Vous êtes ici : Actu et info sur le football » Vincent Fernandez

Vincent Fernandez

Solide gardien formé au PSG, Vincent Fernandez, champion du monde militaire en 1995 et international olympique, a un temps et vu comme l’avenir de Lama avant de se crashé au PSG. A Sochaux, il vivra de belles heures mais l’histoire se finira mal tandis qu’à Strasbourg il connaîtra la concurrence de Dutruel. C’est finalement à Châteauroux qu’il s’épanouira pleinement.

La fiche de Vincent Fernandez

vincent-fernandezSurnom : –
Date de naissance : 31 janvier 1975
Nationalité :france.png,qitok=AK1iUBMq.pagespeed.ce.KeJSyyQxgA
Poste : Gardien

 
 
 
 
 
 
 

Parcours en clubs :

25x25xchateauroux2_2128.png.pagespeed.ic.1I9o1Ay-X0 1994 – 1996 LB Châteauroux
25x25xparis-st-germain_727.png.pagespeed.ic.M2ULO2TPDd 1996 – 1998 Paris Saint Germain
fc_sochaux_5515.png,qitok=zrPgd8Ha.pagespeed.ce.A9JJd_GPAm 1998 – 2002 FC Sochaux
rc-strasbourg_4025.png,qitok=W24uC25b.pagespeed.ce.4vfAvCpTpC 2002 – 2004 RC Strasbourg
25x25xchateauroux2_2128.png.pagespeed.ic.1I9o1Ay-X0 2004 – 2012 LB Châteauroux

Palmarès de Vincent Fernandez

  • 1995 : Champion du Monde militaire (France)
  • 1997 : Finaliste de la Coupe des Vainqueurs de Coupes (PSG)
  • 1998 : Vainqueur de la Coupe de France, Vainqueur de la Coupe de la Ligue (PSG)
  • 2001 : Champion de France de D2 (Sochaux)

Biographie Vincent Fernandez

Sa carrière en club

vincent-fernandez-chateauroux-01Natif de St Germain en Laye, Vincent Fernandez passe sa jeunesse au PSG. « Je suis de Saint-Germain-en-Laye, je jouais avec mes copains en bas de chez moi, on jouait contre des plus grands et je me suis cassé la jambe…Mes parents ont décidé de m’inscrire dans un club, le camp des Loges était à côté de chez moi, donc ils m’ont inscrit au PSG. »En 1994, il est prêté à Châteauroux en D2, avec lequel les parisiens ont un partenariat. A la lutte avec Franck Zingaro et Karim Boukrouh, il s’impose dans les bois où son gabarit et ses réflexes sont un atout. Sûr sur sa ligne, à l’aise dans le domaine aérien, c’est un grand espoir du foot français. En parallèle, il effectue son service Après le titre de champion du monde militaire de 1995, il prolonge son prêt d’une saison dans le Berry, mais se voit challengé par Frédéric Guéguen. Après une bonne saison, il sera retenu pour disputer les JO de 1996 à Atlanta, sous les ordres de Raymond Domenech, même si le poste de n°1 est tenu par Lionel Letizi.

urlDe retour au PSG, il devient la doublure officielle de Bernard Lama, du fait du départ de Richard Dutruel. Le PSG termine à la 2ème place, assez loin d’un Monaco intouchable et échoue en finale de C2 contre le Barca de Ronaldo. Ridiculisé par la Juve en superCoupe d’Europe, la défaite 6-1 coutera très cher aux parisiens. La saison suivante, alors que la position de Lama est fragilisée, Paris recrute Christophe Revault. Malheureusement, l’ancien havrais explose à l’OlympiaStadion de Munich où Paris en prend 5. Fernandez dispute les coupes, qu’il remporte toute 2, mais on en lui fait pas vraiment confiance. « A mon époque, le PSG était déjà un grand club, il y avait un ou deux jeunes dans le groupe, pour les autres ils étaient prêtés ou alors ils partaient. Lorsque Charles Bietry est arrivé il a voulu tout mettre à sa sauce donc je suis parti. »

vincent-fernandez-ddblockIl quitte donc le PSG en 1998 et s’engage avec Sochaux où il devient titulaire indiscutable en D2. Sous les ordres de Jean Fernandez, il assiste à l’éclosion des jeunes pousses que sont Benoît Pedretti, Camel Meriem, Pierre-Alain Frau et Sylvain Monsoreau, bien encadrés par les anciens (Maxence Flachez, Philippe Raschke, Stéphane Dedebant, [Anto Drobnjak]]…). Après la relégation en 1999, Sochaux va relever rapidement la tête : 4ème en 2000, Sochaux remporte le championnat la saison suivante et retrouve l’élite. Tout va pour le mieux pour l’ex-espoir mais l’arrivée du lillois Teddy Richert va fragiliser le pauvre Fernandez. L’entraineur hésite entre les 2 gardiens, d’autant plus que l’ancien parisien n’est pas non plus exceptionnel. Refusant de jouer en réserve après avor perdu sa place, il est licencié pour faute grave le 7 juin 2002. 7 ans après, Fernandez obtiendra réparation pour licenciement abusif, avec une indemnité d’un peu plus d’1 M€.

fernandezchatoIl va alors rebondir à Strasbourg où il retrouve Danijel Ljuboja. Il doit faire oublier le bibedun paraguayen José-Luis Chilavert. Il fera une assez bonne saison avec les alsaciens,a ssez solide derrière la défense composée d’Habib Beye, Jean-Christophe Devaux, Valérien Ismaël et Yves Deroff. Mais comme souvent, ça ne dure pas. Antoine Kombouaré arrive sur le banc et n’a pas trop confiance en lui (souvenir de l’époque PSG ? ). Il fait venir Richard Dutruel qui est installé au poste de numéro. Heureusement pour lui, l’ancien caennais à la santé fragile et Fernandez peut jouer quelques matchs.

urlAlors en quête d’un club, il revient à Châteauroux, qualifié pour la Coupe UEFA après sa finale de coupe perdue contre la PSG. Contre le FC Bruges, les castelleroussins ne feront pas le poids, malgré Florian Maurice et Teddy Bertin en fin de carrière, le jeune Rod Fanni et l’inoubliable Patricio D’Amico. Il commence par déloger le titulaire Rodolphe Roche et s’installe en cours de saison. Il restera dans l’Indre jusqu’en 2012, vivant des saisons de joies et de peines, luttant alternativement pour la montée ou la descente. Devenu le symbole de cette équipe, il est un peu le père des jeunes pousses du club. Arrivé ne fin de contrat en 2012, il ne trouve pas d’accord avec ses dirigeants. A 37 ans, ca commence à être compliqué, mais faute de mieux, il reste titulaire jusqu’au bout. Lui ne le voit pas de cet œil : « Nous n’avons pas trouvé d’accord financier mais on s’est quitté en bon terme. Je sais que je peux faire encore une ou deux saisons. Preuve en est ma trentaine de matchs disputé cette saison, donc je souhaiterai trouver un challenge en Ligue 1 dans un groupe à 3 gardiens ou un bon club de Ligue 2 ou encore un club ambitieux de National, mais j’ai encore
cette envie de jouer.
»

Que devient Vincent Fernandez ?

Depuis qu’il a quitté Châteauroux, il attend éventuellement un coup de fil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*