Vous êtes ici : Actu et info sur le football » Didier DESCHAMPS

Didier DESCHAMPS

Capitaine emblématique de l’OM et de l’équipe de France, Didier Deschamps est l’un des sportifs français les plus titrés de tout les temps. Avec les Bleus, il écrira les plus belles pages de sa carrière, devenant champion du Monde en 1998 puis champion d’Europe en 2000. En club, que ce soit avec l’OM, la Juve ou Chelsea, la Desch a remporté de nombreux titres, portant haut les couleurs de ces équipes. Depuis 2012, Didier est le sélectionneur des Bleus.


Sommaire


La fiche de la « Desch »

Deschamps1, bleus

Poste Milieu défensif

Date de naissance : le 15 octobre 1968 à Bayonne

Mensurations : 1m74 pour 71 kg

Infos diverses :

  • 1er Match en Division 1 le 27 Septembre 1985 (Brest 1-3 Nantes)
  • 1ère sélection en équipe de France le 29 Avril 1989 à Paris (France 0-0 Yougoslavie)
  • 103 matches avec les Bleus, 4 buts
  • Sélectionneur de l’Equipe de France depuis 2012 (quart de finale de la Coupe du Monde 2014)

Parcours en club

fc_nantes 1985 – nov 1989 FC Nantes
olympique_de_marseille nov 1989 – 1990 Olympique de Marseille
girondins_de_bordeaux 1990 – 1991 Girondins de Bordeaux
olympique_de_marseille 1991 – 1994 Olympique de Marseille
juventus 1994 – 1999 Juventus de Turin
chelsea 1999 – 2000 Chelsea FC
valencia_cf 2000 – 2001 Valencia FC

Palmarès de Deschamps

     – comme joueur

  • 1990 : Champion de France (OM)
  • 1992 : Champion de France (OM)
  • 1993 : Vainqueur de la Ligue des Champions (OM)
  • 1995 : Champion d’Italie, Vainqueur de la Coupe d’Italie, Finaliste de la Coupe UEFA, (Juventus)
  • 1996 : Vainqueur de la Ligue des champions, Champion d’Italie (Juventus), Vainqueur de la Coupe Intercontinentale (Juventus), Vainqueur de la Supercoupe d’Europe (Juventus)
  • 1997 : Champion d’Italie (Juventus), Finaliste de la Ligue des Champions (Juventus)
  • 1998 : Champion du Monde (France), Champion d’Italie (Juventus), Finaliste de la Ligue des Champions (Juventus)
  • 2000 : Vainqueur de l’Euro (France), Vainqueur de la Coupe d’Angleterre (Chelsea)
  • 2001 : Finaliste de la Ligue des Champions (Valence)

     – comme entraîneur

  • 2003 : Vainqueur de la Coupe de la Ligue (Monaco)
  • 2004 : Finaliste de la Ligue des Champions (Monaco), meilleur entraineur de Ligue 1 (Monaco)
  • 2007 : Champion d’Italie en Serie B (Juventus)
  • 2010 : Champion de France (Marseille), Vainqueur de la Coupe de la Ligue (Marseille), Vainqueur du Trophée des Champions (Marseille)
  • 2011 : Vainqueur du Trophée des Champions (Marseille), Vainqueur de la Coupe de la Ligue (Marseille)
  • 2012 : Vainqueur de la Coupe de la Ligue (Marseille)

Biographie de Didier Deschamps

Natif de Bayonne, Didier Deschamps s’essaye au rugby dans sa tendre enfance, mais abandonne vite « J’ai arrêté le rugby lorsque je me suis aperçu qu’autour de moi, ils étaient beaucoup plus grands. ». Il se met donc au foot dans le club de l’Aviron Bayonnais… Ses qualités ne sautent pas forcement aux yeux mais déjà tout jeune c’est un meneur d’homme… Il se fait remarquer en Ligue d’Aquitaine et intègre le centre de formation de la Jonelière dès 82.

Ses débuts professionnels à Nantes

deschamps, the winnerIl ne mettra que 2 ans pour intégrer l’équipe première. Milieu récupérateur, il n’est pas technique pour deux sous mais a un volume physique exceptionnel, sans compter sa forte personnalité qui en fait un relais indispensable. C’est à Nantes qu’il rencontre le jeune Marcel Desailly, son meilleur copain. Tellement proche que c’est lui qui sera chargé d’annoncer la nouvelle de la mort de Seth Adonkor, le grand frère de Marcel.

