Vous êtes ici : Actu et info sur le football » Christian KAREMBEU

Christian KAREMBEU

Christian Karembeu crève l’écran avec le FCNA et sa génération dorée. Il s’impose rapidement en Equipe de France, à qui il apporte la qualification pour l’Euro 96 grâce à un but tout à la volonté en Roumanie.

La fiche du cheval fou

Karembeu, bleus

Poste : Milieu défensif

Date de naissance : le 3 Décembre 1970 à Lifou (Nouvelle-Calédonie)

Mensurations : 1m77 pour 71 kg

Infos diverses :

  • Dernier club : S.E.C. Bastia (a pris sa retraite le 13/10/2005)
  • 1er Match en équipe de France le 14 Novembre 1992 au Parc des Princes à Paris ( France 2-1 Finlande)
  • 1er match en Division 1 le 4 Mai 1991 (Nantes 2-3 Auxerre)
  • 53 matches avec les Bleus, 1 but

Parcours en clubs :

fc_nantes 1990 – 1995 FC Nantes
1995 – dec 1997 Sampdoria de Gênes
real_madrid dec 1998 – 2000 Real de Madrid
2000 – 2001 Middlesbrough FC
2001 – 2004 Olympiakos le Pirée
2004 – jan 2005 Servette Genève
jan 2005 – 2005 SC Bastia

Palmarès de Karembeu

  • Coupe du monde – 1998 (FRANCE)
  • Euro 2000 (FRANCE)
  • Finaliste de la Coupe de France en 1993 (Nantes)
  • Vainqueur du Championnat de France en 1995 (Nantes)
  • Vainqueur de la Ligue des Champions (C1) en 1998 et 2000 (Real Madrid), Finaliste de Super Coupe d’Europe en 1998 (Real Madrid)
  • Champion de Grèce 2002 et 2003 (Olympiakos Le Pirée)

Biographie de Christian Karembeu

Ses débuts avec l’équipe de Nantes et son fameux jeu à la Nantaise

Karembeu2, bleusLe kanak crève d’abord l’écran avec le FCNA et sa génération dorée. Le titre en poche en 1995, on l’imagine prendre la direction de grands clubs tant son jeu impressionne.

Retour sur une carrière faîte de succès

De 1990 à 1995, Christian Karembeu connaît beaucoup de réussite avec son premier club le FC Nantes. Un titre de champion de France en 1995 remporté avec brio et surtout après une série d’invincibilité record (aucun match perdu dans toute la saison 1994-95 en Division 1). Avec Patrice Loko et Nicolas Ouedec, Karembeu se fait remarquer dans le championnat Italien, il signe à la Sampdoria de Gênes en 1995 et après deux saisons prometteuses, il parvient enfin à obtenir une place au Real Madrid dans le club de ses rêves où il remporte la C1 dès sa première saison dans ce club Espagnol. Malheureusement en 1999, il n’est pas souvent titulaire au Real, il croise d’ailleurs la route de Nicolas Anelka à Madrid. Ce dernier aura remporté la Champions League 2000 en finale face à Valence (3-0) au Stade de France à Saint-Denis.

Après une petite saison passée en Premier League à Middlesbrough, le mari d’Adriana Karembeu signe dans le championnat de Grèce à l’Olympiakos Le Pirée. Karembeu est toujours aussi performant avec le club Grec, de belles apparitions en Coupe d’Europe en 2002 et en 2003, il devient d’ailleurs champion de Grèce au cours de ces deux années. Le football Grec aura d’ailleurs surpris les parieurs et les bookmakers puisqu’ils remportent l’Euro 2004 après avoir sorti l’Espagne en poule, la France en quarts, la République Tchèque en 1/2 puis en finale la Grèce bat le Portugal, l’organisateur de l’Euro (1-0).

Karembeu aura pourtant prévenu avant de faire attention au football Grec qui est en constante progression. Après quelques mois passés au Servette Genève en Suisse, Christian Karembeu effectue son grand retour dans le championnat de France de Ligue 1, il fait le bonheur du S.E.C. Bastia qui termine difficilement la saison 2004/05. A 34 ans, Karembeu est toujours compétitif, un beau passé avec l’équipe de France, un grand nom à laisser dans les tablettes de l’histoire des Bleus, même si le public du Stade de France l’avait sifflé de manière injustifiée lors de ses derniers matches avec les tricolores. En Octobre 2005, Christian Karembeu met à terme à sa carrière professionnelle.

Un passage par la Sampdoria avant de rejoindre le grand Real

Karembeu3, bleusIl signe pourtant à la Sampdoria de Gênes, qui, il est vrai, jouissait d’un statut encore intéressant à l’époque. Mais très vite cela se passe mal, d’autant plus que le Real le veut. Il y parviendra en 1998 (au mercato), après un bras de fer avec son club. Tout de suite son arrivée coïncide avec le retour en grâce de la Casa Blanca qui remporte la C1 cette même année, ce qui n’était plus arrivé depuis l’ère Di Stefano.

Une année 1998 de folie

Christian Karembeu est dans le top 50 des joueurs les plus sélectionnés en équipe de France avec 53 matches en sélection. D’origine Calédonienne, Christian Karembeu a connu une année 1998 couronnée de succès. Alors qu’il veut à tout prix quitter la Sampdoria de Gènes depuis plusieurs mois, il obtient enfin le feu vert des dirigeants Italiens pour enfin intégrer l’effectif du Real Madrid en Janvier 1998.

