Nantes maudit aux coups de pied aux buts

Ce qui m’a le plus impressionné hier sur la pelouse de La Beaujoire, c’est bel et bien le visage du capitaine des Canaris Mickaël Landreau. Son visage fermé et très concentré démontre bien que la finale perdue au Stade de France face à Sochaux en coupe de la Ligue a laissé des traces dans son esprit. Oui, il est clair que son comportement hier pendant le match et surtout lors de la séance des tirs aux buts prouvait que Mickaël s’était fixé deux règles d’or pour aller de l’avant. La première est de rester très concentré quoiqu’il arrive et la deuxième est surtout de ne pas s’enflammer, ne pas se laisser emporter par les événements. Pour être plus clair, après avoir arrêté un pénalty face à Sochaux, Mickaël a eu une balle de match face à Teddy Richert. Le portier Nantais s’est alors senti emporté par son élan et la foule, il a tenté une Panenka que Teddy Richert a stoppé. Il a aussitôt pris conscience de sa bévue. C’est justement ce qui fait la beauté du football avec le mental et les gestes des joueurs qui font le spectacle.

Pour revenir à la demi-finale d’hier soir entre les Nantais et les parisiens, on peut dire que Mickaël Landreau n’y est cette fois-ci pour rien de l’élimination de son équipe. Il aurait pu cette fois-ci être le héros de l’atlantique puisqu’il est parvenu tout de même à arrêter 3 pénaltys dont un avec le pied et de toute beauté. Or ce sont ses coéquipiers qui l’ont trahi en étant nerveux, tendu et maladroit face au but de Lionel Letizi. A deux reprises, le ballon s’est envolé au dessus de la barre transversale. Jérôme Alonzo sur le banc a eu très peur et on a bien senti que les parisiens revenaient de très loin après deux balles de match manquées par les Nantais.

Rappelons que Fabrice Fiorèse avait ouvert le score en début de 2ème mi-temps et Mario Yepes avait égalisé sur un coup de tête rageur dans les arrêts de jeu (91ème). Enfin on retiendra aussi l’excellent accueil accordé par le public de la Beaujoire à Vahid Hallilhodzic, l’ancien stratège et buteur des Canaris dans les années 80…

Nantes est donc maudit ! Paris est en finale de la coupe de France pour la deuxième année consécutive mais cette fois-ci face à Châteauroux. Les parisiens de Vahid réaliseraient-ils l’exploit de remporter le doublé coupe-championnat sachant qu’ils ont effectué un début de championnat avec plusieurs points de retard sur les équipes de tête…

Dans l’autre demi-finale de coupe de France, nos collègues de l’usine de Tetra Pak Dijon sont abattus ce matin.

Le rêve d’une finale historique de coupe de France au Stade de France s’est éteint hier soir sur les terres Castelleroussines… Dijon a échoué en demi-finale hier (0-2) face à Châteauroux mais il faut tout de même les féliciter d’être arrivé à ce stade de la compétition. Pour un club de National, c’est une excellente performance, après Calais et Amiens ces dernières années. Précisons que les Bourguignons sont bien placés pour accéder en L2 l’année prochaine.

Notre collègue Laurent de la compta Dijon a même effectué le déplacement à Châteauroux hier pour assister au match…Il n’a dormi qu’une petite heure cette nuit, aujourd’hui il risque fort de voir les chiffres et les tableaux comptables en 3D…

PSG-Châteauroux, telle est donc la finale 2004 de la Coupe de France qui aura lieu dans l’antre Dyonisienne le mois prochain… Michel Denisot doit être ravi de cette affiche, surtout que Châteauroux a toujours été « l’annexe » du PSG, bon nombre de joueurs ont fait la navette entre les deux clubs.

Qui succèdera à Auxerre au palmarès de la Coupe ? En tous les cas, les parisiens se qualifieront très probablement en Ligue des Champions et Châteauroux a de fortes chances de jouer en coupe UEFA la saison prochaine…

A noter sinon qu’hier soir avait lieu plusieurs matches amicaux en préparation à l’Euro 2004..

Deux grosses surprises de taille, la surprenante défaite de la Manschaaft face à la Roumanie (5-1) et l’un des grands favoris de l’Euro, la république Tchèque qui se fait surprendre sur sa pelouse face à de grandissants Japonais (0-1).

Une pensée à Roberto Baggio qui s’est vu offrir une dernière rencontre internationale face à l’Espagne (1-1). Enfin, le pays organisateur le Portugal effectue un bon match nul (2-2) face à l’une des têtes de série de l’Euro la Suède. Pedro Miguel Pauleta a été appelé par le sélectionneur Portugais pour ce match amical, le PSG s’en est sorti malgré son absence. L’aigle des Açores a été le héros du PSG-OM (2-0) de ce week-end avec deux réalisations exceptionnelles face au gardien de l’équipe de France, Fabien Barthez.


1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucun vote)
Loading...

Partager cet article :