France 1-1 Suède : Des Bleus encore en rodage

Stade de France – 9 Février 2005

Résumé du match

L’équipe de France a commencé l’année 2005 par un match nul face à la Suède (1-1), un but d’entrée de jeu (10e) de Ljunberg qui refroidit le Stade de France mais Trezeguet (35e) réussit à égaliser sur un très bon centre de Titi Henry. On remarquera un Dhorasoo percutant, une défense correcte mais la victoire n’est pas là, dans la lignée du France Pologne (0-0), la marge de progression des tricolores est encore grande en vue du Mondial 2006…

Les Bleus parviennent à faire du beau jeu, de nombreuses occasions mais la finition pêche encore un peu. Le chantier de Domenech est encore en cours, Zebina a pu endosser pour la première fois le maillot bleu grâce à ses belles prestations à la Juve. Un match équilibré, un bon test avant les hostilités face à la Suisse et l’Israël en éliminatoires de Coupe du Monde en Mars prochain.

Les joueurs à la loupe

Grégory Coupet : Ljunberg a réussi à le tromper sur un ballon anodin mais le gardien de l’OL a su se reprendre et intervenir sur les ballons chauds Suédois. Bon nombre de supporters voient Grégory comme le futur grand successeur de Fabien Barthez.

Jonathan Zebina : Une première sélection réussie, une belle prestation digne de son niveau actuel à la Juventus de Turin. La défense à 4 mise au point par Raymond Domenech a plutôt bien fonctionné, Zebina a les capacités et les atouts pour s’imposer en équipe de France, ses interventions précises et musclées ont rassuré les supporters.

Eric Abidal : le remplaçant de Zebina à la 68ème minute de jeu. Le défenseur Lyonnais fait aussi partie des jeunes talents dont l’équipe de France a besoin. Avec Lyon, Abidal peut prouver qu’il peut aussi devenir titulaire dans la formation de Domenech. Son entrée face à la Suède a permis aux Bleus de conforter son match nul et d’éviter la défaite. Un joueur à suivre…

Sébastien Squillaci : Le brillant défenseur Monégasque a su garder la maison bleue avec brio face à la Suède. Bien placé pour arrêter les attaques Suédoises, Sébastien a su garder sa place, il a la confiance de Domenech, on le reverra très certainement sous le maillot tricolore.

Gaël Givet : Indiscutable aux yeux des supporters, Raymond Domenech a raison de compter sur ce brillant et solide défenseur. Fac à la Suède, il a encore démontré son omniprésence en défense, il a le profil du futur leader de l’arrière garde tricolore. Rassurant dans ses interventions, Givet peut voir devant lui un bel avenir en équipe de France.

William Gallas : Une prestation moyenne face aux Suèdois, certes bon en défense, il ne réussit pas encore à apporter dans le secteur offensif, ses coups de tête non cadrés face aux buts adverses lui font défaut. Sa marge de progression est encore grande, il faut continuer de travailler.

Patrick Vieira : Le capitaine des Bleus n’est pas à son meilleur niveau, néanmoins il reste le véritable métronome des Bleus. Ses coups de tête sur les coups de pied arrêtés et son jeu musclé font de lui l’un des meilleurs milieux européens. La France a besoin de Pat’ pour progresser et surtout pour bien faire évoluer les jeunes nouveaux.

Benoît Pedretti : De retour de blessure, cela fait du bien à l’équipe de France de retrouver cet excellent récupérateur et distributeur de ballons. Ses passes sont bien appuyées et précises, il ne doit pas hésiter à l’arrivée de la surface à utiliser sa belle frappe de balle qui fait parfois fait mouche à l’OM.

Ludovic Giuly : Toujours aussi percutant et rapide sur le terrain, il a su provoquer la panique dans la défense Suédoise, Domenech a besoin de la percussion du Barcelonais pour préparer une formation compétitive en vue du Mondial 2006.

Vikash Dhorasoo : Sa fin de saison étincelante à l’OL et sa titularisation au Milan AC ont séduit Domenech. Vikash est l’homme le plus en vue actuellement en équipe de France. A l’origine de l’égalisation Française, Dhorasoo a beaucoup apporté dans le secteur offensif, ses accélérations et ses passes profondes ont déséquilibré la défense adverse. De 1999 à 2004 absent chez les Bleus mais un retour tonitruant, un appétit de revanche intéressant pour les prochains résultats des Bleus.

Thierry Henry : Omniprésent face à la Suède, ses nombreuses contre attaques, ses dribbles à l’entrée de la surface, tous ces mouvements de jeu font de lui la pièce maîtresse de l’équipe de France. Son entente avec Trezeguet a été bonne, un bon centre, une tête de Trezegoal et but. Il lui manque encore le dernier geste à Titi Henry pour confirmer son statut.

David Trezeguet : De retour d’une blessure à l’épaule et d’une opération réussie, Trezegoal a marqué son trentième but en équipe de France, rejoignant ainsi au palmarès Papin et Fontaine. La paire Henry-Trezeguet retrouvée, les Bleus n’ont cependant pas réussi à faire la différence face à cette vaillante formation Suedoise.


1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucun vote)
Loading...

Partager cet article :