Vous êtes ici : Actu et info sur le football » Frank LEBOEUF

Frank LEBOEUF

Franck Leboeuf est l’un des premiers joueurs de la grande génération vainqueur du Mondial de foot 1998 à s’expatrier dans un grand club étranger. En effet, après 6 saisons à Strasbourg, il passe la Manche en 1996 pour évoluer durant 5 saisons à Chelsea. Avec le club anglais, il gagnera une Coupe d’Europe, la C2 (Coupe des Coupes) en 1999 ou encore deux Coupes d’Angleterre (1997, 2000). Il fut aussi le remplaçant de luxe de la charnière centrale de l’Equipe de France championne du Monde 1998 et championne d’Europe 2000.


Sommaire


La fiche du Beef

Leboeuf, bleus2

Poste : Défenseur central

Date de naissance : le 22 Janvier 1968 à Marseille

Mensurations : 1m83 pour 76 kg

Infos diverses :

 

  • Dernier Club : Al-Wakrad
  • 1er match en D1 le 13 Août 1988 (Nice 1-0 Laval)
  • 1er match en Equipe de France le 22 Juillet 1995 (Norvège 0-0 France)
  • 50 matches avec les Bleus, 4 buts

Parcours en clubs :

1986 – 1988 CS Meaux (D3)
1988 – nov 1990 Stade Lavallois (D2)
rc-strasbourg nov 1990 – 1996 RC Strasbourg
chelsea 1996 – 2001 Chelsea FC
olympique_de_marseille 2001 – 2003 Olympique de Marseille
2003 – 2004 Al Sadd SC (Qatar)
2004 – 2015 Al Wakrah SC (Qatar)

Palmarès de Leboeuf

  • Coupe du Monde 1998 (France)
  • Euro 2000 (France)
  • Coupe des Confédérations 2001 (France)
  • Vainqueur de la Coupe des Coupes (C2) : 1998 (Chelsea FC)
  • Vainqueur de la Supercoupe d’Europe : 1998 (Chelsea FC)
  • Vainqueur de la Coupe Intertoto, Finaliste de la Coupe de France : 1995 (RC Strasbourg)
  • Vainqueur de la Coupe d’Angleterre : 1997, 2000 (Chelsea FC)
  • Vainqueur de la Coupe de la League : 1998 (Chelsea FC)
  • Vainqueur du Charity Shield : 2000 (Chelsea FC)
  • Champion du Qatar : 2004 (Al Sadd Doha)

Biographie de Franck Leboeuf

Leboeuf, bleusNé à Marseille, le début de carrière de Franck Leboeuf est marqué par les galères. De ces débuts à Hyères à son apogée à Chelsea, Franck a toujours été un battant et s’est forgé son destin à la force du poignet, à l’image de la rencontre avec son épouse. Dans son bus qui l’emmène à Hyeres, elle est là et il finit par l’aborder pour enfin conclure, comme ses nombreux pénaltys, uniques buts de sa carrière ou presque.

Ses débuts en 3e Division aux 6 saisons Strabourgeoises

Viré de la formation varoise, il part avec sa femme dans la banlieue parisienne, à Meaux, qui végète en 3ème division. Son style rugueux et sa conduite de balle caractéristique tapent dans l’oeil des recruteurs du Stade Lavallois où il posera ses valises durant 2 saisons. En 1990 c’est le premier tournant de sa carrière, il part pour Strasbourg où il s’imposera rapidement dans l’axe, grâce à ses long dégagements en touche et son jeu sans fioriture. Durant ses 6 belles années en Alsace, il conduira le club du bas de tableau à l’Europe remportant son 1er titre avec la Coupe Intertoto, en 1995, et il emmène Strasbourg en finale de la coupe de France, toujours la même année. Lors de cette saison, Strasbourg est même la première équipe à faire tomber le FC Nantes, à l’occasion de la 32ème journée. Devant de tels résultats, il s’ouvre les portes de l’Equipe de France dont il sera le n°3 de la charnière centrale pendant longtemps.

Franck Leboeuf est resté presque 6 saisons à Strasbourg où, en 1995, il a gagné une Coupe Intertoto et perdu une finale de Coupe de France.

De Hyères au titre de champion d’Europe 2000 avec la France

Né à Marseille en 1968, ce talentueux défenseur réalise des débuts prometteurs en Division 3 à Hyères et à Meaux, il connaît ensuite une progression à Laval en Division 2 puis réalise six grandes saisons au RC Strasbourg où il participe à pratiquement tous les matches. Son jeu est précis, ses interventions en défense sont propres, son jeu de tête a permis au club Alsacien d’inscrire bon nombre de buts lors de ses montées sur les corners.

