Paris enfin leader de la Ligue 1 !

A 8 journées de la fin du championnat, le PSG prend la tête de la Ligue 1 pour la première fois de la saison. Les Parisiens lancent donc le sprint final à 15 jours d’un Classico qui s’annonce presque décisif pour la course au titre de Champion de France 2014-2015.

Lyon défait à domicile par Nice (1-2)

Premier à l’entame de cette 30e journée de L1, Lyon n’avait pas le droit à l’erreur s’il voulait conserver son fauteuil de leader car le PSG l’avait emporter à domicile contre Lorient la veille, vendredi 20 mars. Face à Nice, 12e du championnat, la tâche ne s’annonçait pas hors de portée pour les Lyonnais qui affichaient un solide bilan à domicile de 11 victoires pour un nul, étant invaincus à Gerland depuis 12 matches.

Pourtant, Nice crée la surprise et ouvre le score sur un magnifique retourné acrobatique de Carlos Eduardo (0-1, 22e). Ce même joueur qui avait inscrit un quintuplé face à Guingamp, le 26 octobre dernier (2-7).


Le superbe retourné acrobatique de Carlos… par Sport-Buzz

Cet avantage de 1 à 0 pour Nice est le score de la rencontre lorsque les deux équipes entrent aux vestiaires. Après la pause, le premier évènement notable est l’incroyable sortie de Yoann Gourcuff. Blessé lors d’une frappe, le milieu est rentré aux vestiaires, sans un regard pour son coach, ni ses coéquipiers, et sans prendre la peine d’attendre que son remplacement soit annoncé (47e). Cela montre la frustration du Breton dont c’est la 18e blessure depuis qu’il est à Lyon. Pire, depuis août 2010 et son arrivée dans le Rhône, Gourcuff n’a effectué que 23 matches complets pendant l’OL réalisait 179 matches

Seulement 23 rencontres pleines pour Gourcuff lors des 179 derniers matches de Lyon.

Toutefois, cela n’a pas semblé trop déstabiliser les Lyonnais car l’incontournable Fekir a obtenu un pénalty pour Lyon. En effet, sur une faute de Palun (57e), Fekir s’écroule dans la surface. Déjà averti, Palun est donc expulsé et Gonalons transforme le pénalty pour Lyon (1-1, 57e). Les Lyonnais ont joué à 11 contre 10 pendant la dernière demi-heure. A noter que c’est le 6e pénalty obtenu cette saison par le neo-français, Nabil Fekir, un record en Europe pour un seul homme.

Néanmoins, en toute fin de match, Nice a réalisé la surprise de cette 30e journée de Ligue 1 en obtenant un pénalty qu‘Eysseric ne se fait pas prier pour transformer et offrir la victoire à Nice (1-2, 86e). Le coach de Nice, Claude Puel, peut savourer ce succès contre son ancien club, qu’il a quitté en mauvais terme avec le président Lyonnais, Jean Michel Aulas. Aussi, cette défaite à domicile est embêtante pour les Lyonnais, car elle coûte des points important dans la dernière ligne droite du championnat de France de foot.

C’est la seconde défaite de Lyon à domicile cette saison et elle fait les affaires de Paris qui prend donc la tête du championnat de Ligue 1 pour la première fois de la saison 2014-2015. Mais si cette défaite Lyonnaise est surprenante, elle peut s’expliquer par les absences du meilleur buteur du championnat, Lacazette, suspendu pour cette rencontre, ou encore celles d’Umtiti et de Bedimo. On peut également rappeler que Lyon a de véritable problème avec ses milieux créateurs car Grenier, à l’image de Gourcuff, est aussi embêté par les blessures de manière récurrente.

Paris l’emporte face à Lorient (3-1)

PSG-Ibrahimovitch-vos-gueulesVendredi soir, le 20 mars, Paris a reçu Lorient à l’occasion de la 30e journée de Ligue 1. Premier non relégable, Lorient devait prendre des points même si la mission s’annonçait compliquée face au grand PSG, futur adversaire de Barcelone en quart de finale de la Ligue des Champions. D’autant que Paris est invaincu au Parc des Princes cette saison.

