif
Parcours professionnel
Années Club 0M.0(B.)
1991-1997 River Plate 135 (30)
1997-1998 Valence CF 033 0(9)
1998-1999 Sampdoria 031 0(9)
1999-2000 Parme AC 022 0(3)
2000-2002 River Plate 056 (23)
2002-2003 Fenerbahçe 020 0(5)
2004-2006 Newell’s Old Boys 060 (11)
2006-2011 River Plate 096 (14)
2008-2009 Independiente Rivadavia 025 0(4)
2011 All Boys 012 0(0)
2011-2012 Defensores de Belgrano 027 0(4)
Sélections en équipe nationale
Années Équipe 0M.0(B.)
1996 Argentine olympique 006 0(2)
1993-2010 Argentine 087 (16)
Compétitions officielles nationales et internationales.
Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
modifier Consultez la documentation du modèle

Ariel Arnaldo Ortega, surnommé El Burrito et né le à Libertador General San Martín dans la province de Jujuy, est un footballeur international argentin évoluant au poste de milieu de terrain. Meneur de jeu très technique, il a rapidement été présenté comme le successeur de Diego Maradona. Il tient également sa célébrité de ses buts en pichenettes devant le gardien. Il est surnommé « le troubadour ».

Biographie

River Plate (1991-1997)

Joueur très prometteur il s’impose rapidement à River Plate et se distingue sur le plan des statistiques par son nombre de passes décisives, ce qui lui vaudra d’être sélectionné à 20 ans pour la Coupe du monde 1994. Dans celle-ci, il aura la lourde responsabilité de remplacer Diego Maradona suspendu après les deux premiers matchs ; l’aventure s’arrêtera en huitième de finale contre la Roumanie (2-3).

En 1996, il remportera la Copa Libertadores avec son club et finira médaille d’argent aux Jeux olympiques d’Atlanta avec sa sélection.

Valence (1997-1998)

En , il part pour l’Espagne et le Valencia CF. Ortega joue alors sous les ordres de Claudio Ranieri. Leurs relations sont initialement conflictuelles : Ranieri reproche au joueur de moins s’entraîner que ses coéquipiers et l’écarte régulièrement du onze titulaire, ce qu’Ortega n’accepte pas. Leurs différents s’apaisent après qu’Ortega s’excuse de son comportement publiquement lors d’une conférence de presse. Il y restera un an et demi mais ne s’y imposera pas complètement. Cela ne l’empêchera pas d’être sélectionné pour la Coupe du monde 1998. Il est titulaire indiscutable en tant que meneur de jeu de la sélection dirigée par Daniel Passarella et met en avant ses qualités techniques signant entre autres un doublé contre la Jamaïque (5-0) au premier tour. En quart de finale, il est expulsé face aux Pays-Bas et son équipe s’incline 2 buts à 1.

Italie (1998-2000)

À l’été 1998, il signe en Italie à la Sampdoria, si d’un point de vue personnel cela se passe mieux qu’en Espagne il ne pourra pas empêcher la descente en Serie B de son club. Cela lui permet au moins de se faire engager par Parme qui doit remplacer son compatriote Juan Sebastián Verón parti à la Lazio. Il ne s’impose pas et rentre au pays un plus tard.

Retour à River Plate (2000-2002)

Son retour dans son club formateur lui fait le plus grand bien, il y reste deux ans et participe à la Coupe du monde 2002.

Fenerbahçe (2002-2003)

Ses performances lui permettent d’envisager un retour en Europe, il signe en Turquie à Fenerbahçe pour un important salaire. S’il réalise de bons débuts il entre rapidement en conflit avec ses coéquipiers. Début 2003, il décide de démissionner ce qui lui vaudra une suspension de plus d’un an.

Retour au pays (2004-2012)

Après sa suspension, il s’engage avec les Newell’s Old Boys, il y sera brillant et permettra à son club de remporter le tournoi d’Ouverture en 2004.

Par la suite, il fera un troisième passage à River Plate en 2006. En proie à des problèmes d’addiction à l’alcool et aux drogues, il devient un élément perturbateur à River Plate. Faisant plus souvent les titres des journaux à scandale que la une des quotidiens sportifs.

Le , il signe à l’Independiente Rivadavia, club de deuxième division, situé dans la ville de Mendoza, dans l’ouest Argentin. L’Indepediente Rivadavia est considéré comme le deuxième club de Mendoza, et donc grand rival du Club Deportivo Godoy Cruz Antonio Tomba, qui vient de remonter en Primera.

Début , le sélectionneur de l’Argentine, Diego Maradona, le sélectionne pour un match avec l’équipe nationale contre la Nouvelle-Zélande, le joueur entrevoit la fin de ses problèmes de dépendance avec l’aide de son idole. Mais une blessure l’empêche d’y prendre part au match.

En , il est à nouveau convoqué pour jouer contre Haiti et sera titulaire et capitaine, dans un match gagné 4-0 par l’Argentine. Un retour en sélection sept ans après son dernier match.

À l’instar du retour de Martin Palermo, le buteur de Boca Juniors. Ariel Ortega ne sera finalement pas retenu pour la Coupe du monde 2010 mais ce match restera gravé dans sa mémoire car disputé sous les ordres de son idole, Diego Maradona.

Statistiques

Statistiques détaillées par saison

Le tableau suivant récapitule les statistiques de Ariel Ortega durant sa carrière professionnelle.

