La France réussit son entrée dans le Mondial 2014

France - Honduras (Coupe du Monde 2014)Ce dimanche soir, la France a fait son entrée dans le Mondial 2014. Pour ce premier match, les Bleus ont été opposés à l’équipe la plus faible du Groupe E, le Honduras.

Même si cette entrée semble facile sur le papier, il ne faut pas oublier que la France n’a gagné aucun de ses matches d’ouverture des Coupes du Monde 2002, 2006 et 2010, la dernière victoire française sur un premier match de Mondial remontant à 1998 et son succès sur l’Afrique du Sud (3-0). Pire, la France a remporté une seule de ses 9 dernières rencontres de poule, face au Togo en 2006 (2-0).

Donc, pour ce 10e matches de cette 20e Coupe du Monde, la France était un peu dans l’inconnue. Puis la réputation du Honduras, avec des joueurs très physique voir plus, laissait quelques inquiétudes au niveau de possibles blessures pour des Bleus qui ont voulu rester méfiant.

Equipe type pour la France

Compo equipe France 15-06-2014 - Coupe du Monde 2014Compo Equipe Honduras 15-06-2014 - Coupe du Monde 2014Pour ce match face au Honduras, le sélectionneur de l’Equipe de France, Didier Deschamps, a décidé d’aligner l’équipe type qui s’est dégagée ces derniers temps. La seule incertitude a concerné l’attaque, à savoir si Benzema serait en pointe ou sur le côté gauche. Didier Deschamps a choisi la pointe, avec Antoine Griezmann et Matthieu Valbuena sur les côtés. Le grand déçu de ce choix a été Olivier Giroud, laissé sur le banc. Derrière la ligne d’attaque (Griezmann – Benzema – Valbuena), en formation 4-3-3, le sélectionneur des Bleus a mis Pogba – Cabaye – Matuidi au milieu et Debuchy – Varane – Sakho – Evra en défense. Enfin, le poste de gardien de but été occupé par Hugo Lloris, également capitaine de l’équipe de France.

Le Honduras et son sélectionneur, Luis Suarez, a aligné une formation en 4-4-2 avec des joueurs évoluant soit en Angleterre, soit au Etats-Unis, soit au Honduras. Et, si la plupart sont inconnus, les joueurs les plus notoires de cette équipe du Honduras sont Wilson Palacios, qui joue à Stoke City en Angleterre, et Roger Espinoza, évoluant à Wigan, également en Angleterre. Toutefois, plus que ces individualités, la véritable force du Honduras est dans son vécu, son expérience, puisque la moyenne de sélections des joueurs présents sur la pelouse a été de 70 capes.

Pas d’hymnes nationaux pour les équipes

Le début de la rencontre a d’abord été marqué par une panne de la sono du stade de Porto Alegre. Cette fâcheuse panne a empêché les organisateurs de passer les hymnes nationaux du Honduras et de la France. Par conséquent, les joueurs des deux équipes ont dû débuté la rencontre de ce 20e Mondial de foot, sans écouter et chanter les hymnes de leur pays, ce qui constitue certainement une première pour une Coupe du Monde.

Cette panne de sono n’a cependant pas empêché l’arbitre de sifflé le coup d’envoi à l’heure prévue. Et l’entame a confirmé les attentes d’un match engagé, avec des Honduriens procédant par contres et défendant durs sur l’homme. Par conséquent, la première mi-temps a été assez hachée, avec un arbitre Sandro Ricci, usant souvent de son sifflet. Par exemple, suite à des fautes des Honduriens, Valbuena a obtenu 3 coups francs consécutifs, sorte de corner ouvert à droite, qui n’ont rien donnés (10e, 12e, 15e). Ceci même si sur le dernier coup franc, Matuidi a repris le ballon de volée et le gardien du Honduras a détourné le tir du Français sur la barre (15e). D’ailleurs, les Français vont trouver une 2e fois la barre sur une action conclue par Griezmann mais sa tête échoue sur la barre transversale (23e).