Et les Parisiens ont rapidement fait valoir leur rang en ouvrant le score sur pénalty par l’incontournable Zlatan Ibrahimovitch (1-0, 4e). Le coup de pied de 6 mètres est indiscutable tant la faute du portier Lorientais, sorti à grande vitesse sur Ibrahimovitch, aurait pu être dangereuse.

Dominés par des Parisiens pas assez tueurs, à l’image de Lavezzi auteur d’incroyables ratés (11e, 30e, 54e), Lorient va profité de ce manque de réalisme des locaux pour égaliser par l’intermédiaire du cadet des Ayew, Jordan (1-1, 67e). Après un sauvetage de Verratti sur sa ligne sur un corner de Lorient (71e), Paris a obtenu un nouveau coup franc de 6 mètres que Zlatan se charge encore de transformer (2-1, 82e). Le pénalty a été obtenu pour Paris par Pastore, auteur d’un grand match face à Lorient. En effet, il a touché 141 ballons dans la partie, soit son record sur cette saison 2014-2015.

Enfin, Zlatan Ibrahimovitch a inscrit le coup du chapeau, avec un troisième but, cette fois sur une phase de jeu (3-1). Lancé par Marco Verratti, le géant Suédois ne laisse aucune chance au gardien Lorientais pour assurer la victoire parisienne dans les arrêts de jeu (3-1, 90e+1). La célébration de ce but est Zlatanesque car l’attaquant du PSG y est allé d’un petit signe à ses détracteurs, leur signalant implicitement de « se la fermer ». Ce geste fait suite à la polémique de ses propos tenus la semaine dernière dans les travées du stade Chaban-Delmas à Bordeaux. Du côté purement sportif, on ne peut nier l’agaçant génie de l’orgueilleux Zlatan car ses stats sont simplement impressionnante : avec ce triplé, il devient second au classement du meilleur buteur de la Ligue 1 avec 17 buts contre 23 réalisation pour Lacazette et 16 pour Gignac. Aussi, Zlatan a inscrit 99 buts en 122 matches de L1.

Triplé de Zlatan face à Lorient pour ses 97e, 98e et 99e buts en Ligue 1.

Le PSG prend donc les commandes du championnat de France au moment où le sprint final est lancé. Et les statistiques sont très favorables à Paris car sur les 10 dernières saisons, le leader de la 30e journée a fini champion à 9 reprises, et sur les 5 dernières années, c’est même du 5 sur 5. L’an passé, Paris s’était retrouvé premier de la Ligue 1 au terme de la 10e journée avant de finir champion sans quitter cette première place. Mais, dans 15 jours se profile le Classico français qui sonne comme un véritable tournant dans la course au titre. Et cela pourra être l’occasion d’avoir un beau duel entre deux buteurs, Gignac et Zlatan, ce dernier pouvant inscrire son 100e buts en Ligue 1 lors de ce Classico.

Marseille étrille Lens (0-4)

batshuayi-olympique-marseille-encore-doubléAvec la défaite de Lyon et la victoire du PSG, Marseille avait la pression car il fallait que l’OM l’emporte à tout prix pour rester dans la course au titre. Et les hommes de Marcelo Bielsa ont fait le travail face au relégable Lens (0-4). Cette saison est extrêmement compliquée pour les Nordistes qui n’ont pas leur stade et qui sont en grande difficulté financière. Par conséquent, Lens a « reçu » Marseille au Stade de France, le stade Bollaert étant en rénovation.

Avant dernier de Ligue 1, Lens a aligné un 4-3-3 face au 4-2-3-1 de Marcelo Bielsa pour l’OM avec Gignac en pointe devant Thauvin, Payet et Ayew. Sur ces 7 derniers matches, Marseille affiche un bilan mitigé de 2 victoires, 4 nuls et 1 défaite. De leur côté les Sang et Or ont perdu 4 fois lors de leurs 5 dernières sorties.