Cet épisode achèvera de cimenter une amitié indéfectible. C’est malgré tout la douce époque du centre de formation : « L’époque du centre de formation. J’ai 17 ans, c’est un âge où je dérive un peu. Sans faire de gros écarts, je pense surtout à m’amuser. Je découvre les filles, les fringues …. il faut dire que jusqu’à 16 ans, je n’ai rien fait. Comme je débute en pro, je gagne un peu d’argent. Alors, avec Marcel Desailly, Sidi Kaba, Jean-Jacques Eydelie, Xavier Gravelaine, je passe pas mal de temps au « New way » et au « Speak easy », des boites à Nantes. Pendant un certain temps, je n’ai pas une vie très saine et je mets ma carrière, un peu, entre parenthèses. Je me souviens des paroles de Budzinski :- il vaut mieux en profiter maintenant car tu peux te reprendre. Car, si tu t’amuses à 24 ans, tu ne reviens plus ! mais à 18 ans, je rencontre ma future femme, Claude. Évidemment, ça calme … ».

A Nantes, Didier Deschamps devient vite un joueur indispensable, reléguant ses concurrents sur le banc, comme Vincent Bracigliano, Julio Olarticoechea ou Fabien Debotté. Malheureusement pour lui, le FC Nantes est au creux de la vague et cela l’empêche de se fournir un palmarès. Après 5 ans en jaune et vert, il est recruté par l’OM en novembre 1989.

A Nantes, Didier Deschamps rencontre son pote Marcel Desailly. Malgré 5 saisons chez les Canaris, il ne remporte aucun titre. Mais, c’est à Nantes qu’il construit les bases qui feront de lui l’un des sportifs français le plus titré.

La grande période marseillaise avec une pige à Bordeaux

Didier Deschamps, MarseilleSes débuts sur la Canebière sont mitigés. Tapie lui fait une confiance aveugle mais les supporters sont plus dubitatifs. Il faut avouer que le jeune Didier ne court pas très vite, n’a pas une technique hors du commun… c’est juste un joueur qui a du coffre. Comme les supporters ne sont pas dans le vestiaire, ils ne se rendent pas compte de l’impact du jeune international qui a découvert les Bleus quelques mois plus tôt.

Afin de ne pas le griller, Tapie a la bonne idée de le prêter une saison à son meilleur ennemi, les Girondins de Bordeaux. En toile de fond de la saison 90-91, il y a le parfum de fin de règne du truculent Claude Bez… Bordeaux termine à une modeste 10ème place et est relégué administrativement en D2.

A son retour à l’OM, en 1991, Tapie souhaite utiliser Deschamps comme monnaie d’échange, en compagnie de Bernard Pardo, pour récupérer Jocelyn Angloma mais le jeune milieu de terrain s’oppose fermement à cette transaction. Il obtient donc gain de cause et reste à l’OM où il devient le cadre que tout le monde attendait, aussi bien avec les phocéens qu’en équipe de France. Le temps ayant fait son œuvre, il a atteint la maturité nécessaire pour accomplir son destin. Champion de France 1992, il est de l’équipe qui soulève la Coupe aux grandes oreilles un soir de mai 1993… Fidèle soldat du système Tapie, Deschamps se montre le capitaine idoine d’une équipe qui semble indestructible. Et pourtant, quelques jours avant la finale de Munich, des bruits de couloirs au stade Nungesser annonçaient la chute. L’affaire OM-VA emporte l’OM et le foot français avec lui. Sans lien de cause à effet, après un Euro 92 raté, les Bleus se prennent les pieds dans le tapis bulgare en octobre 93, tandis que l’affaire OM-VA secoue tout le microcosme…Après une dernière saison à l’OM, Didier Deschamps ne reste pas pour évoluer en D2 avec le club et part pour la Juventus de Turin…

Didier Deschamps est le capitaine français du premier titre en Ligue des Champions d’un club hexagonal. A jamais le premier !

Des titres, encore des titres avec la Juventus

Avec la Juve, Didier va devenir la Desch’ le capitaine des Bleus, l’aboyeur indispensable… Finaliste de la Coupe UEFA, champion d’Italie et vainqueur de la Coupe pour sa première saison, il remporte la Ligue des Champions la saison suivante, contre l’Ajax d’Amsterdam… Champion également en 1997 et 1998, il aura multiplié les titres en 5 ans à la Juve ou un certain Zinedine Zidane l’a rejoint. Dès 1996, Marcello Lippi lui rend un hommage vibrant : « Depuis qu’il porte le maillot Bianconero, Didier a toujours donné le meilleur de lui-même. A sa façon, c’est un joueur hors du commun, un « furioclasse ». Les « furioclassi », ce ne sont pas seulement ceux qui font des remises de la poitrine ou du talon. Ce sont ceux, comme Didier, qui fournissent un rendement exceptionnel pendant 9 mois … » Malheureusement, il ne portera jamais le brassard juventini car il est dévolu au plus vieux sur le terrain, ce qu’il n’a jamais eu l’occasion d’être.

