L’Allemagne corrige le Portugal

Allemagne Portugal 17-06-14 Coupe du Monde 2014Lundi 16 juin, l’Allemagne et le Portugal avait rendez-vous en Coupe du Monde 2014, pour le premier match du Groupe G. La rencontre était alléchante entre une Allemagne, 3e du Mondial en 2010, et un Portugal comptant dans ses rang le ballon d’Or 2014, Cristiano Ronaldo.

Mais, il n’y a pas vraiment eu de match à Salvadore, dans l’Arena Fonte Nova. La faute à des Allemands qui ont humiliés les Portugais et leurs ont fait vivre une première mi-temps cauchemardesque. En effet, au moment de rejoindre les vestiaires pour la pause, le Portugal était déjà mené 3 à 0, évoluait à 10 suite à l’expulsion de son défenseur Pepe (37e) et avait vu son attaquant de pointe, Hugo Almeida, sortir sur blessure (28e). Un véritable cauchemar !

De son côté, la Mannschaft fait une entré remarquée dans le Mondial Brésilien pour son 100e match de Coupe du Monde, un record. Thomas Muller, préféré à Miroslav Klose en attaque, a inscrit un triplé (12e sp, 45e+1, 78e) et a provoqué l’expulsion de Pepe (37e) lors d’un match plein pour le joueur du Bayern Munich.

Les compositions des équipes

compo Allemagne 16-06-2014 Coupe du Monde 2014compo Portugal 16-06-2014 Coupe du Monde 2014Pour son 11 de départ, le sélectionneur de l’Allemagne Joachim Löw a décidé d’évoluer en 4-3-3 avec Thomas Müller, aligné seul en pointe. Pourtant, l’Allemagne est allée au Brésil avec un seul numéro 9 de métier, Miroslav Klose. Mais l’altruiste buteur du Bayern, 13 buts et 11 passes décisives cette saison, a été préféré à la pointe de l’attaque. Et avec les 3 buts de son joueur, Joachim Löw ne s’est pas trompé. Grâce à ces 3 réalisations, Thomas Müller a déjà inscrit 8 buts en deux Coupes du Monde, à seulement 24 ans. Il se rapproche ainsi de Miroslav Klose, 14 buts en 3 Coupes du Monde, qui vise quant à lui le rang de meilleur buteur de la Coupe du Monde que détient le Brésilien, Ronaldo, avec 15 buts.

Du côté du Portugal, le sélectionneur Paulo Bento a aussi opté pour un 4-3-3, avec une équipe expérimentée pour faire face à la Mannschaft. Pour épauler son ballon d’or, légèrement diminuer physiquement depuis sa finale gagnée de Ligue des Champions, Paulo Bento a aligné Raul Mereiles, Miguel Veloso et Joao Moutinho au milieu tandis que l’attaque a été menée par Hugo Almeida au centre, Nani à droite et donc Ronaldo à gauche. Enfin, la défense, avec Coentrao, Alves, Pepe et Pereira, avait des gages de solidité, les joueurs évoluant tous dans de grands clubs (voir liste des 23 joueurs du Portugal).

Une première mi-temps horrible pour le Portugal

Le début de la rencontre a confirmé ce qui était attendu avec l’Allemagne à la maîtrise du ballon et des Portugais, procédant par contres en utilisant la vitesse de Nani et de Ronaldo. Pourtant, l’Allemagne va rapidement prendre l’avantage en bénéficiant d’un pénalty justifié, suite à une faute de Pereira qui a accroché Mario Götze dans la surface de répération. Müller se charge de la sanction et offre l’avantage aux Allemands (1-0, 12e). Très réalistes, les Allemands ne vont pas se contenter de cette ouverture du score et ils vont continuer à pousser avec notamment un Mario Götze posant beaucoup de problèmes aux Portugais dans l’entrejeu. Quant aux joueurs du Portugal, ils ont donné l’impression de tout le temps vouloir donner le ballon à Cristiano Ronaldo. Mais les Allemands l’ont bien pris au marquage et le porteur du ballon Portugais s’est souvent retrouvé sans solution, obnubilé par Ronaldo et oubliant les appels des coéquipiers.

Après la sortie sur blessure de sa tour de contrôle de l’attaque, Hugo Almeida, remplacé par Eder, le Portugal va concéder un second but suite à un corner Allemand. Sur celui-ci, les joueurs de la Mannschaft double la mise grâce à une tête de Hummels qui ne laisse aucune chance au portier du Portugal, Rui Patricio (2-0, 32e). Fautif d’un mauvais marquage sur ce second Allemand, Pepe va être coupable d’une erreur qui va mettre son équipe encore plus en difficulté. Sur un duel avec Müller, l’attaquant Bavarois s’écroule, visiblement touché au visage. Si effectivement, Müller semble beaucoup simuler sur le coup, la réaction de Pepe est une grave erreur puisque le défenseur du Real vient provoquer Müller en lui infligeant un petit coup de tête (voir photo). L’arbitre n’hésite pas et sort le carton rouge pour Pepe (37e). Si la décision arbitrale est sévère et unilatérale, les deux joueurs étant coupables d’un mauvais comportement, elle laisse néanmoins les Portugais dans une mauvaise situation, car déjà menés 2 à 0, ils devront joueur pendant plus de 50 minutes à 10 contre 11.

La fin de la première mi-temps sera même cauchemardesque pour le Portugal qui va concéder un 3e but par l’incontournable Müller. Après une perte de balle du Portugal, Kroos mène l’offensive et centre fort devant le but de Rui Patricio, le défenseur de Fenerbahçe, Alves, contrôle mal le cuir et Müller, en renard des surfaces, profite de l’aubaine pour inscrire son 2e but, le 3e de son équipe (3-0, 45e+1). Ce sera le score à la mi-temps à la défaveur d’un Portugal en déroute.

Triplé pour Müller, 2 blessés pour le Portugal

Le passage aux vestiaires ne va pas changer grand chose car l’Allemagne a encore mené les débats en seconde période. Toujours inexistant, car bien pris au milieu du trident Khedira-Kroos-Lahm, Ronaldo n’a pas réussit à redonner le moindre espoir à ses équipiers. Incapable d’être trouvé par ses partenaires, le ballon d’or 2014 n’a pas réussi à faire seul la différence sur une accélération ou sur un dribble. Les Lusitaniens n’arriveront donc pas à trouver la faille dans le mur Allemand. Et l’Allemagne enfoncera encore plus le clou, pour une victoire sans appel, avec le triplé de Müller en fin de partie (4-0, 78e).

Le Portugal fait une entrée difficile dans ce Mondial Brésilien, un peu à l’image des Espagnols étrillés 1-5 (13 juin) par les Pays-Bas. Cette défaite peut même être encore plus difficile à digérer pour les Portugais car ils ne pourront pas récupérer Pepe, exclut et donc forcément absent contre les Etats-Unis (lundi 23 juin), Coentrao, sorti sur blessure en 2e mi-temps et absent pour le reste de la Coupe du Monde, ni certainement d’Almeida, également blessé sur ce match. Une rencontré à oublier pour les Lusitanniens.tandis que les Allemands frappent un grand coup et marquent les esprits pour confirmer leur rang d’équipe parmi les grandes favorites au Brésil.


1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucun vote)
Loading...

Partager cet article :