Le 22 Juillet 1995 il honore sa première sélection en équipe Nationale face à la Norvège (0-0), Frank Leboeuf réalise de bons débuts en équipe de France mais n’est pas sélectionné dans les 22 pour l’Euro 96. Il veut redonner une nouvelle dimension à sa carrière en signant à Chelsea où il ne tarde pas à s’imposer. Il y remporte la Coupe d’Angleterre en 1997 et en 2000 et la Coupe des Coupes en 1998.

Frank Leboeuf est régulier et multiplie les bons matches avec le club Londonien, il décroche une place dans les 23 Bleus pour l’Euro 2000 mais il ne participe qu’au troisième match de poule (France 2-3 Pays-Bas). L’équipe de France réalise un doublé historique après une finale remportée face à l’Italie au Stade de Kuip à Rotterdam grâce à une égalisation de Sylvain Wiltord (93ème) et un but en or en première mi-temps de prolongation de David Trezeguet qui crucifie Francesco Toldo et toute l’Italie.

Les titres Européens avec Chelsea

Leboeuf, bleus3Sa calvitie naissante, transformée en crâne chauve, et surtout son style de jeu le conduisent tout naturellement en Angleterre en 1996, terre de prédilection pour les défenseurs bourrins, moches et rétifs aux relances propres. Aussi, des blues de Chelsea aux Bleus il n’y a qu’un pas et Franck Leboeuf dispute même la finale de la Coupe du Monde 98 au dépens de Laurent Blanc expulsé en demi finale. Si les supporters craignent le pire avec l’absence du président, libéro au jeu élégant et à la technique fine, le meilleur arrive et Francky fait son match. 1998 est vraiment un grand cru puisque Chelsea remporte cette année là la C2 ainsi que la Coupe de la Ligue anglaise. Sur sa lancée, ce sera même lui qui marquera le penalty décisif contre l’Andorre à la 85ème des qualif pour l’Euro, qu’il remportera également.

Leboeuf, titulaire en défense pour la finale du Mondial 98

Les Bleus de l’équipe de France mènent deux buts à un dans cette demi-finale du Mondial 98 au Stade de France face à la Croatie. Lilian Thuram a inscrit les deux buts des tricolores. Dans la surface de réparation Française, le croate Bilic tombe à terre en simulant une blessure à l’œil alors que Laurent Blanc l’a à peine poussé au visage de la main, carton rouge, la sanction est lourde, le libero de l’équipe de France ne pourra pas jouer la finale face au Brésil, ce sera donc Frank Leboeuf qui le remplacera.

Le défenseur de Chelsea réussit sa finale face aux Brésiliens (3-0), il parvient à bloquer les contre-attaques de Ronaldo, Leonardo et de Rivaldo. Frank Leboeuf remporte le Mondial 98 avec l’équipe de France après un parcours parfaitement négocié grâce au coaching de qualité d’Aimé Jacquet, grâce à cette défense de fer (Lizarazu, Thuram, Blanc, Desailly et Leboeuf) et surtout grâce à ce génie de Zinedine Zidane qui inscrit deux buts de la tête en finale face au Brésil. Frank Leboeuf gardera un souvenir indélébile de ce Mondial 98 en France, il devient champion du Monde et a prouvé aux supporters Français que son expérience et sa qualité de jeu avaient apporté de l’assurance à la défense Française.

Avec Chelsea, Franck Leboeuf a glané de nombreux titres : la Coupe des Coupes (1998), deux Coupes d’Angleterre (1997, 2000) et une Coupe de la Ligue anglaise (1998).

Les années 2000 de Franck

Leboeuf, bleus4En 2001, vieillissant, il est plus ou moins invité à partir et rejoint le club de son coeur, l’OM où avec Danny le Rouge (Daniel Van Buyten) il formera une solide défense centrale. Mais le drame coréen passera par là et Franck restera comme celui qui s’est jeté sur El Hadji Diouf lors du match d’ouverture, amenant le but sénégalais qui tuera des français partis la fleur au fusil et la bite au vent dans l’hôtel Sheraton. Sa réputation est faite et Franck Leboeuf restera dans l’esprit des footix comme une chèvre.

Pourtant, en 2003, il porte l’OM à la 3ème place du classement avec Cyril Chapuis et Bakayoko devant, exploit incroyable qui ne le réhabilitera point. En 2003, il part au Qatar où il finira tranquillement sa carrière…

Le naufrage de la Coupe du Monde 2002

En Juin 2002 Frank Leboeuf est titulaire au sein de la défense Française en charnière centrale mais il connaît malheureusement le naufrage dans ce Mondial 2002 marqué par le premier acccroc de la génération dorée. Zinedine Zidane se blesse à la cuisse lors de France – Corée en match de préparation. Son 50ème et dernier match face à l’Uruguay (0-0) au premier tour est difficile, les Bleus battus par le Sénégal (0-1) en match d’ouverture évoluent à dix après l’expulsion de Thierry Henry et ne peuvent faire mieux que match nul face à de solides joueurs Urugayens. Il fallait battre le Danemark par deux buts d’écart ensuite mais la France subit une défaite (0-2) et sombre dans ce Mondial 2002, aucun but inscrit, c’est cruel pour tous les supporters.