Avec la Juventus de Turin, Didier Deschamps gagne 3 Scudetto (1995, 1997, 1998) et une Ligue des Champions (1996). En 1996, il est rejoint chez la Vieille Dame par Zinedine Zidane. Ce duo, l’un par son caractère de meneur et l’autre pas sa géniale technique, fera tout gagner à l’Equipe de France

Un capitaine emblématique

Serait-il vraiment utile de rappeler le palmarès de Didier Deschamps ? C’est simple, ce milieu récupérateur a TOUT gagné dans sa carrière ! C’est le footballeur Français le plus titré ! Il a remporté les trophées les plus prestigieux en tant que Capitaine avec l’équipe de France (Coupe du Monde 1998 et Euro 2000) et avec Marseille (C1 en 1993) et la Juventus de Turin (C1 en 1996). Comment décrire ce meneur d’hommes ? Sur le terrain et dans le vestiaire, Didier Deschamps était connu pour ses qualités de patron. Il communiquait parfaitement avec ses coéquipiers et constituait le relais idéal avec notamment Aimé Jacquet chez les Bleus durant le Mondial 1998 et avec Roger Lemerre durant l’Euro 2000.

Le capitaine Champion du Monde 1998

Deschamps, Equipe de France, champion du monde

Parallèlement à cela, Aimé Jacquet en a fait un des ses cadres pour préparer la Coupe du Monde 1998. Avec Laurent Blanc, c’est un des rares survivants d’octobre noir : Exit les Cantona, Ginola, Papin… Après un Euro 96, qui laisse un gout d’inachevé, il emmène la France sur le toit du Monde en 1998. 2 ans plus tard il remet ça avec l’Euro 2000. Sa dernière compétition fut assez délicate pour lui. Diminué physiquement, avec un rendement moyen, les critiques ont commencé à pleuvoir de toute part (presse et coéquipiers) sur ce capitaine trop vieux, aux allures de sénateur. Lors de la finale, il annonce sa retraite internationale et le transfert de brassard à son pote Marcel Desailly fut un des moments fort de cet Euro. Il jouera son dernier match en forme du jubilé contre l’Angleterre en aout. En 103 sélections, il n’aura perdu que 12 matchs en Bleu.

Le parfait opposé de Zidane : pas technique mais aboyeur hors paire

Pas forcément talentueux techniquement et explosif sur le terrain, Deschamps se montrait malgré tout efficace et performant dans la récupération des ballons, dans les tâcles, dans la relance et dans l’organisation du jeu de l’équipe de France. Le Mondial 1998 restera pour lui et toute la France un souvenir pour l’éternité. Avec l’OM en 1993, il apporta la première et la seule Coupe d’Europe des clubs Champions à la France au terme d’une finale historique face au grand Milan AC (1-0, but de la tête de Basile Boli juste avant la fin de la première mi-temps). Avec la Juventus Turin, il se montre brillant avec son coéquipier Zinedine Zidane, il multiplie les titres dans le Calcio et en coupes d’Europe.

A l’image de sa victoire en Ligue des Champions avec Marseille, Didier Deschamps est le premier capitaine d’un équipe de France à soulever la Coupe du Monde de foot. C’était un soir de juillet 1998 au Stade de France. A jamais le premier !

La fin de sa carrière de joueur à Chelsea puis Valence

Laissé libre par la Juve à l’été 2000, il débarque à Chelsea où il retrouve quelques anciens coéquipiers comme Franck Leboeuf ou Marcel Desailly. Il ne reste qu’une saison en Angleterre, le temps de gagner la Coupe tout de même. Carbonisé mais pas mort, il s’offre un dernier challenge au FC Valence en 2000-2001. Les espagnols atteignent la finale de la C1, perdu aux penos contre la Bayern.. mais Deschamps n’y est plus, ne joue que très peu…et raccroche en fin de saison.

Que devient Didier Deschamps après sa carrière de joueur ?

