Vous êtes ici : Actu et info sur le football » Joel BATS

Joel BATS

Joël Bats est un gardien de foot qui est passé par les clubs de Sochaux, Auxerre et Paris. International, il a remporté la Coupe d’Europe des Nations avec la France en 1984 avant de terminer 3e du Mondial 1986. Après sa carrière de joueur, il est devenu entraîneur adjoint du grand PSG des années 1990. Aujourd’hui, il est l’entraîneur des gardiens de l’Olympique Lyonnais (depuis 2000).


Sommaire


La fiche du joueur « Batsman »

Bats, ex-bleus3

Poste : Gardien de but

Date de naissance : le 4 Janvier 1957 à Mont de Marsan

Infos diverses :
Entraîneur des gardiens à Lyon
50 sélections en équipe de France

 

 

 

 

 


Parcours en clubs :

fc_sochaux 1974 – 1980 FC Sochaux
aj_auxerre 1980 – 1985 AJ Auxerre
paris-st-germain 1985 – 1992 Paris Saint Germain

Son curriculum de coach

Entraîneur des gardiens 1992 – 1994 PSG
Entraîneur adjoint 1994 – 1998 PSG
Entraîneur 1998 – fin 1999 Chateauroux
Entraîneur des gardiens 1999 – … Lyon

Palmarès de Bats

– joueur

  • Vainqueur de l’Euro 1984 (France)
  • 3ème Mondial 1986 (France)
  • Champion de France en 1986 (PSG)

– coach

  • Champion de France en 1994 avec le Paris SG
  • Coupe de France en 1993, en 1995 et en 1998 avec le Paris SG
  • Coupe de la Ligue en 1995 et en 1998 avec le Paris SG
  • Coupe des Coupes en 1996 avec le Paris SG
  • Finaliste de la Coupe des Coupes en 1997 avec le Paris SG
  • Coupe de la Ligue en 2001 avec l’Olympique Lyonnais
  • Champion de France en 2002, en 2003 et en 2004 avec l’Olympique Lyonnais
  • Trophée des Champions en 2002, en 2003 et en 2004 avec l’Olympique Lyonnais

Biographie de Joel Bats

Soccer - 1986 FIFA World Cup - Quarter Final - France vs BrazilJoël Bats arrive à Sochaux en 1974 et il fit ses débuts en D1 dès 1976, à l’âge de 19 ans. Il est en concurrence directe avec Albert Rust et l’entraîneur, incapable de choisir, pratique l’alternance en espérant qu’une hiérarchie se dégage. Bien que la situation soit très difficile à vivre pour les 2, le cirque va continuer jusqu’en 1980. L’AJA qui vient d’accéder à la D1 cherche alors à remplacer son portier et Guy Roux flaire le bon coup.

Le portier de Guy Roux à Auxerre

Joël Bats débarque donc sur les bords de l’Yonne avec une place de titulaire comme promesse d’avenir meilleur. Le club progresse rapidement et joue ses premières rencontres européennes, ce qui permet à Joël Bats d’intégrer l’Equipe de France pour l’Euro 84, en compagnie de son coéquipier Jean-Marc Ferreri. Il faut dire qu’après l’épisode Jean Castaneda et Jean-Luc Ettori en 1982, le sélectionneur sentait bien qu’il fallait tenter un truc. Il y restera plus de 50 matchs, record qui ne sera battu que par Fabien Barthez. Après le sacre de 84, il reste une dernière saison en Bourgogne avant de s’envoler dans un plus grand club : le PSG.

Après avoir rejoint Auxerre, Joel Bats réalise des performances qui lui permettent d’intégrer le groupe de l’Equipe de France.

Champion de France avec le Paris SG

Dès sa première saison, il devient champion de France avec le PSG : le premier grand titre national (1986) du tout jeune club parisien. Sous la houlette de Gérard Houiller, l’équipe est un savant mélange de stars (Dominique Rocheteau, Safet Susic) et de joueurs de devoirs comme Luis Fernandez ou Jean-Marc Pilorget. Sur sa lancée, il devient le héros de la Coupe du Monde 1986. En 1/4 de finale, la France affronte le Brésil de Zico pour une partie d’anthologie. Alors qu’il y a 1-1 Bats stoppe un penalty de Zico en 2ème période. Lors de la séance des tirs au but, il est une nouvelle fois exceptionnel tandis que le « Petit bonhomme » fait la différence…

Avec le PSG, Joel Bats devient Champion de France en 1986.

Des performances de hautes volées avec l’Equipe de France

Joël Bats est très certainement l’un des meilleurs gardiens que le football Français ait connu. Avec la bande à Platini, Bats a été l’artisan des bons résultats des Bleus de l’équipe de France en 1984 et en 1986. Impérial dans les buts, ses plongeons, ses réflexes et ses interventions très soignées impressionnent. Bats s’impose très rapidement dans l’équipe de Michel Hidalgo.

La Coupe d’Europe des Nations 1984

euro_1984_equipe-de-franceAvec 9 buts durant l’Euro 84 en France, Michel Platini a apporté aux supporters Français le premier titre majeur, celui de champion d’Europe 1984. Joël Bats a une excellente détente, ses prises de balle sont fermes et son positionnement est judicieux, ce gardien de but rassure. Après un premier tour réussi dans cet Euro, une victoire à l’arrachée face au Danemark (1-0) en ouverture au Parc des Princes, un match remporté facilement face à la Belgique (5-0) dans le tout nouveau Stade de la Beaujoire à Nantes puis une rencontre engagée entre les Bleus et la Yougoslavie (3-2) à Geoffroy Guichard, dans l’antre des Verts, les Bleus accèdent en demi-finale face au Portugal de Gomes et Chalana.