Deux saisons marseillaises en défense aux côtés de Van Buyten

Deux saisons passées à l’OM de 2001 à 2003, Frank Leboeuf subit les critiques mais réalise de bons matches en tant que capitaine du club Phocéen. Il finit sa longue et belle carrière au Qatar, malgré les nombreuses critiques faites sur ce brillant défenseur, on peut affirmer que ce joueur aura été tout au long de sa carrière exemplaire et présent dans les grands rendez-vous. Une très bonne mentalité dans et en dehors du terrain, un très bon complément de Laurent Blanc en défense en équipe de France, son entente avec Desailly, Lizarazu et Thuram aura toujours été excellente. Frank Leboeuf du haut de ses 50 sélections peut donc figurer dans les grands noms de l’équipe de France.

Que devient-il ?

Leboeuf consultant

Al-Wakra's Leboeuf fights for the ball with Al-arabi's Kravalho during their semi-final of Qatar's ...Après avoir pris du plaisir durant quelques années en voyageant, en visitant les Etats-Unis et en jouant l’auto-dérision dans une pub pour la viande bovine, on retrouve un Franck Leboeuf en forme en 2006 comme consultant pour la Coupe du Monde aux côtés de l’inusable Thierry Rolland ou de Christophe Josse.

Sans commentaires

Grâce à ses commentaires avisés ainsi que sa faconde inimitable il est même reconnu comme ballon de plomb 2006, prix décerné par les Cahiers du Foot. Voici sa fiche.

Ses atouts

Contestation systématique des décisions arbitrales, verbiage, surenchère beaufiste sur les propos de Thierry Roland, plus-value technique proche du néant.

Son best of

« Je me suis toujours demandé à quoi ça servait l’arc de cercle devant la surface de réparation« .
« Mauvaise passe de Bak à son gardien… ça m’est arrivé aussi, une fois« .
« Robben, vous lui donnez un ballon, il vous rend une balle de ping-pong« .
« Il est toujours bon de commencer par une victoire, surtout lors du premier match« .
« Beckham a dit “touche”, donc l’arbitre a dit “touche”. Mais en fait, il n’en savait rien« .
« Pour une fois qu’une reine est belle ! (…) Les Espagnoles sont belles, c’est pas comme les Anglaises« .

Au-delà de la performance télévisuelle on peut se demander ce qui a poussé les internautes à le privilégier dans une compétition d’un haut niveau. Des commentateurs chevronnés tels que Thierry Gilardi (TF1) méritaient d’autant plus ce trophées qu’on est en droit d’attendre d’eux un certain savoir-faire. L’exemple de Gilardi est ici parfaitement significatif d’une évolution vers la médiocrité entre Canal et TF1. A force de prendre les gens pour des cons, on finit sans doute par le devenir. En effet, Franck Leboeuf a payé sa carrière de joueur où il a été élevé au rang de chèvre absolue à cause de sa faiblesse technique relative.

On peut ici se poser la question du rôle des medias dans l’éducation footballistique des spectateurs. A force de faire passer des talonnades et autres râteaux pour des gestes techniques exceptionnels, les footballeurs moins doués techniquement passent pour des buses alors que défensivement Leboeuf état sans doute un des meilleurs de sa génération. Son passage à l’OM en est le témoignage criant. A ses côtés, Van Buyten pouvait s’exprimer pleinement. Quand il est parti, ce même Van Buyten s’est révélé un piètre chef de défense. Mais les mêmes médias qui ridiculisent Leboeuf se scandalisent de voir Barthez sifflé au Stade de France.

Son après carrière de footballeur est multiple puisqu’il est consultant, il a été entraîneur, il a fait de la téléréalité… et ce n’est certainement pas fini.

Leboeuf entraineur

Conscient d’un tel manque de considération Leboeuf part vivre aux USA où il commente sur ESPN Classic… sans doute ses propres matchs avec Strasbourg, à l’époque où on le prenait encore pour un très bon joueur… ce qu’il fut sans doute. Par ailleurs, il a entraîné le FC Hollywood, le vrai l’authentique, et non le Bayern Munich. Cette équipe est composée de stars de cinéma et autres vedettes de séries américaines, comme un des héros de « Portés Disparus » diffusé sur France 2, qui joue au poste de gardien. Si le niveau est très hétérogène, nul doute que cette expérience lui apprendra beaucoup sur les ficelles du métier, si toutefois il prend la peine de passer ses diplômes.

Leboeuf en vrac

Le bon Franck a également fait partie des invités pour l’émission « Koh-Lanta : le choc des héros ».

Fiche mise à jour en 2015 par fanafoot

One thought on “Frank LEBOEUF

  1. Quelle chèvre doublé d une grosse bise ce le boeuf!!!ahaha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*