Si Marseille a dominé la première mi-temps, les deux équipes entrent aux vestiaires sur un score nul et vierge (0-0). Dangereux, l’OM n’a réussi à cadrer aucune de ses frappes en première période. Au retour des vestiaires, le coach marseillais décide donc de remplacer son attaquant de pointe Gignac par Batshuayi, en pleine forme actuellement (46e). Coaching gagnant pour Bielsa car, sur son premier ballon, le Belge ouvre le score pour Marseille (0-1, 46e). Il a donc fallu 38 secondes pour que Michy Batshuayi soulage les Marseillais.

Entré à la 47e minutes de jeu, Batshuayi a mis 38 secondes pour inscrire un but sur son premier ballon contre Lens.

Libéré, l’OM a ensuite déroulé pour corser l’addition : d’abord par Romao (0-2, 67e) puis par Ayew (0-3, 72e) avant que Batshuayi ne termine le travail dans les arrêts de jeu (0-4, 90e+3). Ce dernier but de Batshuayi semblait incontournable car l’attaquant Belge a inscrit des doublés lors de ses deux derniers déplacements. cela fait maintenant trois avec ce doublé contre les malheureux Lensois. Aussi, c’est le 8e but de Batshuayi cette saison.

Affichant un jeu très attrayant, Marseille fait partie des quelques clubs européens, avec le Barça, la Roma et le Bayern, a avoir eu la possession de balle lors de tous ses matches de championnat. Et avec 60 buts inscrits en Ligue 1, Marseille est la meilleure attaque du championnat de France. Ce qui fait une moyenne de 2 buts par match pour les Marseillais. Cela faisait 25 ans (saison 1989-1990) que les Marseillais n’avaient pas été prolifiques dans la L1.

Ainsi, les 3 premiers du championnat français de foot de l’Elite se tiennent en 3 points au soir de cette 30e journée de Ligue 1.

classement-l1-2015-30e-journee

Monaco tient le rythme à Reims (1-3)

Monaco reste en embuscade de ce trio de tête car les Monégasques, quart de finaliste de la Ligue des Champions face à la Juventus après avoir éliminé Arsenal en 8e, sont allés l’emporter à Reims (1-3). La décision s’est faîte dans le premier quart d’heure du match car Fabinho (0-1, 5e) et Martial (0-2, 14e) ont rapidement fait le break pour Monaco. En seconde période, la partie a été équilibrée car Diego a réduit la marque (1-2, 70e) avant que Dirar ne mette définitivement fin aux débats (1-3, 79e).

Durant ce match, Kurzawa a faillit marquer le but de l’année mais le portier de Reims n’en a pas entendu de cette oreille (50e). En effet, le défenseur gauche monégasque a tenté une frappe de 30 mètres excentrée sur la gauche qui allait se loger en pleine lucarne opposée sans la parade salvatrice pour Reims d’Agassa. Agaçant pour le jeune international français…

Kurzawa manque le but de l’année sur une frappe de 30 mètres très excentrée.

Monaco a glané 33 points sur les 14 dernières rencontres de L1. C’est mieux que tous les autres clubs du championnat. Puis, avec un match en moins, les Monégasques peuvent espérer avoir 56 points et donc se trouver à une unité du 3e Marseillais. Ce qui donnerait 4 équipes en 4 points pour un championnat de Ligue 1 très disputé et une fin de saison tout à fait passionnante. D’ailleurs, Monaco est la grosse côté du moment, avec le PSG, aux vues de ses résultats en L1 et en LDC.

Saint Etienne domine Lille (2-0)

Le 5e, Saint-Etienne, suit également le rythme avec sa victoire à domicile face à Lilie (2-0). Le héros de l’ASSE sur ce match se nomme Gradel qui a inscrit un doublé. L’attaquant Stéphanois est en forme en ce moment car il a marqué 6 buts lors des 5 derniers matches. A noter que Saint Etienne a évolué en supériorité numérique à partir de la 50e minute de jeu.

Le quinté de tête de la L1 est tout à fait sympathique avec les clubs les plus populaires du championnat de France de football qui tiennent dans un mouchoir de poche au classement général. Vivement la prochaine journée de L1 qui aura lieu dans 15 jours, trêve internationale oblige.


Jérémy ParardPar Jérémy Parard

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes. Note : 5,00 sur 5)
Loading...

Partager cet article :