Cette demie de l’Euro 84 face au Portugal restera dans toutes les mémoires, Jean François Domergue qui fête son anniversaire en inscrivant deux buts, dont un sur coup-franc et le second qui permet d’égaliser alors que Jordao venait de donner l’avantage au Portugal sur une reprise de volée qui trompe Joël Bats. Mais dans les dernières secondes de la prolongation, Jean Tigana veut à tout prix éviter la séance des tirs aux buts qui avait fait tant de mal lors de la demi-finale de la Coupe du Monde 1982 face à la RFA. Jeannot Tigana déborde à l’entrée de la surface le long de la ligne droite et dépose le ballon à Michel Platini pour le 3-2 qui permet d’offrir à la France sa première grande finale de son histoire. Un Stade Vélodrome euphorique, une demi-finale qui restera dans toutes les mémoires de supporters, un match au bout de la nuit face à des joueurs Portugais talentueux.

Le gardien de l’équipe de France Joël Bats n’encaisse pas le moindre but lors de la finale victorieuse face à l’Espagne (2-0). Michel Hidalgo quitte alors les tricolores par la grande porte, porté en triomphe au Parc des Princes, il passe le flambeau à Henri Michel qui qualifie les Bleus pour le Mondial 1986.

L’Euro 1986 est la première grande épopée de l’Equipe de France qui se termine par un titre, celui de Champion d’Europe des Nations.

La Coupe du Monde 1986

Bats, ex-bleus2Après un premier tour assez brillant (France 1-0 Canada, France 1-1 URSS et France 3-0 Hongrie), les Bleus ont le privilège et le mérite de sortir l’Italie alors Championne du Monde en titre (2-0) en huitièmes de finale de la compétition.

Si vous avez l’occasion de demander à Joël Bats s’il se souvient de ce quart de finale face au Brésil, je pense qu’il risquerait de vous répondre très certainement que c’est l’un des plus beaux matches qu’il ait vécu sous le maillot Bleu.

A 1-1 après l’égalisation de Platini, se retrouver devant le légendaire Zico pour un pénalty dans le dernier quart d’heure qui pourrait renvoyer la France dans ses chaumières, Bats doit en trembler encore aujourd’hui… Zico s’élance pour le 2-1 mais Joël Bats se détend et repousse le ballon ! C’est incroyable, les supporters Français poussent un ouf de soulagement, le portier Français vient de sauver les Bleus. On connaît la suite, ce magnifique match où le ballon circule des deux côtés sans sortir du terrain avec des gestes techniques de toute beauté. Séance de tirs aux buts, des Brésiliens maladroits, un Platini qui envoie son ballon au dessus de la barre et un Luis Fernandez qui qualifie la France dans son dernier tir au but.

Inutile de commenter la demi-finale face à la RFA, des Bleus à bout de force et sans imagination, une défaite (0-2). Quatre ans après la terrible soirée de Séville, l’Allemagne barre une nouvelle fois la route de la finale aux Français. Joël Bats restera très certainement très longtemps dans le coeur des Français.

La Coupe du Monde 1986 reste dans les esprit comme la compétition au cours de laquelle la France se fait éliminer amèrement en demi-finale face à la RFA.

Une fin de carrière moins riche en titres

La suite de sa carrière sera moins riche en titres. En effet, tandis que Bordeaux vit ses dernières heures de gloire, l’OM de Bernard Tapie pointe le bout de son nez et rafle tous les titres. Le PSG est abonné aux places de second. En équipe nationale, Joël Bats est peu à peu remplacé par le nouveau gardien de l’AJ Auxerre, Bruno Martini. Il arrêtera sa carrière en 1992.

Bats a un palmarès bien garni avec les Bleus (Euro 84 remporté et demi-finaliste en 86) et en club champion de France avec le Paris SG en 1986.

Que devient Joël ?

Sitôt sa carrière arrêtée, il prend place dans l’encadrement parisien et devient l’adjoint d’Artur Jorge puis de Luis Fernandez. En 1996, alors que Fernandez est poussé dehors sur une victoire en C2, Joël Bats forme un binôme avec un autre ancien du PSG, Ricardo pour une certaine réussite : 2ème en L1, le PSG échoue sur le Barça en finale de C2. Mais la saison suivante sera beaucoup plus décevante et marquera l’entrée du club dans une longue crise sportive et extra-sportive. Bats est alors limogé et part pour Châteauroux, la succursale du PSG.

En étant entraîneur adjoint du PSG, Joel Bats a presque tout gagné : deux Coupes de France (1995, 1998), deux Coupes de la Ligue (1995, 1998), un titre de Champion de France (1994) et surtout une C2 (Coupe des Coupes) en 1996.

Licencié en 1999 de ce club, il est enrôlé comme entraîneur des gardiens par le FC Lyon, poste qu’il occupe toujours aujourd’hui. Aujourd’hui il vit des beaux jours à l’Olympique Lyonnais où il entraîne les gardiens. Lors du 6ème titre de l’OL, il a été ému aux larmes, caché dans les travées de Gerland. Il s’agit certainement d’une des rares personnes à s’être émue cette saison de la rareté et la force de l’exploit lyonnais.

Fiche mise à jour en 2015 par fanafoot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*