Deschamps, bleus

Immédiatement, Didier Deschamps s’oriente vers une carrière d’entraineur… C’est Monaco qui lui donne sa chance. La première saison est catastrophique et le club princier lutte jusqu’au bout pour le maintien. Deschamps doit faire face à un groupe qui compte quelques grandes gueules comme Marco Simone et Marcello Gallardo. Une fois le ménage fait, il construit un groupe de grand talent.

En 2003 il remporte la Coupe de la Ligue et la saison suivante, il emmène Monaco en finale de la Ligue des Champions après un parcours époustouflant : La Corogne, le Real et Chelsea avant de perdre sèchement 3-0 contre le FC Porto de Mourinho. En championnat, Monaco compte une dizaine de point d’avance sur Lyon à la trêve mais s’écroule en fin de saison. Après ce succès, la transition est mal gérée : le club perd en 2 ans pas mal de joueurs. En aout 2005, le club ne parvient pas à se qualifier au tour préliminaire des la Ligue des champions et Deschamps est limogé…

Alors que la Coupe du Monde 2006 se pointe, tout le monde attend que Raymond Domenech se plante pour pousser Deschamps à la tête des Bleus, mais contre toute attente, l’Equipe de France atteint la finale de la coupe du monde et Domenech est maintenu.

Avec le scandale du moggiopoli, Deschamps est nommé à la tête de la Juve avec comme mission la remontée en serie A, tâche dont il s’acquitte parfaitement. La encore des questions d’égo et des divergences de vues sur les objectifs le poussent à partir de la Juve…

Des débuts en tant que coach simplement époustouflant

Il entraîne le club de la Principauté. Toute le monde se souvient de son brillant parcours en champions League en 2003/2004, la victoire 8-3 face à la Corogne, l’élimination du Real Madrid en 1/4 de finale, puis de Chelsea en 1/2 finale. Avec des joueurs talentueux tel que Morientes, Giuly, Rothen et autres Evra, Plasil, Givet et Squillaci, l’AS Monaco surprend toute l’Europe mais échoue en finale face au FC Porto (0-3). Les joueurs à bout de force, la cadence infernale des matches et des compétitions, les blessures, Didier Deschamps et l’AS Monaco auront malgré tout fait rêver les supporters Français… Le début de saison 2004/05 est  difficile, distancé en championnat par l’OL et pas encore qualifié pour le second tour de la C1, de nouveaux défis sont à relever pour ce jeune entraîneur au palmarès extraordinaire..

A l’image de Laurent Blanc, Didier Deschamps réussit une reconversion en coach de foot très réussie. Avec ce nouveau job, il a déjà réussi à garnir son palmarès de nouveaux titres.

S’en suit un longue période de chômage ou Deschamps intègre le club des chômeurs de la team RMC conduite par Luis Fernandez. Parallèlement à cela, il est également consultant sur Canal + . Le naufrage tricolore à l’Euro 2008 et le battage médiatique qui s’en suit semble lui ouvrir à nouveau les portes de l’Equipe de France, mais Domenech est maintenu malgré le lobbying du club France 98 (Christophe Dugarry, Emmanuel Petit et d’autres tirant à boulet rouge sur le sélectionneur).

Champion avec Marseille et sélectionneur des Bleus : une histoire qui se répète ?!

Evra-Deschamps, EDFAprès 2 ans d’inactivité, Deschamps a mis de l’eau dans le vin de ses exigences et accepte de remplacer Erik Gerets à la tête de l’OM pour la saison 2009-2010. Sa nomination est saluée de tous et seul Jean-Jacques Eydelie y va de son aigreur envers un milieu qui le rejette toujours. Les espoirs marseillais attendent 16 ans d’être enfin concrétisés… on verra su Deschamps sera l’homme providentiel. Ce qu’il sera car à la tête de l’équipe de Marseille, Didier Deschamps remporte 3 Coupe de la Ligue mais surtout il gagne le Championnat de France de foot en 2010 alors que cela faisait 17 ans que les Marseillais attendaient cela. Faisant partie des derniers joueurs à avoir soulever le trophée de champion de France avec Marseille, Deschamps renouvelle l’expérience mais en tant que coach désormais. Quelle réussite de la part du sportif le plus titré de l’Histoire du sport Français.

Espérons que cela continue car depuis 2012, Didier Deschamps est logiquement devenu sélectionneur de l’Equipe de France, à laquelle il redonne petit à petit son éclat des années fastes. Maintenant, ce personnage mythique est en route pour essayer de faire gagner à la France la Coupe d’Europe des nations lors d’une compétition 2016 qui se déroulera en France.

Fiche mise à jour en 2015 par fanafoot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*