Bordeaux, une saison blanche et sèche

Vraiment vraiment ! Quel bien triste spectacle nous réservent les Marines et Blancs cette saison ! Ok, je suis sévère dans mes propos mais vous devez savoir que Bordeaux est mon club préféré depuis les années 80 !!!

Mais où est donc passé le grand club des Girondins de Bordeaux ?

Oui oui, étant gamin, à l’âge de 11 ans, la passion du ballon rond m’est venue durant le Mondial 82…J’ai eu la chance de suivre cette grande compétition mondiale sans trop savoir au départ exactement les règles du jeu d’ailleurs… Mais je portais un intérêt intense envers ce jeu où je pouvais admirer d’admirables joueurs qui mettaient tout en oeuvre pour mettre ce ballon au fond des filets adverses.

Je n’hésitais pas à poser des questions tel que… Jean Luc Ettori, il joue dans quel club ? L’AS Monaco me répondait un ami… Et Alain Giresse ? Les Girondins de Bordeaux me précisait ce même ami. Et c’est là que cette image de ce petit lutin sous le maillot marine et blanc me revenait à l’esprit. Le tout petit capitaine du haut de ses 1m62 portait de manière exemplaire le brassard de son club Bordelais et de quelle manière ! C’était lui le patron ! C’était lui le meneur de jeu de cette équipe du Sud-Ouest ! Avec Jean Tigana, Alain Giresse distribuait d’excellents ballons aux attaquants tel Bernard Lacombe ou Dieter Müller dans les années 80.

Les Girondins d’Aimé Jacquet dans les années 80

Bordeaux constituait sans nul soute la grosse cylindrée des équipes Françaises au cours des années 80. La formation d’Aimé Jacquet avait tout de même remporté le titre de Champion de France en 1984, 1985 et 1987 ! Oui, c’était et cela reste toujours l’équipe de mon coeur bien que je sois de la région parisienne. Vous expliquer cela ? Pas si évident… On dit toujours que l’on est pour les meilleurs ? Peut-être que la génération des 40 ans garde encore aujourd’hui ce pincement au coeur pour les Verts de Saint-Etienne ? Ou d’autres pour Marseille Monaco ou le PSG ? Qu’importe, durant ma tendre enfance, les Bordelais démontraient une certaine qualité dans le jeu et apportaient à la France d’excellents résultats dans les coupes européennes dans les années 80…

Le grand cru avec Zizou, Liza et Duga

Dans les années 90, il faut avouer que l’Olympique de Marseille était un cran au dessus de Bordeaux… JPP et les autres dominaient de la tête et des épaules le championnat de France et furent même le premier club Français à gagner une coupe d’Europe et quelle coupe d’Europe : la C1 ! En 1996, on retiendra surtout le beau parcours des Bordelais en coupe de l’UEFA avec le trio légendaire Zidane, Lizarazu et Dugarry… Bien évidemment, tout le monde se souvient de leur exploit face au Milan AC au stade Lescure (3-0) après une défaite à l’aller à San Siro (2-0).

La fin des années 90 fut marquée par un superbe duel justement entre l’OM et Bordeaux. L’OM de Courbis et le Bordeaux d’Elie Baup nous avaient livré un terrible suspense jusqu’à l’ultime journée où Bordeaux arracha le titre dans les dernières mlinutes face au PSG au Parc des Princes (2-3). Sylvian Wiltord était devenu le meilleur buteur de D1 et gagna une place chez les Bleus qu’il conserve encore aujourd’hui. De très bons joueurs se distinguèrent lors de l’année du titre tel Lilian Laslandes, Michel Pavon, Johan Micoud, Ali Benarbia, le gardien Ulrich Ramé ou encore le défeenseur François Grenet…

Les années 2000

En 2000, le Portugais Pedro Miguel Pauleta a apporté aux Girondins des moments de bonheur… Dès son premier match à l’automne 2000, tout juste arrivé de La Corogne, il inscrivit 3 buts à La Beaujoire à Nantes ! Oui, Pedro allait vite devenir l’idole des Marines et Blancs. Il dépassa les 20 buts durant trois saisons consécutives à Bordeaux, il gagna la coupe de la Ligue 2002 et remporta deux fois de suite le titre de meilleur Oscar du football de Ligue 1, titre décerné par Canal +. Pauleta était le Monsieur 75 % des buts Bordelais… Une stat exceptionnelle qui attira l’attention du club Parisien par la suite…

Son arrivée au PSG l’été dernier fut mal perçu par le camp Girondin… Pauleta apporte beaucoup dans le jeu cette saison à Paris…Bordeaux se situe aujourd’hui dans le ventre mou du championnat de 2004… Les marines et blancs sont classés 11ème, Michel Pavon a succédé à Elie Baup et bon nombre de bons joueurs ont quitté le club…

Oui, Bordeaux n’est que l’ombre de lui même, ce club a pourtant toujours été classé dans les 6 premiers en Ligue 1 depuis 1997… Or aujourd’hui, le club manque d’ambition malgré les jeunes talents en pleine évolution que sont Franco, Francia, Chamakh ou Mavuba…Bordeaux ne parvient pas à aligner une régularité dans ses résultats, malgré un joli parcours en C3 (éliminé en 1/4 hier à Valence). Il reste encore quelques journées de Ligue 1 pour se reprendre, les Marines et Blancs doivent retrouver un buteur… Tel un Sylvain Wiltord ou un Pedro Miguel Pauleta…


1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucun vote)
Loading...

Partager cet article :