Vous êtes ici : Actu et info sur le football » Fiche de Jean Pierre PAPIN

Fiche de Jean Pierre PAPIN

Jean-Pierre Papin

Papin, bleus1Poste : Attaquant

Né le 5 Novembre 1963 à Boulogne-sur-Mer
1m76 pour 72 kg
1ère sélection en équipe de France le 26 Février 1986 à Paris (France 0-0 Irlande du Nord)
54 sélections chez les Bleus, 30 buts de 1986 à 1995

Clubs successifs

de 1983 à 1984   INF Vichy (National)
de 1984 à 1985   Valenciennes (Division 2)
de 1985 à 1986   FC Bruges (Belgique)
de 1986 à 1992   Marseille
de 1992 à 1994   Milan AC (Italie)
de 1994 à 1996   Bayern Munich (Allemagne)
de 1996 à 1998   Bordeaux

fin de carrière à Guingamp en Ligue 2 en 1998

Papin, bleus5Palmarès

– En équipe de France

néant

– En club

Ballon d’or européen en 1991 avec Marseille
Meilleur buteur de la Coupe des Clubs Champions (C1) en 1990, 1991 et 1992 avec Marseille
Vainqueur de la Coupe de l’UEFA (C3) en 1996 avec le Bayern Munich
Vainqueur de la Super Coupe d’Italie en 1992 avec le Milan AC
Champion de France en 1989, 1990, 1991 et 1992 avec Marseille
Champion d’Italie en 1993 et en 1994 avec le Milan AC
Meilleur buteur du Championnat de France en 1988, 1989, 1990, 1991 et en 1992 avec Marseille
Vainqueur de la Coupe de Belgique en 1986 avec le FC Bruges
Vainqueur de la Coupe de France en 1989 avec Marseille
Finaliste de la Coupe Intercontinentale en 1993 avec le Milan AC
Finaliste de la Super Coupe d’Europe en 1993 avec le Milan AC
Finaliste de la Coupe des clubs champions (C1) en 1991 avec Marseille et en 1993 avec le Milan AC
Finaliste de la Coupe de France en 1987 et en 1991 avec Marseille
Finaliste de la Coupe de la Ligue en 1997 avec Bordeaux

 

Papin, bleus4JPP, cet attaquant est sans doute l’un des meilleurs de tous les temps dans la maison bleue. Cet avant-centre sort vraiment du lot, pas même les attaquants actuels tel que Henry ou Trezeguet ne pourraient être comparés à lui, le style est totalement différent. Les Papinades restent véritablement légendaires aux yeux des supporters, ce buteur étonnait surtout par son style et son explosibilité face aux buts grâce à ses reprises de volée parfaites. Lorsqu’on prononce le nom de Jean Pierre Papin, on repense aussitôt à ses buts venus d’ailleurs en équipe de France. Le déboulé de Basile Boli face à la Belgique en match amical sur l’aile droite, son centre et le ciseau vertical de JPP qui loge le ballon hors de portée du portier Belge (3-3). Ou encore ce match éliminatoire de l’Euro 92 au Parc des Princes face à l’Espagne où Papin effectue une bicyclette retournée qui mystifie Zubizareta (3-1). Malheureusement ses exploits offensifs n’auront pas suffi pour apporter à l’équipe de France un titre…

Papin, bleus2A l’âge de 23 ans, Henri Michel repère ce jeune prodige né à Boulogne sur Mer qui évolue alors en Belgique au FC Bruges. Il l’engage dans cette Coupe du Monde 86 où il marque l’unique but dans le 1er match face au Canada (1-0) après une rencontre laborieuse. Une demi-finale manquée face à la RFA (0-2) mais une troisième place obtenue face à la Belgique. Ensuite la carrière de JPP en équipe de France laissera sans doute un goût amer vu le talent et l’énorme potentiel de ce joueur. Une Coupe du Monde 90 passée sous le nez après des éliminatoires manqués et ces deux terribles soirées face à l’Israël de Rosenthal et Harazi (2-3) et contre les Bulgares de Stoichov et Kostadinov (1-2). Jean Pierre se souviendra toute sa vie de son but manqué face à l’Israël qui aurait permis aux Bleus de mener 3-1 et de se mettre à l’abri pour un billet qualificatif à la Coupe du Monde aux USA en 1994. Non, deux Coupes du Monde 1990 et 1994 manquées malgré une équipe de France talentueuse avec Cantona, Boli, Blanc, Deschamps, Ginola ou encore Desailly. Le sélectionneur Gérard Houiller et tout le football Français plongent alors en cet automne 1993 dans une profonde crise. Mais on connaît tous la suite de l’histoire, la reconstruction formidablement pilotée par Aimé Jacquet et cette victoire en Coupe du Monde 1998, sans JPP, remportée pour le plus grand bonheur des supporters de France.

Papin, bleusUn palmarès vierge en équipe de France pour JPP malheureusement mais d’énormes exploits réalisés en club et surtout à l’Olympique de Marseille de Bernard Tapie dans les années 90… Etre meilleur buteur de D1 cinq saisons de suite et meilleur buteur en C1 trois saisons consécutives, peu de grands noms d’attaquants ont pu réaliser cet exploit. JPP a le secret du buteur, ce renard des surfaces, d’énormes qualités, l’instinct du buteur, cette frappe puissante du pied droit, un vrai régal aujourd’hui de revoir la vidéo des buts de Papin. Malgré sa finale manquée en Mai 1991 avec l’OM face à l’Etoile Rouge de Belgrade aux coups de pied aux buts, cet artiste des surfaces décroche le Ballon d’Or en 1991. Le jeu de l’Olympique de Marseille fait rêver toute la France, avec Boli, Waddle ou encore Abedi Pelé, Jean Pierre Papin multiplie les titres de champion de France et les exploits en Coupe d’Europe. Il intègre le grand Milan AC en 1992 et laisse ainsi dans le coeur des supporters Marseillais une emprunte indélébile. Mai 1993 est le spectacle d’une finale qu’il perd avec les Milanais face à son ancien club l’OM, le premier et seul titre à ce jour pour un club Français en Coupe des clubs Champions. Après avoir été Champion d’Italie avec le Milan AC en 1993 et en 1994, il effectue deux saisons au Bayern Munich où il ne parvient pas pleinement à s’exprimer à cause de ses blessures aux genoux. Une finale remportée en C3 avec Munich face à Bordeaux (avec notamment Zidane, Dugarry et Lizarazu) qui venait de réaliser un formidable parcours en éliminant au passage le grand Milan AC.

Papin, bleus3JPP termine sa brillante carrière aux Girondins de Bordeaux de 1996 à 1998, des buts durant ces deux saisons et une finale perdue aux coups de pied aux buts face au Paris SG en finale de la Coupe de la Ligue en 1997. Jean Pierre Papin aura marqué la bagatelle de 30 buts en équipe de France, il est pour le moment dans le trio de tête mais Henry et Trezeguet peuvent encore le doubler au classement… Jean-Pierre PAPIN a eu de nombreux adversaires sur tous les terrains du monde mais comment affronter celui-ci : LA MALADIE ? <a « http://www.9decoeur.org/ »>http://www.9decoeur.org/

On revoit JPP en ce début de saison 2006/07 à Strasbourg en Ligue 2 mais en tant qu’entraîneur, un nouveau défi pour l’ancien buteur spectaculaire du foot Français…


Roulion
Fiche mise en jour en 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*