Même si le Honduras a fait plus de fautes, le premier carton jaune de la partie a été pour les Bleus avec l’avertissement de Evra (8e). Et la première mi-temps s’écoulait lentement entre coup de sifflet pour jeu viril et domination stérile française pour 45 minutes sans but… Jusqu’au tournant du match qui a eu lieu à la 43e minutes. Sur une action française, Pogba a été bousculé par Palacios dans la surface de réparattion. L’arbitre a sifflé pénalty pour la France et a mis un 2e jaune, synonyme de rouge, pour le Hondurien. Gros coup dur pour la sélection d’Amérique du Sud… Leader de l’équipe en l’absence de Ribéry, Benzema a pris ses responsabilités et a transformé le penalty (1-0, 43e). C’est le score à la mi-temps.

Goal Line Technology : une première mondiale

France - Honduras : goal line technology (Coupe du Monde 2014)La seconde période est repartie sur les chapeaux de roue avec un évènement qui constitue une première mondiale. Suite à une longue ouverture de Cabaye, Benzema reprend sans contrôle et de volée un ballon qui va échouer sur le poteau opposé et rebondir sur le gardien du Honduras. Le ballon semble entrer dans les buts même si le portier Hondurien s’empresse de récupérer le cuir. Sans hésiter, l’arbitre valide le but grâce à la nouvelle technologie mise en place pour le Mondial 2014, la goal line technology. Cette nouveauté est une sorte de Hawk Eye, utilisé en tennis et adapté pour le foot. Ainsi, ce but validé grâce à la technologie vidéo est une première dans le foot. Avec l’expulsion de Zinedine Zidane en finale de la Coupe du Monde 2006, on peut dire que les matches de l’Equipe de France sont précurseurs dans l’utilisation de l’arbitrage vidéo.

Quoi qu’il en soit, le but est validé et cela fait 2 à 0 pour la France (48e). Toutefois, la réalisation n’est pas attribuée à Karim Benzema mais au goal Hondurien avec un but contre son camp. Dommage car la reprise du plat du pied de l’attaquant français était magnifique.

Si au niveau comptable le goléador Benzema s’est mis à son avantage, les joueurs de l’Equipe de France ont réalisé dans leur ensemble une prestation solide et encourageante pour la suite de la compétition. Et, avec Pogba, instigateur du pénalty et de l’expulsion du Hondurien, un autre joueur s’est peut-être un peu plus mis en exergue avec un taux de passes réussies impressionnant, Blaise Matuidi. Ses 94 transmissions à 94 % réussies, ses deux grosses occasions (15e, 62e) et son incessante activité ont fait de Matuidi l’un des joueurs les plus importants de la formation de Didier Deschamps, ce dimanche soir.

Pourtant, le 3e but ne viendra pas du Parisien. Mais de l’incontournable Benzema qui, sur un mauvais dégagement de la défense du Honduras suite à un corner pour la France, a décoché une violente frappe dans la surface de réparation du Honduras. Et celle-ci est allée loger dans la lucarne du Honduras (3-0, 72e). 3 à 0, avec deux buts et demi de Karim Benzema, le départ des Bleus dans ce Mondial 2014 est réussie. Un soulagement pour le peuple de France qui avait encore en tête le zéro pointé de 2002 en nombre de buts, la sortie difficile de la phase de groupe en 2006 et l’histoire d’un bus en 2010. Si rien n’est fait et qu’il faut rester concentré pour la suite de la compétition, cette victoire reste indéniablement un souffle d’air frais pour les supporters de l’équipe de France.

Et le Français Benzema, celui par qui la réussite Française passera inévitablement, est déjà à deux réalisation lors de cette Coupe du Monde, meilleur buteur à égalité avec Neymar, Van Persie et Robben. Voire même avec une demie tête d’avance si on estime que l’attaquant du Real a marqué 2 fois et demi.

Car ce sera le score finale d’une partie plutôt bien gérée par les Français, même s’il ne faut pas oublier que le Honduras a évolué à 10 pendant une mi-temps. Avec ce succès, la France valide sa bonne préparation et continue d’engranger de la confiance avant de rencontrer les deux équipes les plus difficiles de sa poule, la Suisse (vendredi 20 juin, 21h) et l’Equateur (mercredi 25 juin, 21h).

Pour plus d’informations sur les horaires, résultats, chaînes de transmission des macthes de la Coupe du Monde 2014, n’hésitez pas à consulter le calendrier du Mondial Brésilien.

 


1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucun vote)
Loading...

Partager cet article :