La Champion’s League avec le Real

Au mois de Mai 1998 il remporte la Champions League face à la Juventus de Turin (1-0) grâce à un but de Pedrag Mijatovic. Karembeu est compétitif, ce milieu de terrain de qualité est sélectionné dans les 22 qui auront la chance de défendre les couleurs de la France dans ce Mondial 98 organisé dans plusieurs villes Françaises.

La Coupe du Monde avec la France

Après un parcours semé d’embûches, Christian Karembeu et l’équipe de France offrent aux supporters Français le meilleur cadeau qui puisse exister : la Coupe du Monde. Le premier tour est survolé avec trois victoires obtenues avec panache (3-0 face à l’Afrique du Sud au Stade Vélodrome à Marseille, 4-0 face à l’Arabie Saoudite au Stade de France à Saint-Denis puis 2-1 face au Danemark au Stade de Gerland à Lyon).

En huitièmes de finale les Bleus sortent difficilement le Paraguay de José Luis Chilavert (1-0), avec le but en or de Laurent Blanc sur une remise lumineuse de la tête de David Trezeguet dans un Stade Bollaert à Lens où le public est comblé de bonheur après ce match à suspense sous la chaleur.

Ce quart de finale face à l’Italie est une nouvelle fois difficile pour le cœur, les coéquipiers de Christian Karembeu parviennent à sortir les Italiens aux tirs aux buts.

En demi-finale face à la Croatie, Lilian Thuram se surpasse en inscrivant un double encore inexplicable aujourd’hui (2-1).

Enfin Christian Karembeu connait le sacre avec l’équipe de France en finale face au Brésil, il est titulaire dans cette finale d’anthologie, les Bleus remportent cette finale 3-0 avec un doublé de Zinedine Zidane et un but d’Emmanuel Petit dans les dernières secondes.

Karembeu1, bleusLes années passant son volume de jeu, basé uniquement sur son physique, se réduit comme une peau de chagrin. Sur un plan international, c’est un peu pareil. Victime de sa grande polyvalence, Jacquet puis Lemerre ne savent pas trop où le faire jouer, si ce n’est sur le banc de touche. Petit à petit donc, l’oiseau quitte son nid et après une escapade ratée en Angleterre, il s’envole pour la Grèce, plus proche de sa dulcinée, la mannequin Adriana. Là-bas, il va connaître la gloire et la fortune, ainsi qu’un poste de n°10 par moment.

Rebelote en 2000 avec le doublé Ligue des Champions et Coupe d’Europe des Nations

Après des éliminatoires de l’Euro 2000 difficiles, l’équipe de France fait un parcours réussi avec cette finale à suspense face à l’Italie où Sylvain Wiltord évite la défaite à la 94ème minute de jeu. David Trezeguet inscrit le but en or (2-1) et apporte à la France un nouveau titre de champion d’Europe après celui obtenu par la bande à Michel Platini en 1984.

Oui Christian Karembeu a participé activement à ce double succès des tricolores, au poste de milieu défensif, il a su apporter son expérience, sa vitesse, l’efficacité de ses tacles et de ses interventions. Avec Patrick Vieira, Didier Deschamps et la charnière centrale Desailly-Blanc, Christian Karembeu a fait partie de l’une des meilleures défenses internationales de l’histoire. Avec Lizarazu et Thuram, les Bleus sont parvenus à réussir un double exploit en 1998 et en 2000 grâce à cette défense très solide et au talent de Zidane et Djorkaeff et à l’efficacité de Henry et Trezeguet face aux buts adverses.

Pirès et Wiltord ont su aussi apporter leur vitesse et leur adresse dans les passes et les frappes au but. Christian Karembeu finit sa carrière en équipe de France et laissera un bon souvenir, un seul but en équipe de France dans toute sa carrière mais bon nombre de matches réussis, une présence sur le terrain bien utile dans le système de jeu d’Aimé Jacquet puis de Roger Lemerre.

En fin de carrière, après Avoir déposé ses encours en Suisse, au Servette (quoique), il ira aider Bastia à se sauver, pour finir la saison 2004-05. Mais sa présence en défense centrale ne parvient pas à sortir le club corse de l’ornière et il arrête sa carrière la-dessus.

Que devient-il ?

Karembeu4, bleusChristian est comme un coq en pâte et n’a même pas vraiment besoin de se poser la question de sa reconversion. En effet, sa femme lui assure couverture médiatique et revenus. Il peut donc s’adonner à sa passion et son hobby depuis plusieurs saisons : regarder des matchs en tribune présidentielle et dépenser son blé en association caritative. Il s’est laissé repousser les dreadlocks, pour ressembler à son idole et néanmoins ami Francis Lalane, avec qui il partage un amour non réciproque pour les Bleus.

Afin de justifier ses voyages promotionnels, il occupe bien une fonction d’ambassadeur FIFA, sorte d’emploi fictif fait de présences obligatoires aux cocktail onéreux et de coups d’envoi fictifs. Toujours dans le sponsoring par acte de présence, il est également l’ambassadeur de la marque Kavani. Elle est pas belle la vie.

Enfin, il fait quelques télés et semble opter pour une carrière de consultant de luxe, notamment sur France Télévision, où il a été invité de Stade 2 . C’est qu’il a bon goût en plus. Depuis 2008, il a rejoint Orange Foot et son équipe de consultants (Youri Djorkaeff, Luis Fernandez, Franck Sauzée). Il y présente notamment Orange Tour Football, le show hebdomadaire qui se déplace chaque week-end sur un nouveau stade pour présenter l’affiche Ligue 1 du samedi.

Fiche mise à jour en 2015 par fanafoot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*