Les résultats du week-end en Europe

Costa Chelsea Premier LeagueLe week-end foot a été fort en enseignement au quatre coins de l’Europe. En Angleterre, Chelsea commence déjà à prendre le large sur ses concurrents direct que sont Manchester City et Arsenal. En Espagne, le Real a enregistré une seconde défaite de rang, ce qui laisse le Barça prendre ses aises vis-à-vis du concurrent historique. En Italie, Jérémy Ménez et le Milan AC ont fait le show. Enfin, en Allemagne, Franck Ribéry retrouve le chemin des terrains et des filets avec le Bayern. Tour d’horizon des championnats étrangers.

En Angleterre, Chelsea cartonne

Pour la 4e journée de Premier League, un duel au somment a eu lieu entre Chelsea et la surprenante équipe de Swansea, tous deux auteur d’un départ de championnat sans faute avec 3 victoires en autant de matches. Et, dans son antre de Stamford Bridge, c’est la formation de Mourinho qui a pris le meilleur sur Swansea grâce à sa nouvelle recrue Diego Costa. L’attaquant espagnol a en effet réalisé un triplé pour offrir un succès sans appel au club londonnien (4-2). Chelsea enregistre donc 12 points après 4 journées et relègue le champion en titre, Manchester City, à 5 points, déjà… De son côté, Man City a été faire match nul sur la pelouse d’Arsenal. Les Mancuniens bleus ont ouvert le score par Kun Agüero (0-1, 28e) avant que les Gunners ne ripostent par Wilshere (1-1, 63e) et Sanchez (2-1, 74e) avec deux magnifiques réalisations. Arsenal pensait obtenir sa 2e victoire de rang face à City (après avoir dominé 3 à 0 Manchester City en Community Shield, le 10 août dernier). Mais Man City a finalement obtenu le point du match nul à l’Emirates Stadium en égalisant dans les dernières minutes de la partie par Demichelis (2-2, 84e). Enfin,l’équipe à 195 millions d’euros montée par Louis Van Gaal cet été, Manchester United, a enfin débloqué son comptoir de victoire face aux Queens Park Rangers. Auteur d’un début de saison difficile avec 1 défaite et deux nuls, les coéquipiers d’Angel Di Maria ont mis la machine en route de fort belle manière en atomisant QPR 4 à 0. A noter que le premier buteur du match est Di Maria (1-0, 24e), plus cher joueur de l’histoire de Man U.

En Espagne, le Real s’incline deux fois de suite

Real-Madrid-defaite-12-09-2014Real Madrid – Atlético Madrid est le tube de l’année : les deux formations madrilènes ne se quittent plus depuis la saison dernière puisqu’elles se sont disputées la première place du championnat Espagnol (qui a tourné à l’avantage de l’Atlético), se sont opposées en finale de la Ligue des Champions (remportées par le Real) et qu’elles se sont rencontrées en début de saison lors de la Supercoupe d’Espagne (trophée gagné par l’Atlético). Ainsi, avec la saison dernière et celle-ci qui commence, les deux clubs de la capitale Espagnole se sont affrontées pas moins de 7 sept fois. Et cette première opposition pour la Liga 2014-2015 a été le 8e duel des deux équipes, ce dernier ayant tourné à l’avantage de l’Atlético (1-2). A Santiago-Bernabeu, l’Atlético a jeté un malaise sur le public de la Maison Blanche en lui faisant subir sa deuxième défaite de suite. Pourtant, le meilleur joueur du monde, Cristiano Ronaldo, revenant de blessure, a été flamboyant sur ce match. Malgré cela, le foot se joue à 11 et si le portugais a surnagé, ses coéquipiers n’ont pas été à la hauteur, avec notamment un Benzema qui a mangé la feuille de match en ratant une occasion toute faite. Si le recrutement du Real a été XXL avec les arrivées du Champion du Monde Allemand Kroos et du milieu Colombien James Rodriguez, le début de saison est difficile pour le Real qui voit son ennemi historique, le FC Barcelone, prendre le large au classement du championnat de Liga. Car, de son côté, Barcelone réalise le sans faute avec 3 victoires en autant de matches. la dernière en date a été obtenu ce week-end face à l’Athletic Bilbao. Le Barça l’a emporté sur le club Basque grâce à un doublé de Neymar (79e, 84e). Repositionné au milieu de terrain, à la mène, par Luis Enrique le nouveau coach du Barça, Messi a bien été sur le terrain puisqu’il a délivré deux passes décisives pour Neymar. Avec ce succès, Barcelone prend 6 points d’avance sur le Real.

En Italie, le tiercé gagnant est Milan, Juventus et Rome

Le match du week-end européen de foot a certainement été celui qui a opposé l’AC Milan à Parme. La rencontre a été folle, pleine de suspense et il y a eu beaucoup de buts dont un, exceptionnel, du français Jérémy Ménez (voir vidéo ci-dessus). Tous les ingrédients d’une rencontre d’anthologie étaient présents pour en faire le match phare du foot européen de ce week end. En effet, les Rossoneri se sont imposés sur le score de 5 à 4 à Parme. Lors de la 2e journée du Calcio, le Milan a d’abord ouvert le score avec Bonaventura (0-1, 25e) avant que le Parmesan Cassano n’égalise (1-1, 27e). Le ton était donné. Chaud bouillant, les Milanais ont creusé l’écart avant la mi-temps dans des buts de Honda (1-2, 38e) et Ménez (1-3, 45e). Au retour des vestiaires, Parme a montré qu’il avait du répondant puisqu’il a réduit la marque par Felipe (2-3, 51e). Après l’expulsion de Bonera (58e), côté Milanais, parme a cru pouvoir tiré son épingle du jeu mais les Rossoneri ont trouvé les ressources pour rerendre leur distance (but de De Jong, 2-4, 68e). La fin de match sera totalement folle avec la réduction du score de Lucarelli (3-4, 73e) et le merveilleux but de Ménez (3-5, 79e). Cette réalisation est la 3e du français en 2 matches avec Milan, dont 2 sur pénaltys. Le dernier but de Parme (4-5, 89e) ne changera rien et Milan s’impose sur cette opposition de la 2e journée de Calcio. La Juventus de l’attaquant Tevez et la Roma de l’entraîneur Garcia l’ont également respectivement remporté face à Udinese (2-0) et à Empoli (0-1).

En Allemagne, Ribéry joue et marque

Ribery-Bayern-MunichPour la 3e journée de Bundesliga, le Bayern Munich s’est déplacé à Stuggart. Avec une victoire et un match lors des deux premières journées du championnat Allemand, le Bayern n’a pas réussi les débuts flamboyants attendu. Mais, il en faut beaucoup pour remettre en doute les certitudes du plus grand club Allemand et les Bavarrois l’ont emporté sans trop de difficulté (0-2). La premier but est venu du seul buteur de la finale de la Coupe du Monde 2014, Mario Götze (1-0, 27e) et la seconde réalisation du Bayern est venue de… Franck Ribéry.  Le jeune retraité international Ribery a fait son retour sur le rectangle vert après de longs mois de blessure. Entré en jeu à la 68e minute, Franck Ribery a inscrit le but du KO sur une offrande de Lewandowsky (0-2, 85e). Avec cette victoire 0-2, le Bayern Munich rejoint Leverkusen en tête de la Bundesliga.


1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucun vote)
Loading...

Partager cet article :