Vous êtes ici : Actu et info sur le football » Les anciens grands joueurs de foot de Ligue 1

Les anciens grands joueurs de foot de Ligue 1

Sur cette page, vous retrouvez une sélection Fanafoot des meilleurs joueurs de foot ayant évolués en première divisions nationale française. D’abord nommé Division 1 et renommé Ligue 1, le championnat élite de football en France a connu des joueurs internationaux de grande qualité.

C’est pourquoi, et de façon totalement arbitraire (comme peut l’être parfois l’arbitrage dans le rectangle vert), nous avons sélection des équipes type de joueurs ayant évolués en Ligue 1. Le choix des joueurs a donc été fait selon nos propres critères et ils peuvent être discutables, mais les joueurs présents dans les formations ci-dessous auraient été alignés par n’importe quels entraîneurs de Ligue 1 durant leur période faste.

Equipe-type Division 1, années 70-80

Dans les années 70, le club dominateur de la Ligue a été Saint Etienne avec 4 titres (1970-1974-1975-1976), devant deux équipes récompensées par deux titres chacun Marseille (1971-1972) et Nantes (1973-1977).

  • De cette décennie très faste pour les Stéphanois, les clés de la charnière centrale sont confiées au défenseur de la grande épopée de Verts, l’argentin Oswaldo Piazza, triple champion de France avec l’ASSE (1974-1975-1976), double vainqueur de la Coupe de France avec les Verts (1974-1975) et finaliste de la C1 en 1976, toujours avec son club de coeur, Saint Etienne.
  • De cette décennie faste pour les Nantais, nous avons retenu le grand défenseur Hugo Bargas, présent lors des titres nationaux gagnés par le FC Nantes en 1973 et 1977.
  • L’Olympique de Marseille est représenté dans cette équipe type de Ligue 1 composée de grands joueurs des années 1970 et des années 1980 par Josip Skoblar, attaquant qui marqua 156 buts en 7 saisons avec l’OM. soit une moyenne de 21 buts par an. Sa meilleur saison avec Marseille sera celle de 1970-1971 avec 44 buts marqués et un titre de champion à la clé.
  • La présence de Carlos Bianchi, autre grand attaquant des années 70, est pour rendre hommage au Stade de Reims, dominateur du champion de France de première division dans les années 50-60. Et l’Argentin Carlos Bianchi fut également un serial buteur avec Reims puisqu’entre, 1974 et 1977, il inscrivit 99 buts, soit un moyenne de 33 buts par an.

Au niveau européen pour les clubs français, sur les années 70, on peut retenir la finale de Coupe des Clubs Champions de Saint Etienne en 1976 perdue contre le Bayern Munich (0-1). Autre joueur français présent lors de ce traumatisme des poteaux carrés, l’internationale français Dominique Rocheteau.

Dans les années 80, les clubs de Bordeaux (1984-1985-1987), Monaco, Nantes ont remporté 7 titres à eux trois avec un avantage pour les Bordelais, champion 3 fois dans la décennie des années 80.

  • Au milieu de terrain, des deux aboyeurs de Monaco, nous avons retenu Marcel Dib (son compère étant Claude Puel) pour le titre de champion remporté avec Monaco en 1988.
  • A noter que dans la décennie des années 80, le PSG a remporté son premier titre de champion de France en 1986. Le meneur parisien de l’époque de ce trophée, le Bosniaque Safet Susic figure dans notre équipe de la ligue 1 pour les années 70 – 80.
  • Georges Weah figure à la pointe de l’attaque de cette équipe des années 70-80. C’est vrai qu’il a été au firmament de son art et des trophées dans les années 90, mais le joueur du Liberia marquait déjà 14 buts lors de sa première saison avec Monaco 1987-1988. Et son record de buts sur les saisons fastes avec le PSG ne dépassera pas les 14 réalisations.
L’équipe type de la Ligue 1 en France dans les années 70-80

Equipe Type Division 1, années 90

Dans les années 90, après un début de décennie dominé par l’Olympique de Marseille, les affaires auront raison du club qui sera relégué en 2ème division française. Pourtant, entre 1988 et 1993, l’OM de Bernard Tapie a dominé la France.

L’équipe de Marseille, qui a fait rêvé une génération, a même réussi le tour de force de gagner la Ligue des Champions, une compétition ou tant de clubs français se sont cassés les dents. Cette apothéose de 1993 ayant tant marqué le foot français, l’équipe type de Ligue 1 des années 80 est fortement marqué par l’OM avec 3 joueurs du club Marseillais.

  • Pascal Olmetta, gardien de la grande époque marseillaise, il a aussi jouer à Bastia, Toulon, Paris (au Matra-Racing), Lyon et Ajaccio.
  • Chris Waddle n’a également rien à envié au fantasque gardien de l’OM. Par ses dribbles chaloupés et sa coiffure des nineties, la facétieux attaquant double de champion de France a régalé une grand partie des fans de foot.
  • Marseille est enfin représenté par un attaquant qui a connu le retour de l’OM au sein de l’élite du foot français. Après 2 saisons en 2ème division, l’OM retrouve l’élite et des joueurs internationaux commencent à revenir sur la Canebière tels que Laurent Blanc, Christophe Dugarry ou Claude Makelele. Parmi ses français, un Italien fort en gouaille a joué les renards de surface : Fabrizio Ravanelli. Ces joueurs ont redonné de baume aux coeurs des supporters marseillais après une période de chute en enfer.

Ensuite, dans l’équipe type des joueurs de foot évoluant en Ligue 1 dans les années 90, nous trouvons de nombreux joueurs du PSG. En effet, avec la victoire en C1 de l’OM et la victoire de la France dans la Coupe du Monde 1998, les années 90 du foot français ont véritablement été faste sur le plan international avec la victoire des Parisiens en Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupes (C2) en 1996.

  • En défense, nous retrouvons Ricardo et Bruno N’Gotty, ce dernier étant le buteur de la finale 1986 face au Rapid Vienne (1-0).
  • Le milieu de notre équipe type est fortement teinté par le PSG avec le duo brésilien Leonardo et Rai. Les deux joueurs comptent chacun un titre de champion du Monde avec le Brésil (1994), Leonardo étant également présent lors de la victoire de la France en finale de la Coupe du Monde face à son Brésil.
  • L’attaque de notre équipe type des années 90 est composée de 2 Italiens, l’un de l’OM, l’autre du PSG. Quoi de mieux pour mener offensivement une équipe très fortement composée de joueurs Parisiens et Marseillais. La pointe de l’attaque est donc menée par Fabrizio Ravanelli et Marco Simone, qui a également porté les maillots de Monaco et de Nice

Dans les années 90, deux autres clubs nous ont fait vibrer sur la scène Européenne : Bordeaux et Nantes. Le club des Girondins a été finaliste de la C3 en 1996 et Nantes a atteint les demi-finale de la C1, en 1996 aussi, avec un joueur tel que Reynald Pedros.

Parmi les grands clubs de la Ligue 1, Lens ou Auxerre n’ont pas été mentionnés mais ils sont représentés par Rigobert Song et Taribo West.

L’équipe type de la Ligue 1 en France dans les années 90