Statistiques de Ariel Ortega au 9 juillet 2006
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Coupe intercontinentale Argentine Total
Division M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d. Comp. M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d.
1991-1992 Drapeau de l'Argentine River Plate Primera División 14 1 3 SS+CL 14 1 3
1992-1993 Drapeau de l'Argentine River Plate Primera División 27 5 8 SS+CL 2+5 1+0 1+0 34 6 9
1993-1994 Drapeau de l'Argentine River Plate Primera División 29 5 7 7 3 2 SS 4 0 0 8 0 2 48 8 11
1994-1995 Drapeau de l'Argentine River Plate Primera División 25 7 5 SS+CL 2+6 0+1 0+2 14 2 3 47 10 10
1995-1996 Drapeau de l'Argentine River Plate Primera División 23 7 9 CL+SS+CL 4+6+12 0+1+2 0+1+1 7 3 1 52 13 12
1996-1997 Drapeau de l'Argentine River Plate Primera División 16 6 10 SS 2 0 0 1 0 0 4 1 2 23 7 12
Sous-total 134 31 42 7 3 2 43 5 5 1 0 0 33 6 8 218 45 57
1996-1997 Drapeau de l'Espagne Valence CF Liga 12 7 3 C3 6 1 4 18 8 7
1997-1998 Drapeau de l'Espagne Valence CF Liga 20 2 7 3 0 1 16 5 6 39 7 14
Sous-total 32 9 10 3 0 1 22 6 10 57 15 21
1998-1999 Drapeau de l'Italie UC Sampdoria Serie A 27 8 7 4 1 2 CI 3 0 0 34 9 9
Sous-total 27 8 7 4 1 2 3 0 0 34 9 9
1999-2000 Drapeau de l'Italie Parme AC Serie A 18 3 3 1 0 0 1 0 0 C1+C3 2+5 0+0 0+3 8 4 1 35 7 7
Sous-total 18 3 3 1 0 0 1 0 0 7 0 3 8 4 1 35 7 7
2000-2001 Drapeau de l'Argentine River Plate Primera División 27 9 10 CMS+CL 4+8 2+1 1+2 10 1 3 49 13 16
2001-2002 Drapeau de l'Argentine River Plate Primera División 29 14 17 CMS+CL 4+6 1+1 2+2 8 0 2 47 16 23
Sous-total 56 23 27 22 5 7 18 1 5 96 29 39
2002-2003 Drapeau de la Turquie Fenerbahçe Süper Lig 14 5 7 C1+C3 2+4 0+0 0+2 2 0 2 22 5 11
Sous-total 14 5 7 6 0 2 2 0 2 22 5 11
2004-2005 Drapeau de l'Argentine Newell’s Old Boys Primera División 24 5 7 24 5 7
2005-2006 Drapeau de l'Argentine Newell’s Old Boys Primera División 29 6 9 CS+CL 1+6 0+0 0+2 36 6 11
Sous-total 53 11 16 7 0 2 60 11 18
2000-2001 Drapeau de l'Argentine River Plate Primera División 27 9 10 CMS+CL 4+8 2+1 1+2 10 1 3 49 13 16
2001-2002 Drapeau de l'Argentine River Plate Primera División 29 14 17 CMS+CL 4+6 1+1 2+2 8 0 2 47 16 23
Sous-total 56 23 27 22 5 7 18 1 5 96 29 39
2001-2002 Drapeau de l'Espagne Real Madrid PD 31 7 9 7 2 3 2 0 1 C1 9 3 2 9 1 0 58 13 15
2002-2003 Drapeau de l'Espagne Real Madrid PD 33 9 12 1 0 0 C1 14 3 7 1 0 0 7 3 3 56 15 22
2003-2004 Drapeau de l'Espagne Real Madrid PD 33 6 12 5 1 0 2 0 0 C1 10 3 2 11 4 5 61 14 19
2004-2005 Drapeau de l'Espagne Real Madrid PD 29 6 7 1 0 0 C1 10 0 1 40 6 8
2005-2006 Drapeau de l'Espagne Real Madrid PD 29 9 11 5 0 1 C1 4 0 1 15 5 3 53 14 16
Sous-total 155 37 51 19 3 4 4 0 1 47 9 13 1 0 0 42 13 11 268 62 80
Total sur la carrière 506 95 118 55 7 14 6 0 1 117 23 41 3 0 1 108 31 30 795 156 205

Palmarès

  • Champion d’Argentine Apertura 1991
  • Champion d’Argentine Apertura 1993
  • Champion d’Argentine Apertura 1994
  • Médaille d’or aux jeux panaméricains de 1995
  • Champion d’Argentine Apertura 1996
  • Vainqueur de la Copa Libertadores 1996
  • Médaille d’argent aux Jeux olympiques de 1996 (Argentine).
  • Champion d’Argentine Apertura 2002
  • International A Argentin : 87 sélections et 17 buts. Il participa à 3 coupes du monde : 1994, 1998 et 2002.

Qui est Ariel Ortega ?

Ariel Ortega est un ancien footballeur argentin, né le 4 mars 1974 à Libertador General San Martín. Il a évolué au poste de milieu offensif.

Quels clubs a-t-il joué ?

Ariel Ortega a joué pour de nombreux clubs tout au long de sa carrière, notamment River Plate, Fenerbahçe, Parme, Newell’s Old Boys, Independiente Rivadavia et Defensores de Belgrano.

Quels sont ses plus grands accomplissements ?

Ariel Ortega a remporté plusieurs titres tout au long de sa carrière, notamment cinq titres de champion d’Argentine avec River Plate. Il a également remporté la Coupe des confédérations 1992 et la médaille d’or olympique lors des Jeux Olympiques de 2004 avec l’équipe d’Argentine.


Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function 'pixwell_adblock_popup' not found or invalid function name in /home/meyo5199/fanafoot.com/wp-includes/class-wp-hook.php on line 324